Avertir le modérateur

Judaisme - Page 4

  • Opération « Amoud Anan » : colonne de nuée ou pilier de défense ? Itshak Lurçat

     

    tsahal-idf.jpgAu troisième jour de l’opération militaire lancée par Tsahal pour rétablir la sécurité des habitants du sud (et du centre ?) d’Israël, il est intéressant de revenir sur un aspect apparemment accessoire, mais en réalité essentiel de cette nouvelle guerre qui vient de commencer entre les soldats de Tsahal et les terroristes du Hamas : son nom. Les médias internationaux ont adopté la traduction anglaise « Pillar of Defence » - en français « Pilier de défense » - pour rendre l’expression hébraïque « Amoud Anan », tirée de la Bible. En réalité, עמוד ענן désigne la « colonne de nuée » qui accompagnait les Bné Israël dans le désert pendant le jour, et qui était remplacée par une « colonne de feu » la nuit (Exode, chapitre 13, 21-22).

    « ויהוה הלך לפניהם יומם בעמוד ענן לנחתם הדרך ולילה בעמוד אש להאיר להם ללכת יומם ולילה »

    Plus qu’une simple question de traduction, il s’agit de comprendre la signification véritable des événements que nous vivons et de les interpréter à la lumière de notre histoire nationale relatée dans la Bible, dont nous vivons aujourd’hui les dernières péripéties… Dans une interview au site d’information en ligne Ynet, l’ancien grand-rabbin de Tsahal, Avihaï Rontsky, explique que ce nom a été choisi à dessein et avec beaucoup d’intelligence par l’état-major de l’armée.

    Lire la suite

  • Le rabbin et le philosophe, par Itshak Lurçat

    En souvenir de mon père, "guerrier de la connaissance", parti dans le Monde de Vérité le 14/10/2012, parashat Noa'h.                                                                            

                                                                                                                     יהיה זכרו ברוך!

    rav hralap.jpgLe rabbin Harlap avait-il, oui ou non, lu Nietzsche dans sa jeunesse ? Cette question bizarre et presque saugrenue,  il se l’était posée pour la première fois en lisant un article consacré à la vie et à l’œuvre du grand kabbaliste de Jérusalem, décédé soixante ans auparavant, dont on venait de célébrer le Yahrzeit. Lorsqu’il avait appris que le Rav n’avait pas seulement étudié le Talmud, la loi juive et les textes ésotériques, qu’il connaissait sur le bout des doigts – au point qu’on le disait capable de réciter une page de Guémara après avoir enfoncé une aiguille dans un volume pris au hasard – mais qu’il avait aussi lu dans ses jeunes années les œuvres du philosophe allemand, il avait tout d’abord été intrigué et plutôt amusé.

    Cet article iconoclaste avait d’ailleurs soulevé quelques protestations et un démenti avait même été publié dans un journal sioniste religieux, émanant d’un groupe de rabbins, scandalisés à l’idée que leur maître ait pu lire des livres profanes, écrits qui plus est par un philosophe allemand, dont certains avaient avancé la responsabilité dans la genèse du nazisme ! (C’était entièrement faux, évidemment, car Nietzsche abhorrait tout antisémitisme et avait une grande affection pour le peuple Juif). Au-delà de l’aspect polémique, sa curiosité avait un motif personnel : lui-même avait en effet été autrefois un lecteur assidu du philosophe, dont il avait déchiffré tant bien que mal plusieurs textes dans l’original.

    Il se souvenait de l’émotion ressentie lorsqu’il avait déniché dans une librairie denietzsche,rav harlap,jérusalem Tel-Aviv, par une chaude journée estivale, les éditions originales du Gai Savoir et d’Ecce Homo, imprimées en caractères gothiques presque indéchiffrables, que le libraire avait sans doute rachetées pour une poignée de shekels aux enfants d’un de ces nombreux « Allemands de confession mosaïque », réfugiés en Palestine au début des années 1930. A l’époque, il furetait dans les librairies d’occasion à Tel-Aviv en touriste, tout comme il le faisait à Paris, sur les quais de la Seine et il était à mille lieues d’imaginer qu’il se retrouverait quelques années plus tard à Jérusalem, avec femme et enfants !


     

    **************************************************************************************

     J’ai le grand plaisir d’annoncer la parution de mon nouveau livre, « Jour de Sharav à Jérusalem » (éditions L’Eléphant – Jérusalem).

    lustiger,crif,christianisme,dialogue judéo-chrétien

    _____________________________________________________________________

     

    COMMENT TROUVER LE LIVRE

    - Sur Amazon

    - A la librairie Kohav de Jérusalem (bientôt en rayon)

    - En envoyant un chèque de 16 euros ou de 75 NIS (port compris) à P. Lurçat, Shalom Yehuda 16/16 Jérusalem, ISRAEL 93395

    ____________________________________________________________________________

    Lire la suite

  • "Réjouissez-vous avec Jérusalem" - Tisha Beav aujourd'hui, Itshak Lurçat

    "le deuil de Tisha Be'av n'est plus total aujourd'hui. Lorsque nous vivons cette journée à Jérusalem, au milieu de centaines de Juifs, venus des quatre coins du monde et accomplissant la promesse du Retour, nous sentons confusément que le Temple est en voie de reconstruction et que, même si nous ne sommes pas encore véritablement sortis de l'exil, nous sommes déjà dans une autre ère".

    DSCN3432.JPG
    "Sur tes remparts, Jérusalem, j'ai posté des guetteurs" (Isaie, 62-6)

    Lire la suite

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu