Avertir le modérateur

gouasmi

  • Meeting aux relents nazis au théâtre de Dieudonné

    h_4_ill_1198384_3573_gouasmi,_soral,_dieudonne.jpg
    LE MONDE | 02.06.09 | 08h55  •  


    'est dans une ambiance délétère que les animateurs de la liste "antisioniste" ont tenu un meeting à Paris, lundi 1er juin. Dans un Théâtre de la Main d'Or bondé, environ 250 personnes ont déboursé 8 euros pour assister à cette réunion à moins d'une semaine du scrutin européen pour lequel Dieudonné Mbala Mbala mène campagne en Ile-de-France.

     

    Outre les principaux animateurs de la liste –M. Mbala Mbala, le polémiste Alain Soral et Yahia Gouasmi, président du Parti antisioniste (chiite radical) –, sept autres colistiers étaient présents. Chacun a pris la parole pour exposer ses motivations. L'occasion d'entendre des positions aux nets relents antisémites.

    Ahmed Moualek, responsable du site Internet La banlieue s'exprime, a fustigé "ce petit lobby juif sioniste qu'[il] qualifie de juifiste" dont il affirme "qui lui a pourri la vie depuis 25 ans".

    HOMMAGE AMBIGU

    Maria Poumier, universitaire proche des milieux négationnistes, a rendu un hommage ambigu au président vénézuélien Hugo Chavez. C'est le premier "en Amérique latine qui a pris conscience de la présence sioniste". Et d'ajouter: "Les agents sionistes n'apparaissent pas comme des agents étrangers mais comme des Latino-Américains. Ils ont la double nationalité et obéissent aux intérêts d'un pays étranger." Avant de prendre à témoin une assistance surchauffée : "Si vous pensez que M. Sarkozy correspond à ce profil…"

    Michael Guérin, ancien responsable FNJ Rhône-Alpes, s'est défini comme "nationaliste révolutionnaire", courant de l'extrême droite radicale. Se référant à François Duprat, figure fasciste des années 1970 et premier éditeur de textes négationnistes en France, M. Guérin a déclaré vouloir "se libérer des forces d'oppression qui sont toutes antinationales".

    Ce meeting a aussi réservé une "surprise" : l'intervention en direct par téléphone, depuis sa centrale de Poissy (Yvelines), d'un homme présenté comme le terroriste Carlos. Saluant sa "camarade" Ginette Skandrani, il s'est indigné : "Toi qui vis avec un Arabe, on te traite de raciste" avant de s'en prendre à "cette bande de gitans et de juifs qui te taxent d'antisémitisme. Ces gens (…) sont protégés par l'anti-France, excusez-moi d'employer une expression vichyste, c'est l'anti-France". La salle s'est levée pour l'acclamer.

    M.Gouasmi était en verve. D'un air satisfait, il a annoncé que les "responsables du Hamas" et ceux "du Hezbollah" soutenaient la liste "antisioniste".

    Dans une séance de questions-réponses, une intervention dérange. Celle d'un électeur potentiel qui s'interroge sur le caractère "dictatorial" du régime iranien, porté aux nues par les intervenants. "Vous êtes en train de perturber la salle avec vos idées. Ce que vous dites n'est ni plus ni moins que de la désinformation sioniste", lance, menaçant M. Gouasmi. Prenant à témoin la salle tout en plissant du nez, d'un air dégoûté: "Je ne veux pas ouvrir le débat avec ce monsieur. Je sens déjà sa couleur…"

     

    Abel Mestre et Caroline Monnot
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu