Avertir le modérateur

antisemite

  • Les curieuses méthodes de Sifaoui à l’encontre de Bat Ye’Or

    lundi 27 septembre 2010, par Stéphanie Carrouges


    SIFAOUI BARBU.jpgNous verrons si le nouveau livre de Bat Ye’or (L’Europe et le spectre du califat, cf. le blog d’Ivan Rioufol du 13 sept. http://blog.lefigaro.fr/rioufol/2010/09/lelysee-juge-inacceptable.html), tout en reprenant et continuant l’investigation engagée déjà dans Eurabia ne va pas, en fait, beaucoup plus loin. Mais ce qui importe d’abord c’est une question de méthode : si Mohamed Sifaoui (dans Eric Zemmour, Une supercherie française) se permet si facilement de comparer le travail d’un chercheur aussi méticuleux avec le pastiche des Protocoles des sages de Sion, n’est-ce pas le signe que quelque chose est déjà vicié dans la culture ou la civilisation que l’on « défend » ? Dans le déluge d’informations et les luttes d’influences pour la direction de l’opinion, ou même d’une toute petite portion de celle-ci, est-ce que l’esprit et le travail libres ne devraient pas garder encore quelque valeur aux yeux du public cultivé ? Y a-t-il des réalités accessibles à la recherche – laquelle ne se limite pas à compulser des pages ou des écrans d’ordinateur, mais repose avant tout sur la finesse d’esprit, la délicatesse des relations humaines, et sur l’engagement, le sérieux et le souci de la vérité de toute une vie ? Des réalités accessibles à la raison mais que l’on ne trouve pas forcément étalées en clair dans les journaux ou qui ne font encore l’objet d’aucun enseignement en faculté ? Quelle civilisation défendons-nous ? Le commerce vulgaire avec ses chaînes, son marketing, toutes sortes d’idées et de fonds publics ou secrets se passe très bien de nous, il me semble. Mais quelle civilisation défendons-nous, en fait ?

    Dans la première partie de son nouveau livre, dont des extraits commencent à circuler, Bat Ye’or, une femme en effet, comme l’a rappelé sans beaucoup d’élégance Mohamed Sifaoui, revient sur un tournant de sa propre aventure : « En décembre 2002 un article intitulé “Le dialogue Euro-Arabe et la naissance d’Eurabia” s’affichait sur internet dans de nombreuses langues. Paru dans une modeste revue parisienne [L’Observatoire du monde juif] l’auteur, une inconnue du grand public, situait la politique arabe de la Communauté européenne dans un cadre précis, stratégique et coordonné, appelé le Dialogue Euro-Arabe. »

    EURABIA.jpg

    C’était simplement, en étudiant une masse considérable de documents institutionnels (c’est-à-dire des circulaires, des documents et des rapports tout à fait officiels émanant d’administrations et d’institutions autorisées mais souvent peu connus du public) appliquer la méthode mise au point par des siècles de culture historique en Occident pour étudier et révéler une direction de l’histoire européenne contemporaine radicalement inaperçue.

    Comment le monde des idées politiques et sociales pourrait-il jamais progresser sans une recherche approfondie et qui débouche sur une modeste prise de position ? Modeste toujours est la parole humaine devant les mécanismes puissants qu’elle s’efforce de décrire. On peut bien sûr attendre que les écrans nous dictent le minimum requis pour faire encore partie de l’espèce humaine (animal politique et doué de raison) ou le façonnent. On peut aussi compter pour cela sur tous les fonctionnaires d’État ou d’organisations internationales qualifiés, rémunérés, encadrés et donc très bien tenus. Mais ce système a-t-il besoin d’être défendu encore par nos pauvres moyens ?

    Stéphanie Carrouges

  • Antijudaïsme : Tsahal accusé de vols d'organes par un grand quotidien suédois – P.I.Lurçat

     

    vrai visage de Tsahal.jpg

    "Les soldats de Tsahal enlèvent des enfants palestiniens pour les tuer et leur enlever leurs organes..." Cette accusation digne des rumeurs de crime rituel au Moyen-Age ne figure pas dans une publication antisémite confidentielle, ni dans un journal iranien ou syrien, mais dans le grand quotidien de gauche suédois, Aftonbladet.... Cette "information" qui a soulevé une vague d'indignation en Israël, appelle plusieurs commentaires. Premièrement, le phénomène n'est pas entièrement nouveau. Nous assistons depuis plusieurs années au retour de ce que Pierre-André Taguieff appelle les grands "mythes répulsifs" concernant le peuple juif, démonisé et déshumanisé, que ce soit par des accusations de cruauté, de racisme, de crime rituel ou de cannibalisme. L'article suédois [publie dans la rubrique "Kultur" - cela ne s'invente pas...] illustre de manière paroxysmique ce retour des mythes antijuifs, tout comme l'affaire Al-Dura.

     

    TAGUIEFF.jpg

     

    Deuxième remarque : dans cette nouvelle affaire, les accusations antisémites traditionelles utilisent comme substrat le climat anti-israélien qui est souvent, hélas, nourri par des groupuscules et organisations en Israël même. La campagne actuelle de démonisation de Tsahal, qui a redoublé de vigueur depuis l'opération contre le Hamas à Gaza, s'appuie largement sur des accusations de "crimes de guerre" portées par des associations et des personnalités ultrapacifistes israéliennes, qui n'hésitent pas à se fonder sur des témoignages douteux ou de simples rumeurs pour ternir l'image de Tsahal et pour faire avancer leur agenda politique. L'affaire Aftonbladet (qui rappelle l'accusation de viols contre Tsahal, publiée il y a quelques années par le Nouvel Observateur, sous la plume de Sarah Daniel), montre que ces accusations infondées donnent du grain à moudre aux pires ennemis d'Israël et du peuple juif.

    P.I.Lurçat

     

    L'article original publié par Aftonbladet (extrait)

     

     

     

  • L’UPJF condamne la convocation de l’ambassadeur d’Israël par le Quai d'Orsay

    L’UPJF condamne, de la façon la plus ferme, la convocation de l’ambassadeur d’Israël par le représentant du Quai d’Orsay, Monsieur Bernard Kouchner, pour lui demander de stopper la construction de logements à Jérusalem-est.

    Kouchner.jpg
    Il confond Ouighours et yoghourts...
    [voir ici]
     

    Cette demande constitue une ingérence inadmissible dans les affaires intérieures de l’Etat d’Israël, qui est un Etat souverain.

     

    Alors que Monsieur Kouchner et son ministère sont dépourvus de tout courage pour dénoncer, comme il se doit, la répression des musulmans Ouighours par les autorités chinoises, le massacre de 25 000 tamouls par les autorités sri-lankaises, les attentats quotidiens qui se déroulent en Irak et qui font des milliers de victimes, c’est uniquement un programme immobilier, privé et parfaitement légal, qui met en émoi le Quai d’Orsay.

     

    Alors que la paix et la sécurité du monde sont menacées par les efforts de l’Iran pour acquérir l’arme atomique, par les délires des dirigeants nord-coréens, et par le terrorisme islamique, le Quai d’Orsay reste obnubilé par une affaire intérieure à la démocratie israélienne, et croit trouver à bon compte une occasion de manifester son pro-palestinisme historique et inconditionnel.

     

    Alors que la France a toujours mis son point d’honneur à se démarquer de l’action des Etats-Unis au Proche-Orient, Monsieur Kouchner et le Quai d’Orsay, oublient toute idée « d’indépendance » de la France, pour se comporter en suiveur servile et concupiscent du Président Obama.

     

    Dure avec les faibles, et douce avec les puissants, c’est l’image pathétique et déshonorante que renvoie aujourd’hui la diplomatie française. Ses amis, et surtout ses ennemis, sauront s’en souvenir.

     

    Par cette action empreinte de couardise, il est certain que Monsieur Bernard Kouchner a fait perdre pour longtemps toute crédibilité à la France et toute possibilté qu’elle joue un rôle actif et pacificateur au Proche-Orient.

     

    Le Bureau de l'UPJF.

     

    Tél : +33 (0)1 47 63 07 10 - Fax : 01 47 63 08 40 - contact@upjf.org

     

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu