Avertir le modérateur

crif

  • A propos du cardinal Lustiger : faut-il célébrer un Juif apostat au nom du «dialogue judéo-chrétien » ? Pierre Itshak Lurçat

    lustiger,crif,christianisme,dialogue judéo-chrétienDans sa très belle autobiographie, « Al tishla’h yade’ha el-hanaar » (parue en France sous le titre Loulek), le rabbin Israël Meir Lau relate comment il fut invité, alors qu’il était grand-rabbin d’Israël, à participer à une rencontre avec le cardinal Lustiger, un soir de Yom Ha-Shoah, et pourquoi il refusa. « Il a déserté les rangs de son peuple dans les heures les plus sombres et les plus difficiles », écrit le rav Lau au sujet du cardinal Lustiger, en l’honneur duquel on a inauguré il y a deux ans un mémorial à Abou Gosh, sur l’initiative du CRIF.

    Le rav Lau est bien placé pour parler du sujet : car lui aussi a connu les heures sombres de la Shoah, mais son itinéraire est diamétralement opposé à celui de Lustiger. Tandis que ce dernier désertait les rangs du peuple Juif, le jeune Israël Meir, séparé de ses parents à l’âge de cinq ans, survivait à Buchenwald, puis montait en Israël et entamait des études rabbiniques pour respecter l’ultime promesse faite à son père, avant que ce dernier ne disparaisse dans les camps d’extermination.

    On ne saurait imaginer deux destins plus radicalement différents que celui du jeune Loulek, fait de courage et de fidélité, et celui du jeune Aharon Lustiger, pour lequel l’hébreu possède un mot bien particulier : « méchoumad », généralement traduit en français par apostat. La racine ש.מ.דsur laquelle est construit ce mot désigne à la fois la persécution religieuse contre les Juifs et la conversion forcée. Et le verbe correspondant peut signifier, sous ses différentes formes, tantôt être exterminé, tantôt se convertir…

    Cette convergence sémantique n’est évidemment pas le fruit du hasard : aux yeux de notre Tradition, qui véhicule l’expérience millénaire des Juifs en terre chrétienne ou musulmane, la conversion est synonyme de destruction et de mort. Comme l’écrit le rav Lau, « la voie choisie par le cardinal Lustiger conduit à ce qu’il ne reste plus personne pour dire le kaddish… ».

     

    lustiger,crif,christianisme,dialogue judéo-chrétien

    L'Eglise et la Synagogue (aux yeux bandés)

    Lire la suite

  • « Pourquoi je vais vandaliser le musée du Jeu de Paume à Paris! », par Giulio Meotti

    meotti.jpgDans la flamme de la révolte -
    Apporte le feu: "Qu'importe"
    Car le silence est boue

    (Jabotinsky, Chir Betar)


    Il faut lire l’article que vient de publier le journaliste italien Giulio Meotti, sous le titre provocateur – qui va certainement choquer le CRIF et les Juifs de salon – « Je vais vandaliser le vilain musée de Paris ». Giulio Meotti, disons-le d’emblée, n’est pas n’importe qui. Tous ceux qui fréquentent la blogosphère pro-israélienne ces dernières années connaissent son nom et sa plume (notamment grâce aux traductions en français de Danilette Guez que je salue au passage). Mais Meotti est aussi l’auteur d’un livre exceptionnel, qui mériterait lui aussi d’être traduit en français, si la France n’était pas devenue un pays où la haine du Juif fait partie de la « culture » et de l’air que l’on y respire… Dans ce livre, intitulé « Une nouvelle Shoah », Meotti montre comment les terroristes palestiniens ont pris le relais des nazis en tuant les Juifs, hommes, femmes et enfants, pour la seule raison qu’ils sont Juifs.

    Je comprends bien comment, après avoir écrit ce livre, il a réagi en apprenant que l’un des musées parisiens les plus prestigieux exposait des portraits de kamikazes « palestiniens » ! Meotti a réagi avec ses tripes, et il a réagi comme avait réagi l’ambassadeur Zvi Mazel il y ajeu de paume,terrorisme,vandalisme,art,zyklon b,crif quelques années, dans des circonstances similaires [photo ci-contre]. Mais il a aussi réagi comme Moshé Rabbénou, devant l’injustice de l’Egyptien frappant un Juif. L’acte de Moise, nous enseigne le grand Maïmonide, est le degré zéro de la prophétie : ne pas tolérer l’injustice ! Face à l’abomination suprême, quand le meurtre des Juifs est exposé et glorifié à Paris, les mots sont inutiles. Seul reste l’acte de protestation. Quand la loi est injuste, c’est un devoir de la transgresser.  Quand l’art est dévoyé pour inciter à tuer des Juifs, le « vandalisme » devient une mitsva.

     

    expo terroristes.png


    J’espère que Giulio Meotti (qui, précisons-le, n’est pas Juif) mettra ses menaces à exécution. Mais j’espère plus encore qu’un Juif de France accomplira lui-même cette mitsva, et mettra fin à l’abomination du Jeu de Paume. Chaque jour qui passe sans qu’elle soit vandalisée est un ‘Hilloul Hachem, une insulte à D.ieu, aux familles des victimes de ces immondes terroristes et un affront à l’humanité de l’Homme. P.I.L

    jeu de paume,terrorisme,vandalisme,art,zyklon b,crif« Lorsqu’on ne proteste pas, les choses deviennent encore pires… Qu’auraient dit les Juifs, et les autres personnes douées de conscience, si un musée célèbre de Londres, Paris, Berlin, Madrid ou Rome avait glorifié la Shoah en exposant des cendres, des ossements, des lunettes et des cheveux de Juifs ? J’imagine, ou du moins j’espère, qu’un Juif courageux aurait détruit ces « artefacts artistiques ». Car toute personne, indépendamment de sa foi ou de ses opinions politiques, aurait trouvé qu’une telle exposition était intolérable.

    C’est la raison pour laquelle je projette de me rendre à Paris au cours des prochaines semaines. Je me rendrai au Musée du Jeu de Paume, place de la Concorde. Non pas pour y contempler les admirables tableaux de Degas, Monet, Cézanne, Van Gogh ou Renoir. Non, je m’y rendrai pour vandaliser les photos d’Arabes palestiniens qui y sont exposées, et qui appellent au meurtre d’enfants, d’adolescents, de mère juives avec leurs bébés, et de couples âgés dans la terre d’Israël.

    jeu de paume,terrorisme,vandalisme,art,zyklon b,crif

     


     

    (PUBLICITE)

    Devenir agent immobilier en Israël: c'est possible!

    Attention: le programme de l'examen d'agent immobilier vient de changer! Il inclut désormais la jurisprudence des tribunaux israéliens.

     

    Pour la septième année consécutive, PIL FORMATION organise une préparation à l'examen d'agent immobilier israélien destinée aux francophones. Le taux de réussite depuis 2007 est de plus de 80 %!

    La formation débutera en octobre 2013.

    Les cours auront lieu à Tel-Aviv et/ou à Jérusalem.

    Inscriptions dès maintenant par téléphone

    Itshak 054 807 64 00

    ou par email à l'adresse

    pierre22@012.net.il

    pierre_lurcat_quart.jpg

    Lire la suite

  • "Si je veux vivre, je dois renaître" - Jabotinsky et la renaissance nationale du peuple Juif

    A l'occasion du Yahrzeit de Vladimir Zeev Jabotinsky, je remets en ligne la belle recension de L'Histoire de ma vie publiée par Stéphanie Dassa sur le site du CRIF. 72 ans après la disparition du grand dirigeant sioniste, sa pensée et son action demeurent plus que jamais d'actualité, comme le rappelle Daniel Tauber dans le Jerusalem Post. P.I.L

    Vladimir Zeev Jabotinsky, Histoire de ma vie, Editions les Provinciales, traduit de l’hébreu par Pierre I. Lurçat
     

     

    jabotinski1903.jpgAu lieu d’entrer par une porte entrebâillée, je préfère frapper ou marteler jusqu’à ce qu’elle s’ouvre en grand. C’est très mal, je le sais, mais c’est ainsi. Ka’ha, c’est ainsi : un mot hébreu qui coupe court à tout louvoiement… Vladimir Zeev Jabotinsky  n’est ni un homme oblique, ni un homme résigné. Son « c’est ainsi » est avant tout une réponse audacieuse tant à la victoire qu’à l’adversité « car toutes deux sont trompeuses ».  Nous accueillons la traduction de son autobiographie avec une joie non dissimulée tant elle nous manquait et plus encore aux rayons des libraires hexagonaux riches d’ouvrages scandaleux sur le sionisme, « cette insulte ». (1)

     
    « Si je veux vivre, je dois renaître ; je suis âgé de trente-quatre ans, ma jeunesse et la moitié de mon âge mûr sont déjà passés depuis longtemps, et je les ai tous deux gaspillés. Je ne sais pas ce que j’aurais fait, si le monde entier ne s’était pas renversé et ne m’avait projeté sur des chemins que je n’avais pas imaginés : peut-être serais-je monté en Eretz-Israël, peut-être aurais-je fui à Rome, peut-être aurais-je créé un parti, mais cet été là éclata la guerre mondiale».
     

    Lire la suite

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu