Avertir le modérateur

antisemitisme - Page 4

  • OPERATION "UN LIVRE POUR ILAN A JERUSALEM"

    REPRIS DU SITE JUIF.ORG [VOIR ICI]

    A l’occasion de l’anniversaire des 3 ans de la mort d’Ilan Halimi, nous avons décidé de nous associer à la remarquable initiative de l’association « Torah Box » en commémorant la mémoire de notre frère, ce jeune juif français sauvagement assassiné par des barbares parce qu'il était juif.
    ILAN HALIMI.jpg

    C’est le cœur plein d’émotion que la rédaction Juif.org demande à chaque juif du monde entier de bien vouloir s’associer à la création de la première bibliothèque francophone au Kotel (Mur occidental à Jerusalem) dont l’intégralité des Livres de Prières et de Tehilim seront dédiés à l’élévation d’âme de Ilan ben Ruth Halimi.

    Le Kotel, principal lieu de recueillement du Judaïsme est visité chaque année par des dizaines de milliers de français qui n’ont pas l’occasion de trouver un livre annoté dans leur langue natale.

    « C’est l’occasion de donner un immense mérite pour l’élévation de l’âme de à notre cher frère et fils Ilan Halimi et que ce mérite constitue une protection de chacun des membres du peuple d’Israel pour que plus jamais, nous ne soyons touchés par de tels malheurs ».

    Chaque donateur aura ce fabuleux mérite. Son nom sera béni et inscrit à l’intérieur du ou des livres qu’il aura offert :
    Je dédie livre pour 8€

     

    Reçu CERFA délivré sur demande ! Votre don est remboursable jusqu'à 66%* par les impôts.
    Ex : pour un don de 100€, vous bénéficiez d'un crédit d'impôts de 66€, il reste réellement 34€ à votre charge !
    * Pour plus d'informations consulter le site officiel Service Public.
    Infos
    • Vous êtes un média, imprimeur, éditeur de livres ou avez les moyens de soutenir cette opération d’une autre façon ? Envoyez-nous un email à en cliquant-ici et vous serez recontacté.
    • La date de la cérémonie d’intronisation des livres au Kotel vous sera communiquée dès que la date sera fixée. Vous pourrez éventuellement la suivre en direct sur Juif.org !
    • Vous souhaitez faire un don spontané par chèque ? C’est à libeller à l’ordre de « TOV LI » et à envoyer à l’adresse : TOV LI - BP 42041 - 69603 Villeurbanne Cedex – France.
    • Webmaster, bloggueur ou internaute ? Vous pouvez informer votre entourage sur cette opération. Vous pourrez également accéder au groupe Facebook créé pour l'occasion en cliquant ici
  • Léo Peeters, consul belge à Jérusalem et squatter

    On constate, en lisant dans la presse belge le compte-rendu de cette affaire lamentable, l'incroyable "houtzpa" (culot) de la Belgique, qui s'attribue une "compétence universelle" pour juger de 'crimes' commis dans le monde entier, mais qui refuse de se présenter devant un tribunal israélien pour une banale affaire de loyer...  

    Le consul belge à Jerusalem, Leo Peeters, se conduit ainsi comme un vulgaire squatter, comme le fait remarquer dans son excellent billet mon confrere C. Weill-Raynal. P.I.L

    villa salameh.jpg
    La "villa Salamé", à Talbieh
    Le ministre des Affaires étrangères, Karel De Gucht a informé cette semaine Israël du fait que la Belgique ne comparaîtra pas devant la justice israélienne dans le cadre du litige concernant la villa Salamé à Jérusalem, résidence du consulat général de Belgique.

    "A partir du 2 juin, l’homme d’affaires israélien David Sofer pourra dès lors demander au juge de condamner la Belgique par défaut afin d’obtenir 2 millions d’euros d’arriérés de loyer impayés depuis des années, annonce vendredi La Libre Belgique.

    La Belgique continue en effet à maintenir sa position et conteste la compétence des tribunaux israéliens dans ce dossier. La Villa Salamé appartient, selon la Belgique, à un homme d’affaires palestinien, Constantin Salameh, qui a fui la ville sainte pour le Liban en 1948 lors des violences judéo-arabes avant la création de l’Etat hébreu.

    Le palais art-déco, construit en 1930 par l’architecte Marcel Favier, passe pour l’un des plus beaux immeubles de Jérusalem. Après sa fuite, l’homme d’affaires palestinien avait loué le bien à la Belgique, qui en a fait la résidence de son consul général et a depuis lors toujours payé le loyer au propriétaire des lieux.

    Après la naissance d’Israël, la Knesset avait voté une "loi sur les absents", autorisant l’Etat à saisir les biens des Palestiniens en exil qui ne se seraient pas signalés dans les six mois. Devenue ainsi le bien de l’Etat hébreu, la Villa Salamé avait été vendue il y quelques années à l’homme d’affaires israélien David Sofer.

    Ce nouveau propriétaire de l’immeuble, en vertu de la législation israélienne, exige dès lors de la Belgique que lui soit versé le loyer de son bien et il réclame deux millions d’euros d’arriérés, alors que la famille Salamé se proclame toujours propriétaire elle aussi. La Belgique ne reconnaît cependant pas la validité de la "loi sur les absents" et refuse de se plier aux exigences de Sofer." (belga/th)

    Source : http://www.7sur7.be/7s7/fr/1735/Israel-Palestine/article/detail/854728/2009/05/15/La-Belgique-refuse-de-comparaitre-devant-la-justice-israelienne.dhtml

  • A Paris comme au Proche-Orient, l'Agence France Presse prend le parti des agresseurs...

    Quand 3 jeunes Juifs colleurs d’affiches  sont agressés par trois jeunes d’origine maghrébine, non loin du magasin de téléphonie où travaillait Ilan Halimi, l'AFP parle de "rixes"... Lisez le récit de cet incident, incroyable de parti-pris, de l'AFP et celui, plus objectif, du Parisien. P.I.L

    RECIT DU PARISIEN :

    Mercredi après-midi, boulevard Voltaire dans le XIème arrondissement de Paris, de jeunes juifs étaient en train de coller des affiches à la mémoire d’Ilan Halimi, le jeune juif enlevé et torturé à mort en février 2006 par le « gang des barbares ».

    Les jeunes colleurs d’affiches qui se trouvaient non loin du magasin de téléphonie où travaillait Ilan Halimi ont été agressés par trois jeunes d’origine maghrébine.

    Les jeunes juifs ont, dans la soirée, retrouvé leurs agresseurs présumés qui se rendaient à une soirée pro-palestinienne dans le même quartier, organisée par l’association Génération Palestine.

    Là, les jeunes juifs ont roué de coups leurs agresseurs présumés de l’après-midi.

    Hier soir, dans le cadre de ces rixes, six jeunes gens, trois juifs et trois d’origine maghrébine ont été mis en examen pour violences volontaires à caractère raciste.

    Les jeunes ont tous été remis en liberté sous contrôle judiciaire.

    Le procès des assassins  présumés d’Ilan Halimi doit débuter mercredi, devant la cour d’assises de Paris.

    (Source: Le Parisien)

    h-20-1510771-1240731895.png

    DEPECHE AFP (fautes d'orthographe dans l'original)

    PARIS, 25 avr 2009 (AFP) - Rixes à Paris sur fond de tensions communautaires: six jeunes mis en examen

    Six jeunes gens, trois juifs et trois maghrébins, ont été mis en examen pour des violences volontaires à caractère raciste à la suite d'agressions perpétrées mercredi entre membres des deux communautés, a-t-on appris samedi de source proche du dossier.

    Les six jeunes sont poursuivis pour "violences volontaires aggravées à raison de l'appartenance ou de la non-appartenance, vraie ou supposée, de la victime à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée".

    Ils ont tous été laissés en liberté sous contrôle judiciaire.

    Selon une source judiciaire, une première agression se serait déroulée mercredi boulevard Voltaire (Paris XIe), non-loin du magasin de téléphonie où travaillait Ilan Halimi, le jeune juif enlevé et torturé à mort en 2006 par le "gang des barbares".

    Dans la perspective du procès de ses ravisseurs, qui s'ouvre mercredi à Paris, de jeunes juifs collaient des affiches à la mémoire d'Ilan Halimi lorsqu'ils auraient été pris à partie par trois jeunes maghrébins, dont l'un était muni d'un nunchaku, selon cette même source.

    L'agresseur armé a pu être interpellé par la police et placé en garde à vue mais les deux autres suspects ont disparu.

    Décidés à se venger, les jeunes juifs, accompagnés d'amis, auraient retrouvé leurs agresseurs présumés alors que ces derniers se rendaient quelques instants plus tard dans le même quartier à une soirée pro-palestinienne organisée par l'association "Génération Palestine". Ils les ont alors roués de coups en utilisant notamment une matraque, selon une source judiciaire.

    Trois d'entre eux, dont une jeune proche de l'organisation sioniste Betar, ont été interpellés le soir même par la police.

    Les enquêteurs ont également placé en garde à vue le lendemain les deux jeunes maghrébins qui avaient entre-temps reçu des soins à l'hôpital où on leur a prescrit une incapacité totale de travail (ITT) de 4 et 2 jours.

    Contacté par l'AFP, leur avocate, Me Dominique Cochain, a affirmé que ses clients n'avaient participé à aucune agression et qu'ils avaient été roués de coups sans raison par un groupe de jeunes juifs alors qu'ils se rendaient à la soirée de soutien à la Palestine

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu