Avertir le modérateur

nordau

  • Max Nordau, les Juifs et la Politique, Pierre Itshak Lurçat

    Réflexions sur l'anniversaire des accords d'Oslo

     

     

    "Le Juif n'apprend pas par des raisonnements rationnels : il apprend par les catastrophes. Il n'achètera pas un parapluie simplement parce que des nuages s'amoncellent à l'horizon : il attendra d'être trempé et d'être atteint de pneumonie..."

    Max Nordau *

     

    Jabotinsky.jpgDans des pages inédites en français de son Autobiographie, le grand leader sioniste Jabotinsky faisait cette réflexion : les Juifs sont des gens très intelligents et capables de comprendre toute chose en profondeur, pourvu qu'elle ne concerne pas leurs intérêts nationaux en tant que Juifs... L'observation de la vie politique israélienne au cours des dernières années ne peut malheureusement que confirmer ce diagnostic : notre peuple peut se flatter de compter une proportion exceptionnellement élevée de savants et de Prix Nobel dans tous les domaines, sauf dans celui, crucial pour notre existence, de la science politique et de l'art de diriger une nation. Même s'il existait un Prix Nobel dans cette branche, je doute que nous y excellerions autant qu'en médecine ou en physique (il existe bien, il est vrai, un Prix Nobel de la Paix, mais le simple fait qu'il ait été décerné à l'architerroriste Yasser Arafat montre qu'il ne s'agit que d'une sinistre farce....

     

    Depuis le jour fatidique où Itshak Rabin a serré la main d'Arafat sur la pelouse de la Maison Blanche, Israël a mis le doigt dans un engrenage fatal, qui s'est traduit par une litanie d'accords politiques ne valant pas le papier sur lequel ils étaient signés, accompagnée d'un cortège d'attentats, de sang et de larmes. L'aspect le plus tragique du "processus d'Oslo" est qu'il a créé un paradigme mensonger ("les territoires contre la paix") dont nous ne sommes pas sortis à ce jour, aucun dirigeant israélien, de gauche comme de droite (sauf peut-être Avigdor Lieberman) n'ayant eu le courage de dire "Stop ! Nous n'avons aucun territoire à donner, ni même à échanger contre une paix illusoire et hypothétique !"

     

    accords oslo.jpg

    Les accords d'Oslo, 13 septembre 1993 : un paradigme mensonger

     

    Le paroxysme de la stupidité et de l'aveuglement a été atteint il y a cinq ans, avec le "retrait unilatéral" de Gaza dont le génial architecte, Ariel Sharon, nous avait promis qu'il apporterait le calme et redorerait le blason d'Israël sur la scène internationale... C'est tout le contraire qui s'est produit. Ce qui n'empêche pas aujourd'hui notre ministre de la Défense, Ehoud Barak, de poursuivre sa guerre contre les habitants juifs de Judée-Samarie et de préparer un nouveau retrait, qui aurait pour conséquence de transformer la rive Ouest du Jourdain en un nouvel Etat arabe palestinien "judenrein", lequel deviendrait rapidement un second Hamastan.

     

     

    Apprendre des catastrophes

     

    max-nordau.jpgRencontrant Jabotinsky à Madrid pendant la Première Guerre mondiale, Nordau lui fit cette réflexion : les Juifs n'apprennent pas par des raisonnements rationnels, mais uniquement par des catastrophes. L'expérience amère des quinze dernières années montre pourtant que Max Nordau se trompait : les Juifs n'apprennent même pas par les catastrophes! Nos dirigeants actuels ne sont pas capables de tirer les leçons de leurs échecs catastrophiques – depuis Oslo jusqu'à Goush Katif – et d'empêcher la répétition des malheurs qui nous frappent, les mêmes causes produisant immanquablement les mêmes effets. Pourquoi ?

     

    Les raisons de cette situation tragique sont multiples : corruption politique et morale, pressions étrangères et intérieures (par le biais d'organismes comme le New Israel Fund), trahison des élites intellectuelles... Une autre raison, plus fondamentale, tient sans doute au manque d'expérience politique des Juifs : pendant les siècles de la galout, nous avons eu des Juifs conseillers des Princes, ministres et dirigeants de communautés, souvent fort intelligents et parfois brillants. Mais aucun Juif n'a eu la lourde responsabilité de veiller au destin de l'ensemble du peuple d'Israël, celui-ci étant dispersé et privé de direction politique. Aujourd'hui, alors que nous avons retrouvé notre Indépendance nationale après deux mille ans d'exil, notre plus grand problème est de trouver des dirigeants à la hauteur des tâches immenses qui leur incombent. Des dirigeants qui sachent assumer leurs responsabilités sans se bercer d'illusions et sans promettre vainement la paix et la sécurité, mais en faisant tout leur possible pour veiller aux destinées du Klal Israël.

     

     

    * Citation extraite de l'Autobiographie de Jabotinsky, en cours de traduction en français.

    [Article paru dans Jérusalem Aujourd'hui, publication du groupe ISRAEL MAGAZINE]

    ********************************************************************************************************************

    pierre_lurcat_quart.jpg

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu