Avertir le modérateur

herzl

  • Les pères fondateurs du sionisme et la Reconstruction du Temple : Théodor Herzl

    לשרה, גיבורת הר הבית!

    images.jpg

    La recrudescence de violences anti-juives à Jérusalem et en Israël remet au coeur de l'actualité le Mont du Temple et la place qu'il occupe dans la pensée politique juive moderne. Face à la tentation (inhérente à la vie politique juive et israélienne depuis les débuts du sionisme) de vouloir occulter, voire renoncer à Jérusalem, qui procède à la fois d'un rejet de nos racines et d'une réaction inappropriée aux accusations délirantes de nos ennemis (affirmant qu'Israël voudrait détruire les mosquées sur le Mont du Temple), il est utile de redonner au Temple et à Jérusalem la place qu'ils occupent au sein de notre histoire récente.

    Une des idées fausses les plus répandues au sujet du sionisme politique consiste à croire que les pères fondateurs du sionisme et de l’Etat d’Israël auraient été des Juifs totalement assimilés, voire des ennemis déclarés du judaïsme, voulant créer un Etat coupé de tout élément juif, purement laïc et occidental. (Ces fausses conceptions ont été propagées notamment par des rabbins antisionistes, y compris, malheureusement, au sein du public francophone, où la jeune génération est souvent ignorante des réalités historiques du sionisme et prend pour argent comptant les calomnies au sujet de nos grands hommes.)

    Or, rien n’est plus éloigné de la réalité, si l’on prend la peine de se pencher sur les textes et sur la vie des fondateurs du mouvement de libération nationale du peuple Juif.  Non seulement ceux-ci n’étaient pas hostiles au judaïsme en tant que tel, mais ils ont presque tous mis l’accent sur un élément essentiel de la Renaissance nationale juive : la Reconstruction du Temple de Jérusalem. Le présent article donne un aperçu de la question du Temple chez trois penseurs et acteurs importants de la Renaissance nationale juive : Theodor Herzl, Zeev Jabotinsky et Avraham Stern.

    1. Theodor Herzl, le Visionnaire de l’Etat

    Comme l’a montré le Dr Georges Weisz dans son ouvrage essentiel, Herzl, une nouvelle lecture, la figure du fondateur du sionisme politique a été malheureusement déformée et parfois caricaturée par une historiographie souvent idéologiquement orientée, tendant à faire de Herzl un Juif entièrement coupé de la Tradition.

    La lecture de son roman de politique fiction écrit en 1902, Altneuland, montre que l’Etat juif envisagé par Herzl était marqué par une double influence occidentale et juive, qui s’exprime notamment dans les deux édifices qu’il envisage au cœur de la Nouvelle Jérusalem, capitale du futur Etat juif : le Palais de la paix et le Temple.

     

    herzl62034.jpg

    _______________________________________________________________________________________

    PROCHAINE FORMATION A L'EXAMEN D'AGENT IMMOBILIER A TEL-AVIV

    du 13 au 20 décembre 2015

    Inscriptions dès maintenant par email, pierrelurcat@orange.fr

    ______________________________________________________________________________

    Lire la suite

  • L’idée du « Yovel » dans la pensée sociale de Zeev Jabotinsky

     « Vous sanctifierez cette cinquantième année, en proclamant dans le pays, la liberté pour tous ceux qui l’habitent : cette année sera pour vous le Jubilé » (Lévitique 25-10).

     

    Dans la paracha que nous lirons samedi matin dans les synagogues figure le fameux verset du Lévitique qui définit l’institution du « Yovel », le Jubilé.

     

    Jabotinsky.jpgLa redistribution égalitaire des terres lors de la cinquantième année est une des conceptions sociales les plus originales de la Bible hébraïque, devenue pour beaucoup de commentateurs un symbole de l’esprit de justice inhérent à la tradition juive. Paradoxalement, c’est un des plus grands penseurs du sionisme laïc, Vladimir Zeev Jabotinsky, qui a remis au goût du jour cette institution tombée en désuétude depuis l’époque biblique, dont il a fait la pierre angulaire de ses conceptions sociales et économiques.

     

    Avant d’aborder succinctement la pensée économique et sociale de Jabotinsky, il convient de faire une remarque préliminaire concernant la place qu’occupe la Bible dans la pensée sioniste moderne. Beaucoup a été dit sur le caractère utopique de la société juive décrite par Herzl, le « Visionnaire de l’Etat », dans son ouvrage programmatique, L’Etat juif et dans son roman politique Altneuland. Homme du dix-neuvième siècle, Herzl croyait au progrès nécessaire de l’humanité, et son utopie est le fruit des conceptions de son époque (Paul Giniewski le compare judicieusement à Jules Verne, autre grand utopiste).

     

    Lire la suite

  • Herzl, Jabotinsky et la révolution sioniste, Itshak P. Lurçat

    "A Goyisher Kop" ?


     Article republié pour le Yahrzeit du Visionnaire de l'Etat,

    חוזה המדינה, Benjamin Zeev Herzl, יהיה זכרו ברוך

    jabotinsky,herzl,sionisme

    Le "goyisher kop" de Jabotinsky, et sans doute aussi de Herzl, désigne peut-être cette capacité à s'abstraire du fatalisme juif atavique pour doter le peuple Juif des isntruments politiques nécessaires à la prise en main de son destin. En ce sens, il n'est pas fortuit que ce soit précisément des hommes comme Herzl ou Jabotinsky, assimilés en apparence, mais profondément Juifs dans le tréfonds de leur âme, qui aient consacré leur vie – jusqu'à leur dernier souffle, littéralement, tous deux ayant été enlevés prématurément à leur peuple – à la renaissance nationale juive et à l'édification de l'Etat d'Israël.

     

    220px-Zeev_Jabotinsky.jpgDans son livre "L'histoire de la Légion juive", Jabotinsky relate cette anecdote que lui avait racontée Nahum Sokolov. En vacances en Suisse, ce dernier rencontra un Lord écossais, auquel il fit état de sa participation au Congrès sioniste."Ah oui?", lui dit l'Ecossais, "c'est intéressant, mon frère aussi fait partie de ce mouvement..." Intrigué, Sokolov le pressa de questions, et finit par comprendre que le Lord écossais confondait le sionisme et le végétérianisme... Aux yeux des non-Juifs, conclut Jabotinsky, sionisme et végétérianisme, en 1901, étaient des choses similaires, c'est-à-dire d'innocentes utopies sans portée pratique sur les affaires du monde. Pour que le sionisme existe sur la scène mondiale, il fallait qu'il devienne une puissance militaire. C'est cette conclusion qui amena le leader sioniste révisionniste à œuvrer sans relâche pour constituer la Légion juive, première force armée juive depuis l'époque des Maccabées, qui combattit dans les rangs de l'armée anglaise en Palestine pendant la Première Guerre mondiale et joua un rôle décisif dans la proclamation de la Déclaration Balfour.

     

    Lire la suite

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu