Avertir le modérateur

netanyahou - Page 3

  • Abe Foxman, directeur de l’Anti Defamation League : «Lieberman est le meilleur ministre des Affaires étrangères d’Israël »

    lieberman.jpgLe ministre des Affaires étrangères d’Israël, Avigdor Lieberman, est souvent critiqué dans le monde et a fait l’objet de nombreuses attaques dans les médias internationaux. Cela n’empêche pas l’un des principaux dirigeants de la communauté juive américaine de penser qu’il est le meilleur ministre des Affaires étrangères qu’ait connu Israël et que la hasbara [communication] israélienne s’est beaucoup améliorée ces dernières années. 

    « Il est facile de critiquer la hasbara israélienne, mais je pense qu’il convient aussi de mentionner ses succès », a déclaré le directeur de l’Anti Defamation League, Abe Foxman, un des principaux dirigeants de la communauté juive américaine, au journal Makor Rishon.

    Lire la suite

  • Le dernier Bétari : Bentsion Nétanyahou et le général Eisenhower, par Haggaï Segal

    bensti and father.jpgParmi les nombreux hommages rendus à l’historien Bentsion Nétanyahou, décédé la semaine dernière à Jérusalem, celui que lui rend le journaliste Haggaï Segal dans Makor Rishon est instructif et plein d’enseignements pour les Juifs aujourd’hui, y compris pour Benjamin Nétanyahou, dont beaucoup souhaitent qu’il n’oublie pas l’héritage glorieux et l’enseignement de son père. 

    « Le général et l’historien ». 

    Le 1er juillet 1947, une rencontre inhabituelle eut lieu au Pentagone. Le chef d’état-major américain Dwight "Ike" Eisenhower, héros de la Deuxième Guerre mondiale, reçut en entretien privé le jeune directeur de la branche américaine du parti sioniste révisionniste, le Dr Bentsion Nétanyahou.

    L'invité juif dit au général qu’il était venu lui expliquer comment le programme de la création d’un Etat juif allait conforter les intérêts américains. Eisenhower l’interrompit : « Expliquez-moi auparavant quel est le motif de l’attachement profond que les Juifs nourrissent envers la Terre d’Israël… Ma famille a quitté l’Allemagne il y a une ou deux générations, et nous n’avons plus aucun rapport avec ce pays. Mais vous, après tant d’années d’exil, considérez encore ce pays comme votre patrie ? »

     

    eisenhower.jpg


    Le jeune historien Nétanyahou fut impressionné par cette question. Il répondit au général qu’à la différence des autres émigrants, les Juifs ne s’étaient pas intégrés totalement dans leurs pays d’accueil et qu’ils n’avaient pas pu, ou pas voulu s’y assimiler, ce qui les avait amenés à rester fidèles à leur ancienne patrie. Il lui dit ensuite que pour régler une fois pour toute le problème des Juifs, il fallait sans plus tarder créer un Etat juif dans les frontières historiques, « du désert syrien jusqu’à la Méditerranée ».

    Lire la suite

  • Une lettre de Jabotinsky au rav Milikovski, grand-père de Nétanyahou, Pierre Itshak Lurçat

    nétanyahou,jabotinsky,rabbin kookLe document qu’on lira ci-dessous – inédit en français – est un témoignage exceptionnel. Outre son intérêt historique général, pour l’histoire du Yishouv et du mouvement sioniste, il permet de comprendre une des énigmes de l’historiographie 1 du parti sioniste révisionniste de Jabotinsky : l’alliance conclue entre le Hatsohar et le parti sioniste religieux Mizrahi, qui suscita une vive opposition parmi les partisans les plus fidèles de Jabotinsky, sionistes laïcs convaincus, opposés à toute alliance avec les représentants de la tradition juive…

     

    Je publie ici la traduction en français de ce document, en guise de modeste hommage au grand historien, spécialiste du judaïsme espagnol médiéval, Bentsion Nétanyahou, qui a été conduit hier à sa dernière demeure à Jérusalem, à l’âge de 102 ans, et dont le destinataire de la lettre ci-dessous, le rav Nathan Milikovski 2, était le père. Il n’est pas anodin que ce soit précisément le grand-père de l’actuel Premier ministre d’Israël qui ait joué le rôle d’intermédiaire entre Jabotinsky, fondateur du mouvement sioniste révisionniste (ancêtre du Likoud actuel) et le rav Kook, père spirituel du courant sioniste religieux. J’ajoute que l’on comprend mieux l’attitude actuelle de Nétanyahou face à l’Iran quand on connaît la vie et l’œuvre de son père, Bentsion Nétanyahou z.l. P.I.L.

     

    nétanyahou,jabotinsky,rabbin kook

     

    Londres, le 22 juin 1934,


     

    Au Rav Milikovski, Jérusalem

    Monsieur et cher ami,

     

    Que vous dire ? J’ai vu hier qu’on vous accuse d’être le principal instigateur de la protestation des rabbins 3. Vous ne pouvez pas estimer vous-même la valeur de cette action… Outre son rôle décisif pour faire triompher la justice dans l’affaire Stavsky, elle aura des conséquences profondes et essentielles sur l’orientation politique et spirituelle du public hébreu en Eretz-Israël et en diaspora. Un exemple : j’ai déjà reçu plusieurs lettres demandant que je propose, lors de notre prochain Congrès mondial, une motion spéciale concernant les rapports entre l’Hatsohar [N.d.T. Organisation sioniste révisionniste] et la tradition religieuse.

     

    Lire la suite

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu