Avertir le modérateur

22/06/2012

« Har Habayit béyadénou ! » - Une visite historique sur le Mont du Temple, Pierre Ithak Lurçat

NB On apprend aujourd'hui que la police israélienne vient d'interdire au rav Yaakov Ariel l'accès au Har Habayit... Le combat ne fait que commencer! P.I.L

rav-20goren1.jpg45 ans après la journée historique de juin 1967 où Jérusalem a été réunifiée, par la grâce de D. et par le sang de nos soldats, le Mont du Temple demeure le site d’Israël où la souveraineté juive est la plus ouvertement bafouée, et un des seuls endroits au monde où il est officiellement interdit aux Juifs de prier (avec l’Arabie saoudite évidemment…) ! Pour comprendre cette situation paradoxale et scandaleuse, rien ne vaut une visite sur le Lieu le plus saint pour les Juifs du monde entier.

 

Avec le Rav Menahem Chouraqui, accompagné de ses élèves, et plusieurs militants de longue date pour la cause du Har Habayit, parmi lesquels les membres de la Knesset Michaël Ben-Ari et Ouri Ariel, et le rabbin Ariel, fondateur de l’Institut du Temple, j’ai eu le privilège de fêter comme il se doit le « Yom Yéroushalayim » à l’endroit le plus approprié : sur le Mont du Temple.

 jeruslale;,mont du temple

Nous sommes arrivés en retard, mon ami Mordehaï et moi, et avons heureusement pu doubler la longue file de touristes, sud-américains pour la plupart, qui attendaient à l’entrée du Har Habayit. Premier paradoxe : l’accès au site est entièrement libre pour tous… sauf les Juifs ! Une pancarte signée par le grand-rabbinat d’Israël avertit en effet les visiteurs que l’endroit est « interdit » par la loi juive…

 

DSCN3424.JPGEn réalité, de nombreux rabbins de tous les courants montent aujourd’hui et encouragent les Juifs à monter sur le Har Habayit. Ceux qui passent outre cet interdit doivent ensuite franchir le poste de police. Une fois arrivés en haut, ils sont « pris en charge » par les employés du Wakf, l’administration musulmane à laquelle l’Etat d’Israël a confié la gestion de ce lieu sensible, au lendemain de la victoire miraculeuse de la Guerre des Six Jours.

Lire la suite

04/04/2012

Avigdor Lieberman et Israël Beitenou, un vent d’espoir pour notre pays Pierre Itshak Lurçat

J’étais hier soir à une réunion du parti Israël Beitenou, organisée à l’occasion de la fête de Pessa’h. J’ai déjà dit ici le bien que je pensais d’Avigdor Lieberman et du vent nouveau qu’il a insufflé dans la vie politique israélienne. Cette impression a été confirmée par ce que j’ai vu hier soir. Compte-rendu P.I.L

liebermanPlusieurs centaines de personnes se pressaient dans les salons de l’hôtel Shalom de Jérusalem, à Bayit Vegan, pour la traditionnelle « haramat kossit » à la veille de Pessa’h. La plupart sont russophones, ce qui n’a rien de surprenant, mais on croise aussi quelques francophones – dont mon ami David Ouaki – menés par le dynamique responsable de la section francophone du parti Israel Beteinou, Ariel Picard. On remarque aussi, ce qui est plus étonnant, la présence de kippot relativement nombreuses dans l’assistance.

Je suis assis au premier rang avec ma fille Sarah, qui me fait remarquer la présence de la femme et de la fille d’Avigdor Lieberman, cette dernière portant le « kissoui » (coiffe des femmes pratiquantes). Des affiches proclament « mila zo mila » : « une parole est une parole », slogan qui n’énonce pas une simple tautologie, quand on pense aux nombreuses promesses électorales trahies par les gouvernements de droite comme de gauche au cours des deux dernières décennies…

 

Lire la suite

27/11/2011

Passerelle des « Maghrébins »: nouvelle capitulation de Netanyahou

Je reproduis l'article de mon confrère Shraga Blum sur la nouvelle capitulation de Bibi, qui a une nouvelle fois eu peur de son ombre (attitude qui ne fait que conforter les Musulmans dans leur chantage et leurs théories du "complot juif pour détruire la mosquée"...). J'invite les lecteurs à regarder aussi l'excellent reportage de Corine Bodnev sur le Har Habayit (Mont du Temple) sur TSARFAT TV, la nouvelle télévision israélienne francophone qui monte... (à partir de la minute 18:30). Hodesh tov et que le mois de Kislev nous insuffle l'esprit des Makkabim! P.I.L.

La mosquee al-Aqsa-3.JPGComme cela s’est passé à plusieurs reprises, le Premier ministre Binyamin Netanyahou a une nouvelle fois fait stopper au dernier moment les travaux indispensables à la sécurité de la «Passerelle des Maghrébins » qui relie le Kotel à l’entrée de la mosquée (photo ci-contre P.I.L) construite à la place du Temple de Jérusalem. Les équipes de travail ainsi que les machines étaient déjà sur place pour commencer les travaux mais tout a été arrêté par « ordre venu d’en haut ».
Le scénario est exactement le même a chaque épisode : l’ingénieur en chef de la Ville de Jérusalem, les responsables des Pompiers ainsi que ceux de l’Office National des Antiquités sonnent le signal d’alarme depuis un certain temps déjà sur les dangers d’effondrement de cette construction en bois et exigent sa destruction pour construire une structure solide. Immédiatement, la machine de propagande musulmane se met en branle, accusant Israël « d’atteinte à la Mosquée » et menaçant « d’embrasement du monde musulman » au cas où les juifs touchent à cette passerelle. Les autorités municipales font alors savoir qu’elles passeront outre ces menaces, premièrement parce qu’il s’agit d’une question de sécurité publique et deuxièmement parce qu’Israël est tout simplement souverain sur le Mont du Temple. Mais au dernier moment, le Premier ministre ordonne de tout arrêter « pour des raisons de sensibilité de la situation ».

Cette fois-ci, il s’agit d’avertissements venus à la fois de Jordanie et d’Egypte « sur des troubles dans le monde musulman que provoqueraient de tels travaux ». L’un des dirigeants des Frères Musulmans s’est même permis de menacer Israël à la télévision égyptienne, accusant « les sionistes de vouloir entrer en force pour saccager et profaner la mosquée Al-Aqsa ». Tout cela a suffi pour que le Premier ministre qui se fend toujours en déclarations enflammées pour Jérusalem de céder une nouvelle fois face au chantage inadmissible des usurpateurs musulmans.

Hamas.jpg


Tout comme la construction juive à Jérusalem, « ce n’est jamais le bon moment » pour faire ce que n’importe quel Etat ferait, à savoir agir en vertu de sa souveraineté et de son droit. Et lorsqu’on cède sur nos droits naturels, on donne raison à ceux qui nous les contestent.

par Shraga Blum

http://www.israel7.com/2011/11/passerelle-des-%C2%AB-maghrebins-%C2%BB-nouvelle-capitulation-de-netanyahou/

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu