La une des lecteursTous les blogsles top listes
Envoyer ce blog à un amiAvertir le modérateur

09/02/2014

En lisant la correspondance de Jabotinsky : 1937, année tumultueuse, par Pierre Itshak Lurçat

jabotinky,afrique du sud,bétar,ben gourion,georges bensoussanL’institut Jabotinsky de Tel-Aviv vient de publier, en collaboration avec la bibliothèque sioniste de l’Organisation sioniste mondiale, le 12e volume de la correspondance de Zeev Jabotinsky, qui couvre la période allant de janvier 1937 à février 1938. Ce livre est un document historique exceptionnel, qui permettra au lecteur hébraïsant de découvrir non seulement l’activité politique du grand leader sioniste, mais aussi ses relations épistolaires étendues avec de très nombreuses personnes, et ses réflexions sur toutes sortes de sujets.

Il n’est pas toujours facile de lire un recueil de lettres : souvent, les correspondances n’offrent qu’un éclairage partiel, et parfois anodin ou trivial, sur la personnalité et l’action de leur auteur. Disons d’emblée que ce n’est pas le cas de la correspondance de Jabotinsky, pour deux raisons principales. La première est que le sujet des lettres publiées est toujours en rapport avec l’activité sioniste de l’auteur, et que les préoccupations qui l’animent ne sont jamais futiles. La seconde est que Jabotinsky possède un monde intérieur tellement riche que ses réflexions, même les plus banales, sont toujours intéressantes.

Jabotinsky, écrivais-je dans la postface à la traduction de son autobiographie, a commejabotinky,afrique du sud,bétar,ben gourion,georges bensoussan Herzl, « largement sacrifié sa vie privée et familiale à la cause pour laquelle il a œuvré jusqu’à son dernier jour (son fils, Eri, s’est livré au calcul du total des rares périodes durant lesquelles ses parents ont été réunis durant leur vie…). Jabotinsky, comme Herzl, a passé des semaines et des mois entiers en déplacement autour du monde, infatigable voyageur et globe-trotter de la cause sioniste, dormant quelques heures par nuit et négligeant sa santé (la maladie de cœur à laquelle il a fini par succomber, à l’âge de soixante ans, était un secret bien gardé, y compris pour ses proches) ».

Sa correspondance est le reflet de ces déplacements perpétuels : les lettres réunies dans ce volume sont adressées à ses correspondants aux quatre coins du monde, et envoyées tantôt de Londres (centre de l’Union sioniste révisionniste depuis 1935), de Zürich, de Paris (qui a été son port d’attache entre 1924 et 1934), d’Alexandrie (où Jabotinsky se rend notamment pour rencontrer sa famille demeurant en Eretz-Israël, où il est interdit de séjour par la puissance mandataire) ou de Johannesburg, où il effectue un long séjour entre mars et juillet 1937.

 

 

jabotinky,afrique du sud,bétar,ben gourion,georges bensoussan

Au milieu de Betarim à Capetown


Lire la suite

23/10/2013

Contre le Shaatnez idéologique, Vladimir Zeev Jabotinsky

jabotinsky,bible,shaatnez,betarDans un article fameux publié par le journal en yiddish Haynt, en 1929, Jabotinsky reprend le concept biblique du "shaatnez", mélange interdit mentionné dans la paracha que nous lirons demain matin à la synagogue, pour lui donner un sens politique. Je publie ci-dessous quelques extraits significatifs de cet article. P.I.L

 

Le Shaatnez est un tissu fait de fils mélangés – à moitié de lin et à moitié de laine ; la Bible l’interdit expressément. La raison de cette interdiction est claire. Dans l’Antiquité, l’économie mondiale se répartissait en deux branches importantes : le travail de la terre et l’élevage. Entre ces deux branches régnait, naturellement, une haine éternelle (dont on trouve une expression dès le conflit entre Caïn et Abel) – du fait que le berger a besoin de terres étendues. Par la nature des choses, le cultivateur avait l’habitude de s’habiller de vêtements de lin, tandis que le berger portait des vêtements de laine : ainsi on pouvait savoir immédiatement à qui on avait affaire. Mais une personne portant des vêtements faits d’un tissu mélangé n’appartient ni à un camp ni à l’autre. Elle n’est ni un proche parent ni un adversaire direct, et cela est considéré par la Torah comme inadmissible. Le Betar est une tentative pour éliminer le Shaatnez  de nos âmes...

jabotinsky,bible,shaatnez,betar

le Lion de Tel-Haï

 

De fait, c’est bien vrai : deux idéaux sont une absurdité, tout comme deux Dieux sont absurdes et deux autels différents dans le même Temple. Je ne veux insulter personne ; mais une âme qui veut « avaler » deux idéaux et en être heureuse, est une âme inférieure. Une âme entière ne peut être que moniste. Le mot « idéal », du point de vue de son contenu, ne comporte pas de pluriel. Une âme saine, dans laquelle réside un seul idéal, ne peut comporter de place pour un autre idéal. Si le sionisme est un idéal, il n’y a pas de place à ses côtés pour une quelconque autre aspiration indépendante et égale, et on ne peut établir avec elle aucune association, aucun « cartel » ou aucune « combinaison »..

Lire la suite

15/07/2013

Ticha Bé'Av 1938 – Appel de Zeev Jabotinsky aux Juifs de Pologne

458472-5.jpg

NB Voir la conférence du Rav Ben Ishai sur l'appel de Jabotinsky, filmée par Denis Kassel, ici.


Dès 1936, Jabotinsky avait lancé un appel pressant aux Juifs d'Europe, pour qu'ils quittent leurs pays et fuient la catastrophe imminente. Plusieurs écrivains et penseurs sionistes avaient eu le pressentiment de la Shoah et l'avaient parfois annoncée dans des termes prémonitoires 1. Mais Jabotinsky est le seul qui a fait de ce pressentiment un programme politique, auquel il a donné le nom d'évacuation. Dans le texte ci-dessous, inédit en français, le dirigeant sioniste s'adresse aux Juifs de Pologne, le jour de Ticha Bé'Av 1938, et les presse de fuir le "volcan" qui va bientôt tout dévaster... Ces quelques lignes, qu'on ne peut lire aujourd'hui sans trembler, montrent que Jabotinsky était doué, tout comme Herzl, non seulement d'une lucidité politique incomparable, mais aussi d'une capacité de comprendre et de prédire les événements quasiment prophétique. P.I.L

 

 

 

Discours prononcé à Varsovie, 9 Av 5698

 

"Depuis trois ans je m'adresse à vous, Juifs de Pologne, diadème du judaïsme dans le monde... Je vous mets en garde sans cesse, contre la catastrophe qui approche. Mes cheveux ont blanchi et j'ai vieilli, car mon cœur saigne en voyant que vous, mes chers frères et sœurs, êtes aveugles devant le volcan qui va bientôt cracher son feu destructeur...

 

Je vois un spectacle terrible ; il ne reste que peu de temps pour s'échapper. Je sais bien que vous ne pouvez le voir, préoccupés par vos soucis quotidiens. Ecoutez cependant mes paroles, en cette heure ultime : au nom de D.ieu ! Que chacun sauve sa vie, tant que cela est encore possible, et il ne reste plus beaucoup de temps !

Et je souhaite vous dire encore une chose, en ce jour de Ticha Bé'Av : ceux qui parviendront à fuir la catastrophe, auront le mérite de vivre un jour de fête et de grande allégresse juive : la renaissance et le rétablissement de l'Etat juif. Je ne sais pas si je mériterai de le voir, mais mon fils, certainement ! Je crois à cela tout comme je sais que demain matin, le soleil brillera de nouveau. Je le crois d'une foi parfaite".

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu