Avertir le modérateur

zweig

  • A propos d'Alain Finkielkraut - En lisant la Correspondance de Stefan Zweig et Joseph Roth, par Liliane Lurçat

     

    Finfkielkraut, Liliane lurçat, ZweigJ'ai sur mon bureau, à ma droite, "La correspondance Stefan Zweig – Joseph Roth" et à ma gauche en exemplaire de l'hebdomadaire "Le Point" avec, en grand sur la couverture, le portrait d'Alain Finkielkraut, qui s'interroge : "Peut-on encore être français", esquissant de ses deux mains aux doigts écartés, une sorte de danse espagnole.

    Philosophe de la déploration, il ne souffre pas de son excès de popularité, et ne rougit pas d'être ce qu'il est : maître à penser, autorité intellectuelle et morale.

    Je me souviens être passée une fois dans son émission, sur le thème de l'enseignement de la lecture, lors de la sortie de mon livre : "La destruction de l'enseignement élémentaire et ses penseurs".

    Dans ce livre, je critiquais les thèses de Foucambert, alors très en vogue, sur la manière d'enseigner la lecture, consistant à "prendre du sens avec les yeux" en picorant un mot de ci de là sans respect de leur alignement.

    Appliquées par des disciples enthousiastes et bornés, à l'époque où Jospin était premier ministre, elles ont contribué à la généralisation de l'illettrisme dans ce pays.

    Finkielkraut est péremptoire. Au cours de notre entretien, sans avoir compris le problème pédagogique tel qu'il se pose en permanence: l'apprentissage comporte des étapes indispensables à l'acquisition des automatismes de base: lire, écrire, calculer.

     

    finfkielkraut,liliane lurçat,zweig

    Péremptoire: Alain Finkielkraut


    Lire la suite

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu