Avertir le modérateur

Livre

  • Israël face à la menace intérieure - Conférence Jeudi 17 novembre 2016 à 19h45 au Moadon, 66 rue Laugier 75017

    Le Jeudi 17 novembre 2016 à 19h45 au Moadon, 66 rue Laugier 75017

    je présenterai mon nouveau livre :

    La trahison des clercs d’Israël,
    paru chez La Maison d’édition (www.lamaisondedition.com)

    En présence de l’éditeur Philippe Karsenty

    P.A.F. 10 euros

     

    COUVERTURE.jpg

  • Vient de paraître : La trahison des clercs d’Israël

    Contrairement aux idées communément admises, il apparaît que les intellectuels juifs pacifistes ont gagné la bataille des idées. Autrefois ultra-minoritaires, leurs conceptions politiques – au premier rang desquelles la formule fétiche : « Deux États pour deux peuples » –  ont été largement adoptées par tous les gouvernements israéliens successifs depuis plus de 20 ans, y compris par celui de Benjamin Netanyahou.

    Quelles sont les causes de ce rapprochement idéologique, passé largement inaperçu en Occident, où l’on se plaît à dénoncer « l’extrême-droitisation » du gouvernement israélien ? Comment la victoire de l’idéologie pacifiste se traduit-elle dans les domaines cruciaux que sont les médias, l’armée ou la justice en Israël ? Ce livre tente de répondre à ces questions, et montre du doigt la responsabilité des intellectuels juifs pacifistes dans la dénonciation actuelle d’Israël en tant qu’État fauteur de guerre.

    Ce livre démonte les ressorts du discours critique moral, qui prétend imposer à Israël un comportement exemplaire face à ses ennemis. En adoptant des normes éthiques extrêmes dans sa lutte contre le terrorisme, Israël s’affaiblit lui-même mais il désarme aussi l’Occident tout entier qu’il contraint à la retenue dans sa guerre contre le terrorisme, notamment celui de l’Etat islamique.

    Couv_clerc_israel.jpg

    L’auteur

    Né à Princeton (États-Unis), Pierre Lurçat vit entre Paris et Jérusalem. Avocat et écrivain, passionné par le sionisme et l’histoire d’Israël, il a traduit l’autobiographie de Jabotinsky. Il est l’auteur de plusieurs livres, parmi lesquels des Préceptes de vie issus de la Sagesse juive, et deux essais sur l’islam radical : Le Sabre et le Coran, et Pour Allah jusqu’à la mort (éditions du Rocher).

    180 pages

    En librairie le 10 octobre 2016
    Disponible dès maintenant ici.

    http://lamaisondedition.com/trahison-clercs-disrael/

  • Le fil invisible, entre Günter Grass et David Grossman, Pierre Itshak Lurçat

    NB Je remets cet article en ligne à l'occasion du décès de Günter Grass. Il demeure aussi actuel aujourd'hui qu'il y a deux ans, me semble-t-il. P.I.L

    gunter grass; david grossmanDans son roman Le livre de la grammaire intérieure, David Grossman décrit un enfant qui refuse de grandir et veut échapper à tout prix à la folie du monde des adultes, au point de se suicider. Ce thème est similaire à celui du Tambour, œuvre maîtresse du romancier allemand Günter Grass. Il n'y a apparemment aucune signification politique dans cet emprunt littéraire, mais il nous dit quelque chose sur les références culturelles du romancier israélien, dont l’œuvre - très appréciée dans son pays - l’est au moins au tant en Europe, où il fait partie du « triumvirat » des écrivains israéliens (Amos Oz, A.B. Yéhoshua et Grossman) les plus cités et reconnus.

     

    Une chose relie pourtant les deux écrivains « engagés », à travers cet emprunt littéraire : dans le Tambour, le jeune Oskar refuse de grandir dans l’Allemagne nazie. Dans le Livre de la grammaire intérieure, Aaron veut échapper au monde israélien de la période de la Guerre des Six Jours. Dans les deux cas, l’écrivain exalte la pureté et l’innocence du monde des enfants, opposée à la folie meurtrière des adultes, nazis dans le premier cas, Israéliens dans le second.

    tambour.jpg

    Le Tambour, film de Volker Schlöndorff tiré du roman de G. Grass

    Cette symétrie m’est revenue à l’esprit en suivant la polémique déclenchée par les propos scandaleux de l’écrivain allemand – dont j’avais aimé, autrefois, l’adaptation cinématographique de son grand roman. Quand Günter Grass accuse Israël de « menacer la paix mondiale » et de vouloir « l’éradication du peuple iranien », il recourt au procédé de l’inversion, consistant à accuser Israël des crimes de ses ennemis, procédé devenu très courant dans la vulgate politique européenne, ces dernières décennies, au moins depuis la Première Guerre du Liban (quand Beyrouth assiégée par les soldats de Tsahal était devenue Varsovie, aux yeux d’une certaine presse)…

    Les condamnations presque unanimes des propos de Grass tiennent sans doute largement au fait que l’écrivain avait dévoilé publiquement, il y a quelques années, son appartenance aux Waffen-SS dans sa jeunesse, devenant de ce fait indéfendable.

     ______________________________________________________________________________________

    PARTEZ EN ISRAEL AVEC UN METIER EN POCHE !

     

    DEVENEZ AGENT IMMOBILIER ISRAELIEN

     

    Préparez l’examen d’agent immobilier israélien à Paris, en trois mois, et passez l’examen pour obtenir votre carte professionnelle, qui vous permettra de travailler dès votre arrivée en Israël !

     

    -      Formation sur trois mois, une fois par semaine

     

    -      Aucune exigence de niveau d’études, ni de possession de la nationalité israélienne

     

    -      Seule condition pré-requise : avoir un niveau minimal de lecture et de compréhension écrite de l’hébreu.

     

    -      La formation a lieu à Paris, 75017, métro Etoile

     

    -      Inscriptions immédiates auprès de Pierre Lurçat

     

    06 80 83 26 44

     pierrelurcat@orange.fr

    Lire la suite

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu