Avertir le modérateur

shimon peres

  • Shimon Pérès : un intrigant politique au sommet de l’Etat, par Pierre Itshak Lurçat

    shimon peres,israel,netanyaou,elections 22 janvier,osirak,new york times

    NB Je remets en ligne cet article à l'occasion de l'anniversaire de l'incurable intrigant, Shimon Pérès, dont la célébration grandiose convient mieux aux régimes totalitaires qu'à la démocratie israélienne. P.I.L

    Au printemps 2000, une militante juive américaine proche de la droite israélienne m’avait chargé d’enquêter à Paris sur un éventuel patrimoine immobilier occulte du candidat à la présidence de l’Etat d’Israël, Shimon Pérès, en vue de tenter d’empêcher son élection à la fonction suprême… En fin de compte, l’enquête s’avéra inutile, car Pérès fut battu par Moshé Katsav. « Il n’y a pas loin du Capitole à la roche tarpéienne », dit l’adage latin : Katsav est aujourd’hui en prison, tandis que Pérès a fini par accéder à la présidence, où il jouit d’une popularité jamais atteinte au cours de sa longue carrière politique… Le « looser » éternel est devenu, au crépuscule de sa vie, l’homme politique le plus apprécié des Israéliens, si l’on en croit les sondages, mais aussi des médias internationaux.

    Pourtant ceux qui escomptaient que Pérès renonce à la politique politicienne, une fois élushimon peres,israel,netanyaou,elections 22 janvier,osirak,new york times président, et qu’il sache se tenir au-dessus de la mêlée pour représenter dignement Israël sur la scène internationale se sont lourdement trompés : non seulement Pérès n’a pas renoncé aux manœuvres politiques dont il a toujours eu le secret, mais il est demeuré, aujourd’hui plus que jamais, « l’incurable intrigant » que dénonçait Itshak Rabin il y a déjà plusieurs décennies *. En réalité, Shimon Pérès incarne actuellement, comme l’écrit Jonathan S. Tobin dans la revue conservatrice américaine Commentary, le « seul opposant véritable » à Nétanyahou, et le seul espoir pour l’opposition israélienne d’empêcher la prochaine victoire électorale du Likoud-Béteinou, ou du moins de diminuer son ampleur.


    Pour s’en rendre compte, il faut lire la longue interview que Pérès a donnée – à dix jours des élections, avec une intention politique évidente – au journaliste Ronen Bergman dans les colonnes du New York Times, le quotidien américain le plus influent dont l’opposition systématique au gouvernement de Nétanyahou n’est un secret pour personne. (SUITE CI DESSOUS)

     

    shimon peres,israel,netanyaou,elections 22 janvier,osirak,new york times

    _______________________________________________________________________________________

    Lire la suite

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu