Avertir le modérateur

29/10/2016

“Athènes sans Jérusalem” : Le rejet des racines hébraïques au coeur du suicide de l’Occident

François Lurçat“La société occidentale doit choisir aujourd’hui entre la vie et le suicide…

Pour se ressaisir, la culture occidentale devra retrouver tout ce qui, dans son histoire et dans ses sources, exalte et favorise le courage et la vie. Et d’abord la source hébraïque, d’où n’a pas cessé de jaillir depuis des millénaires cet appel : ”J’ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction, tu choisiras la vie afin que tu vives, toi et ta descendance”.

 

(François Lurçat, La science suicidaire, Athènes sans Jérusalem, p. 282)

 

 

Physicien et philosophe des sciences, François Lurçat est décédé il y a tout juste quatre ans, le 27 Tichri 5773, entre la parachat Berechit et la parachat Noa’h, qu’il affectionnait particulièrement. Professeur à l’université de Paris-Sud (Orsay), très apprécié de ses étudiants, et chercheur en physique des particules, il a entrepris à partir de la fin des années 1980 une réflexion approfondie sur la philosophie des sciences, partant du constat de la difficulté à enseigner et à rendre intelligibles les acquis récents de la physique théorique et des effets dévastateurs de l’idéologie scientiste dans le monde contemporain. Ses ouvrages de vulgarisation scientifique et de philosophie des sciences incluent : Niels Bohr, avant/après (Critérion 1990), L’autorité de la science (Cerf 1995), De la science à l’ignorance (éditions du Rocher 2003) et La science suicidaire (F.X. de Guibert, 1999). Les réflexions qui suivent s’inspirent notamment de ce dernier livre, intitulé de manière éloquente “Athènes sans Jérusalem”.

 

L’oeuvre philosophique de François Lurçat aborde, entre autres thèmes, celui de la crise de la culture européenne, des fondements métaphysiques de la science moderne, du scientisme et de ses effets sur la société occidentale. Cette réflexion s’est nourrie à la double source de la pensée occidentale et de la pensé hébraïque, que François Lurçat a découverte à travers l’oeuvre de penseurs juifs d’expression française (Léon Ashkénazi “Manitou”, Emmanuel Lévinas, André Néher), mais aussi de traductions en français de Maïmonide, des commentaires d’Elie Munk sur la Bible, et d’écrivains et de poètes juifs (Benjamin Fondane, Claude Vigée, etc.).

 

Lire la suite

09/10/2015

Le premier Rachi sur la Torah: une leçon de politique internationale

NB Je republie cet article à la mémoire de mon père, François Lurçat, dont le Yahrzeit aura lieu ce shabbat, 27 Tichri, parashat Berechit qu'il aimait beaucoup. Que sa mémoire soit bénie! P.I.L

 

Roch Hachana, Yom Kippour, Soukkot et Simhat Torah sont déjà dernière nous, et nous reprenons le cycle de l’année juive, recommencement qui s’avère chaque fois plein de nouveauté et de fraîcheur… Lorsque nous lirons demain, à la synagogue, la parachat Berechit, nous serons une fois de plus émerveillés par la description de la Création du Ciel et de la Terre, des astres et des « deux grands luminaires », des animaux de toutes les espèces, et enfin, de l’homme, joyau de la Création, créé à l’image de Dieu…

ciel de Samarie.JPG
PHOTO : SARAH LURCAT

 

Pourtant, l’objet de la première Paracha de la Torah n’est pas tant de nous conter l’histoire de la Création, que de situer le cadre dans lequel se déroulent l’aventure humaine et celle du Peuple d’Israël en particulier. La Genèse n’est pas un livre de cosmologie, comme on pourrait le croire à première lecture (et comme le pensent ceux qui s’efforcent, souvent à mauvais escient, de « concilier la Torah et la science »). L’objet premier de Berechit est d’expliquer les liens entre Israël et sa Terre,  entre Israël et les nations du monde.

 

C’est ce que nous apprend le premier Rachi sur la Torah, que nous relisons chaque année avec le même étonnement. Commentant le premier verset de la Torah (« Au Commencement, Dieu créa le ciel et la terre »), Rachi explique : « Au commencement : Rabbi Isaac enseigne : la Torah aurait dû commencer par ‘ce mois sera pour vous’ qui est la première mitsva donnée à Israël, et pourquoi commence-t-elle par ‘Au commencement’ ? Parce qu’il est dit (Psaumes CXI, 5) : ‘La puissance de ses hauts faits, Il l'a révélée à son peuple, en lui donnant l’héritage des nations’. Si les nations accusent Israël en disant : vous êtes des voleurs car vous avez conquis la terre des 7 peuples (de Canaan), ils répondront : la terre appartient à Dieu, c’est Lui qui l’a créée, et Il l’a donnée à qui est droit à Ses yeux. Par sa volonté Il l’a donnée à eux, par Sa volonté Il l’a reprise et nous l’a donnée ».

 
coucher de soleil sur Sichem.JPG
Coucher de soleil sur Sichem (Samarie) - photo Itshak LURCAT

 

 

 

Extraordinaire prescience de Rachi, qui décrit précisément, il y a presque mille ans ( !), du fond de l'exil de Tsarfat,  les événements que nous vivons aujourd’hui ! Voici que les nations du monde viennent maintenant, après le Retour miraculeux du Peuple Juif sur sa Terre, l’accuser de l’avoir volée ! Et leurs médias nous accusent quotidiennement d’être des « colons » sur notre terre et dans notre capitale, en Judée et en Samarie, à Jérusalem et à Hébron ! Aux nations et à leurs dirigeants, il convient de répondre ce qu’écrivait Rachi il y a mille ans, qui est toujours vrai et qui constitue sans doute la meilleure réponse, meilleure que tous les arguments juridiques, historiques ou moraux : cette Terre, c’est Dieu qui nous l’a donnée.

Itshak Lurçat

(article paru en 2008)

09/08/2015

Le Kaddish de Zeev Jabotinsky, par Pierre Lurçat

kaddish,jabotinsky,trumpeldor

N.B. Je remets en ligne ce beau texte de Jabotinsky, dont j'ai compris toute la signification en célébrant la Azkara de mon père z.l., à l'occasion du Yahrzeit de Jabotinsky qui a été marqué la semaine dernière en Israël et aux Etats-Unis. Comme l'écrit Jabo, "nous devons nous demander, lorsque nous célébrons l'anniversaire du décès d'un grand homme, « Est-ce sérieux ? Suis-je prêt à suivre son exemple ? » Si c'est le cas, alors vous avez le droit de dire le Kaddish pour lui, car vous êtes son héritier."

Dans de belles pages de son autobiographie, que j'ai eu le plaisir et l'honneur de traduire en français, Jabotinsky, le « Roch Betar » et le père fondateur de la droite israélienne, relate comment il a perdu son père, alors qu'il était encore un jeune enfant, et comment il a récité le Kaddish, pendant l'année de deuil, matin et soir à la synagogue. « Je ne me suis pas acclimaté », rapporte-t-il avec sincérité à propos de la synagogue des orfèvres qu'il a fréquentée à cette occasion. Dans la suite de sa vie, il n'a guère fréquenté la synagogue.

 

Pourtant, loin d'être « l'ennemi du judaïsme » décrit par certains milieux juifs obscurantistes, Jabotinsky a toujours été un Juif attaché à son peuple et curieux de ses coutumes. Il avait une grande connaissance de la Bible, mais a aussi – fait peu connu rapporté par J. Schechtman dans sa biographie – étudié le Talmud afin de comprendre le « secret » de l'âme juive... Dans le texte ci-dessous, inédit en français à ma connaissance, « Jabo » explique la signification du Kaddish, la prière des endeuillés.

 

Ce texte a été écrit à l'origine en yiddish, à l'occasion de l'anniversaire du décès de Joseph Trumpeldor, le héros de Tel-Haï qui a donné son nom au Bétar. On y trouve en quelques mots la quintessence de la conception que Jabotinsky se faisait du judaïsme : non pas des rites mécaniques dénués de sens, mais au contraire, des paroles profondes qui doivent engager tout notre être et notre vie. P.I.L

« Lors de l'anniversaire du décès de quelqu'un, les Juifs disent le Kaddish. Quelle relation y a-t-il entre une louange adressée au Maître de l'Univers et la tristesse et le deuil ? La signification du Kaddish consiste probablement en le fait que le Nom Sacré, qui est loué, n'est pas celui de votre Dieu, mais celui du Dieu de la personne décédée. Cette sainteté pour laquelle il a vécu et pour laquelle il est peut-être décédé...

kaddish,jabotinsky,trumpeldor

Jabotinsky (au centre) sur la tombe de Yossef Trumpeldor hyd

**************************************************************************************

kaddish,jabotinsky,trumpeldor

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu