Avertir le modérateur

Liliane Lurçat - Page 4

  • Est-ce trop demander à la vie? par Liliane Lurçat

    Survivante de la guerre: c'est la chance que si peu de mes contemporains
    ont connue, ils sont morts, j'ai vécu

    La survie est compliquée, elle a son âpreté, la mémoire ne veut pas oublier
    C'est la nuit qu'elle se manifeste, amenant ses cortèges de morts,
    victimes des hécatombes et des tueries

    drancy_attente.jpgLes plus proches des miens parmi ces morts gardent leurs visages
    d'enfants et d'adolescents.

    Sont toujours présents ces jeunes gens croisés à Drancy,

    pleins d'espoir de revenir.

    Le temps ne s'est pas arrêté depuis
    Mais les souvenirs s'imposent la nuit
    faisant ressurgir l'ambiance des années obscures

    L'époque actuelle réveille le passé
    dans son implacable dureté, sous son jour le plus sinistre

    Un vent puissant et plaintif se déchaîne dans ce pays désolé
    excitant les mémoires et faisant resurgir le passé.

     

    LILIANE LURCAT.jpg

    NB Lire aussi, "J'ai eu seize dans à Drancy".


  • Soumission par Liliane Lurçat

    Le pire est arrivé. Les juifs s'en vont, ils quittent ce pays
    où soufflent les mauvais vents de la haine , de la peur,
    et de la soumission
    Pays naguère si beau, où l'on pouvait croire encore
    au bonheur et même le connaître
    dans les intervalles restreints des guerres et des tragédies

    La peur a une consistance, elle a  un volume, elle est épaisse,
    elle est poisseuse
    L'angoisse et la haine envahissent les coeurs et les âmes
    amoindris  par l'accumulation des humiliations

    Dans ce pays dépossédé de lui-même, on se tait,
    on subit, tête basse : " qui ne dit mot consent"
    Il y a parfois des grondements
    mais rien n'est vraiment dit, rien ne se montre

    L'ennemi n'est pas nommé: c'est lui le propriétaire

    Au-delà de la honte: révolte, résignation, soumission?

     

    LILIANE LURCAT.jpg


  • Le dessinateur du journal, par Liliane Lurçat

    Dessiner dans un journal ne rend ni meilleur ni plus malin
    On peut empoisonner plus d'un lecteur, on s'empoisonne soi-même

    Dessinateur et forcément dhimmi, statut courant aujourd'hui
    mais aussi, tout à la fois, collaborateur et esclave
    C'est ainsi, en ces temps de finitude et de décomposition

    Les illusions se multiplient, pour les perroquets trop haut perchés
    Laisser croire qu'on est encore quelqu'un parce qu'on publie
    un dessin  parfois ignoble, quand on est déjà personne,
    on est déjà plus rien, sans l'accepter ni même oser y penser

    Dhimmi, ce n'est pas un statut glorieux
    c'est un petit strapontin entre l'infirme
    et l'esclave

    Dhimmi, forme actuelle et courante de la soumission
    acceptée plus que subie

    Si Plantu s'est planté, son frère  a choisi
    un meilleur destin que lui.

     

    1405978_7_1c82_plantu.jpg


Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu