Avertir le modérateur

dialogue judéo-chrétien

  • A propos du cardinal Lustiger : faut-il célébrer un Juif apostat au nom du «dialogue judéo-chrétien » ? Pierre Itshak Lurçat

    lustiger,crif,christianisme,dialogue judéo-chrétienDans sa très belle autobiographie, « Al tishla’h yade’ha el-hanaar » (parue en France sous le titre Loulek), le rabbin Israël Meir Lau relate comment il fut invité, alors qu’il était grand-rabbin d’Israël, à participer à une rencontre avec le cardinal Lustiger, un soir de Yom Ha-Shoah, et pourquoi il refusa. « Il a déserté les rangs de son peuple dans les heures les plus sombres et les plus difficiles », écrit le rav Lau au sujet du cardinal Lustiger, en l’honneur duquel on a inauguré il y a deux ans un mémorial à Abou Gosh, sur l’initiative du CRIF.

    Le rav Lau est bien placé pour parler du sujet : car lui aussi a connu les heures sombres de la Shoah, mais son itinéraire est diamétralement opposé à celui de Lustiger. Tandis que ce dernier désertait les rangs du peuple Juif, le jeune Israël Meir, séparé de ses parents à l’âge de cinq ans, survivait à Buchenwald, puis montait en Israël et entamait des études rabbiniques pour respecter l’ultime promesse faite à son père, avant que ce dernier ne disparaisse dans les camps d’extermination.

    On ne saurait imaginer deux destins plus radicalement différents que celui du jeune Loulek, fait de courage et de fidélité, et celui du jeune Aharon Lustiger, pour lequel l’hébreu possède un mot bien particulier : « méchoumad », généralement traduit en français par apostat. La racine ש.מ.דsur laquelle est construit ce mot désigne à la fois la persécution religieuse contre les Juifs et la conversion forcée. Et le verbe correspondant peut signifier, sous ses différentes formes, tantôt être exterminé, tantôt se convertir…

    Cette convergence sémantique n’est évidemment pas le fruit du hasard : aux yeux de notre Tradition, qui véhicule l’expérience millénaire des Juifs en terre chrétienne ou musulmane, la conversion est synonyme de destruction et de mort. Comme l’écrit le rav Lau, « la voie choisie par le cardinal Lustiger conduit à ce qu’il ne reste plus personne pour dire le kaddish… ».

     

    lustiger,crif,christianisme,dialogue judéo-chrétien

    L'Eglise et la Synagogue (aux yeux bandés)

    Lire la suite

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu