Avertir le modérateur

usa

  • Menahem Begin (en 1977) : « Qui tient la Judée et la Samarie tient la veine jugulaire d'Israël »

    [Voici un texte, poignant autant qu'édifiant, et remarquablement écrit. Il nous restitue une déchirante page d'histoire. Menahem Begin, ce Juif pathétique, qui, en juillet 1977, faisait face à l'homme le plus puissant de la planète, et émettait, sans forfanterie mais aussi sans crainte, la profession de foi peut-être la plus courageuse et la plus dérisoire de l'histoire, incarnait, en cet instant, la figure de son peuple - digne et impuissant, mais sûr de la justesse de sa cause. Je remets en ligne, aujourd’hui, ce texte publié en septembre 2003 sur reinfo-israel.com, et remis en ligne à plusieurs reprises depuis, car il est à l’ordre du jour. En effet, après l'indifférence cynique de l'ancien Président des Etats-Unis, Carter, à la sécurité d'Israël, c'est le nouveau Président Obama qui entend faire plier Israël, au profit de sa realpolitik pro-arabe. Une fois de plus, il ne fait hélas pas de doute que si ceux qui président aux destinées de la planète doivent choisir entre l'abandon du peuple juif à son triste sort, et une crise sécuritaire et/ou économique de grande ampleur, les Juifs mourront, comme dans les années 40, sans que personne ou presque, ne vienne à leur aide. (Menahem Macina).]

    28 juin 2009

    begin_carter_enlarged.jpg
    Titre anglais original : " How to negotiate for 'peace' ", Yehuda Avner

    Première parution : The Jerusalem Post (11/9/2003)

     

    Repris par Jewish World Review Sept. 17, 2003 / 20 Elul, 5763


    Traduction française : Henri Orquera

     

    Jimmy Carter, fermier cultivateur d’arachides, avait transformé la Maison Blanche en un établissement austère. En accord avec ses convictions calvinistes, il se moulait dans le rôle d’un citoyen-président. Il interdisait qu’on l’appelle Chef, avait presque supprimé le budget loisirs, vendu le yacht présidentiel, réduit la flottille de limousines, et, plus généralement, débarrassé son palais de toutes ses manières, artifices et prétentions. Il portait lui-même son attaché-case.

     

    Aussi, lorsqu’il accueillit le Premier Ministre Menahem Begin à la Maison Blanche, en juillet 1977, avec une cérémonie aussi flamboyante que pour un roi, une salve de 19 coups de canon, une revue de tous les services armés et une parade chorégraphique de la Vieille Garde du Corps des Fifres et Tambours, en livrée blanche, de l’Armée Révolutionnaire, les médias estimaient, avec juste raison, qu’il s’agissait d’une marque de haute estime, ou de pure flatterie.

     

    L’ambassadeur américain, Samuel Lewis, a confié qu’il s’agissait d’un peu des deux : «Le Président était persuadé qu’en traitant Begin avec du miel, il en obtiendrait bien davantage qu’avec du vinaigre.»

     

    Et, de fait, les discussions avaient démarré d’une manière décente. Les deux dirigeants et leurs conseillers avaient échangé leurs points de vue sur des sujets aussi sensibles que les pourparlers de paix israélo-arabes de Genève, la mauvaise conduite soviétique dans la Corne de l’Afrique, et les menaces de l’Organisation Armée de la Palestine au Sud Liban. Ensuite, il y avait eu une pause, et quand le café avait été servi, le Président [américain] et le Premier Ministre [israélien] l’avaient siroté en silence, chacun jaugeant l’autre, comme si, d’un commun accord, ils se préparaient à ce qui allait suivre.

     

    Ensuite, Begin présenta, d’une manière extrêmement détaillée, la croyance du Likoud au droit inaliénable du peuple juif sur la terre d’Israël. S’agissant du premier sommet entre un Premier Ministre du Likoud et un Président américain, Menahem Begin avait décidé que Jimmy Carter entendrait sa position à la source même.


    Le Secrétaire d’État, Cyrus Vance, homme habituellement calme, commença à s’agiter en entendant dire qu’Israël ne renoncerait ni à la Judée, ni à la Samarie, ni à la bande de Gaza. Il soutenait que cela rendrait vain tout plan de paix pour une conférence de Genève.[...]

    Lire la suite

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu