Avertir le modérateur

afrique du sud

  • En lisant la correspondance de Jabotinsky : 1937, année tumultueuse, par Pierre Itshak Lurçat

    jabotinky,afrique du sud,bétar,ben gourion,georges bensoussanL’institut Jabotinsky de Tel-Aviv vient de publier, en collaboration avec la bibliothèque sioniste de l’Organisation sioniste mondiale, le 12e volume de la correspondance de Zeev Jabotinsky, qui couvre la période allant de janvier 1937 à février 1938. Ce livre est un document historique exceptionnel, qui permettra au lecteur hébraïsant de découvrir non seulement l’activité politique du grand leader sioniste, mais aussi ses relations épistolaires étendues avec de très nombreuses personnes, et ses réflexions sur toutes sortes de sujets.

    Il n’est pas toujours facile de lire un recueil de lettres : souvent, les correspondances n’offrent qu’un éclairage partiel, et parfois anodin ou trivial, sur la personnalité et l’action de leur auteur. Disons d’emblée que ce n’est pas le cas de la correspondance de Jabotinsky, pour deux raisons principales. La première est que le sujet des lettres publiées est toujours en rapport avec l’activité sioniste de l’auteur, et que les préoccupations qui l’animent ne sont jamais futiles. La seconde est que Jabotinsky possède un monde intérieur tellement riche que ses réflexions, même les plus banales, sont toujours intéressantes.

    Jabotinsky, écrivais-je dans la postface à la traduction de son autobiographie, a commejabotinky,afrique du sud,bétar,ben gourion,georges bensoussan Herzl, « largement sacrifié sa vie privée et familiale à la cause pour laquelle il a œuvré jusqu’à son dernier jour (son fils, Eri, s’est livré au calcul du total des rares périodes durant lesquelles ses parents ont été réunis durant leur vie…). Jabotinsky, comme Herzl, a passé des semaines et des mois entiers en déplacement autour du monde, infatigable voyageur et globe-trotter de la cause sioniste, dormant quelques heures par nuit et négligeant sa santé (la maladie de cœur à laquelle il a fini par succomber, à l’âge de soixante ans, était un secret bien gardé, y compris pour ses proches) ».

    Sa correspondance est le reflet de ces déplacements perpétuels : les lettres réunies dans ce volume sont adressées à ses correspondants aux quatre coins du monde, et envoyées tantôt de Londres (centre de l’Union sioniste révisionniste depuis 1935), de Zürich, de Paris (qui a été son port d’attache entre 1924 et 1934), d’Alexandrie (où Jabotinsky se rend notamment pour rencontrer sa famille demeurant en Eretz-Israël, où il est interdit de séjour par la puissance mandataire) ou de Johannesburg, où il effectue un long séjour entre mars et juillet 1937.

     

     

    jabotinky,afrique du sud,bétar,ben gourion,georges bensoussan

    Au milieu de Betarim à Capetown


    Lire la suite

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu