Avertir le modérateur

delcasse

  • La rencontre Jabotinsky – Delcassé, 1915

    Une occasion manquée pour la France au Proche-Orient

     

    Jabotinsky.jpgLa diplomatie française au Proche-Orient est souvent, on le sait bien, faite de gesticulations sans grande portée. Pourtant, la France aurait pu jouer un rôle plus important dans notre région, à l'époque décisive de la Première Guerre mondiale, si seulement elle avait su saisir sa chance historique... En 1915, le mouvement sioniste cherchait un allié en Europe. La rencontre entre Vladimir Jabotinsky et Théophile Delcassé fut pour la France – comme le relate le dirigeant sioniste ci-dessous, une occasion manquée. Si le ministre français des Affaires étrangères de l'époque avait été plus intelligent, la face du monde aurait sans doute été changée… Le récit que fait Jabotinsky, avec son acuité et sa modestie coutumières, apporte un éclairage inédit sur une période essentielle dans la formation du Moyen-Orient contemporain. P.I.Lurçat

     

    "Hervé me présenta au ministre des Affaires étrangères – le grand et célèbre Delcassé. Comme il n'est plus de ce monde, je ne souhaite pas dire des choses qui porteraient atteinte à sa mémoire, mais je ne veux pas non plus dissimuler mes impressions. Cette conversation m'a révélé pour la première fois un secret, qui s'est confirmé plusieurs fois par la suite lors de mes rencontres avec les grands de ce monde : chez les peuples bienheureux, qui ont un pays, des frontières et un gouvernement, il n'est pas besoin d'être un génie pour atteindre le sommet de l'échelon politique. Mais cela est autrement plus difficile chez nous, au sein du mouvement sioniste...

     

    Par ailleurs, ce Delcassé était resté fidèle à l'ancienne école "classique" de la diplomatie : celle des adeptes du secret et du mystère, dont Talleyrand a résumé la doctrine dans une formule immortelle – "la parole a été donnée à l'homme pour déguiser sa pensée". Et peut-être cette doctrine avait quelque fondement dans le passé : mais en 1915, cet usage était déjà considéré comme infantile, et chacun sait que les meilleurs diplomates le tournaient en ridicule et se paraient, au contraire, d'un masque de sincérité artificielle. Mais la France, à cette époque, croyait encore à Racine et à Corneille...

     

    Je ne voudrais pas exagérer le rôle que je jouai alors, rôle qui fut sans aucun doute de peu de valeur ; mais je suis absolument certain que ce matin-là, la France perdit, par la faute de ce même Delcassé, une chance qui, à ses propres yeux, n'était pas du tout dénuée de valeur. Je veux parler non seulement de la possibilité de créer une légion hébraïque dans le cadre de son armée, mais d'une chose encore bien plus importante. Avant ma visite, j'avais consulté le Dr Weizmann, qui était venu à Paris passer quelques jours. Il avait déjà entamé alors les négociations avec les hommes politiques de Londres, et il était déjà certain de leur sympathie. Le plus grand obstacle qu'il rencontra était leur crainte d'offenser le gouvernement français, s'ils osaient accomplir une démarche concernant l'avenir de la Terre Sainte. A cette époque, en effet, la tradition internationale remontant aux générations antérieures n'avait pas encore été enterrée, qui reconnaissait à la France un droit sur le littoral "syrien", de manière il est vrai peu claire et sans formulation précise. Weizmann souhaitait se rendre compte si, oui ou non, le gouvernement français avait une position précise quant à nos revendications, positive ou négative. Si elle était positive – alors nous serions contraints de mener les négociations sur deux fronts ; si non – alors nous concentrerions notre action diplomatique à Londres, en tentant de renforcer dans le cœur du public local la sympathie naturelle pour le rêve sioniste, et peut-être – et c'était le pas décisif – éveiller en Angleterre aussi 'l'appétit" en les habituant au son du slogan "British Palestine" et à l'idée d'une offensive militaire en Orient.

    [SUITE]

    Lire la suite

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu