Avertir le modérateur

- Page 3

  • Incroyable "Houtzpa" du dirigeant de l'UOIF, Fouad Alaoui

    Fouad ALAOUI, dirigeant de l'UOIF proche des Freres musulmans, qui collecte ouvertement des fonds pour le HAMAS en France, se paye le luxe de reprocher au CRIF de soutenir Israel en France... On se rend compte, a la lecture de cet article du Monde, de l'incroyable "houtzpa" des dirigeants islamistes en France, qui se comportent veritablement en terrain conquis... Pour combien de temps encore? Charles Martel, reviens, ils sont devenus fous!

    CBSP.jpg
    Logo du CBSP, organe de collecte du HAMAS en France
    Fouad Alaoui, vice-président de l'UOIF, place la question palestinienne au coeur de son message annuel
    LE MONDE | 13.04.09 | 13h53 


    'offensive israélienne dans la bande de Gaza, du 27 décembre 2008 au 17 janvier, continue d'alimenter des tensions au sein de la communauté musulmane et dans ses relations avec les juifs.

     

    Lors du rassemblement annuel de son organisation au Bourget (Seine-Saint-Denis), du vendredi 10 au lundi 13 avril, Fouad Alaoui, vice-président de l'Union des organisations islamiques de France (UOIF), a consacré à la question palestinienne l'essentiel du discours politique de ces trois jours de conférences, de prédications et de shopping islamique, où se sont retrouvés plusieurs milliers de personnes autour du thème "La religion dans nos sociétés modernes".

    "Notre soutien à la cause palestinienne n'est pas un soutien communautaire, mais un soutien à une cause universelle juste. Et nous aurions aimé qu'il y ait un consensus en France sur ce sujet", a-t-il lancé dans une allusion aux manifestations de soutien à Israël, organisées en janvier par le Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF).

    Comme en réponse au président du CRIF qui, lors du dîner de son organisation, le 3 mars, avait violemment mis en cause certains responsables musulmans dans l'importation du conflit, M. Alaoui a assuré que "les musulmans de France, à l'instar de l'immense majorité des citoyens, ont très mal perçu l'aliénation inconditionnelle des autorités juives de notre pays aux côtés de l'oppresseur israélien", fustigeant au passage "l'organisation de galas de soutien à l'armée israélienne".

    La charge de M. Alaoui contre les institutions juives françaises a aussi pris un ton clairement politique. "Aucune paix juste ne sera possible tant que le projet sioniste sera à l'oeuvre parce que ce projet a toujours reposé et repose sur la négation de la Palestine. Le projet sioniste altère la pureté de la religion monothéiste juive", a déclaré M. Alaoui, en précisant : "Nous sommes contre l'antisémitisme."

    Interrogé récemment sur les relations judéo-musulmanes en France dans un magazine israélien, SVP Israël, le recteur de la mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, s'est, lui, attiré les critiques de certains musulmans. Mettant en avant ses amitiés avec des responsables juifs, M. Boubakeur louait dans cet entretien, relayé dans la communauté musulmane, "l'intelligence de la population israélienne" et paraissait justifier les "représailles" israéliennes contre le Hamas. Cette "non-affaire", selon l'entourage de M. Boubakeur, l'a amené à publier une mise au point indiquant que ses propos avaient été "déformés".

    La dimension politique et conflictuelle de la question palestinienne en France a fait ressurgir, ces dernières semaines, l'idée d'un "CRIF musulman", une structure laïque susceptible de se substituer au seul Conseil français du culte musulman, instance religieuse, inadaptée pour s'exprimer sur de tels sujets. Cette idée, qui ne fait pas l'unanimité chez les musulmans, s'inscrit dans un contexte d'antagonismes entre communautés algérienne et marocaine. Porté par des personnalités algériennes, ce projet reste pour l'heure dans le flou.


    Stéphanie Le Bars

  • HAMAS NO PASARAN! un magasin CORA porte plainte contre les boycotteurs!

    Je vous recommande la lecture de l'excellent edito de Cyrano, sur le site Riposte Laique, qui dénonce l'impunité dont jouissent les organisateurs des commandos "islamogauchistes" dans les supermarchés, qui traquent les produits juifs, ou israéliens (mais c'est souvent la meme chose aux yeux des inspirateurs de ce boycott raciste). RIPOSTE LAIQUE souligne fort justement la passivite des magasins CARREFOUR et aussi celle du gouvernement et de la police...

    Rome_boycott_collectif.jpg
    Miliciens islamogauchistes en action

    A noter : cette impunité va peut-etre prendre fin, comme le montre cette initiative louable d'un magasin CORA de Remiremont (Vosges), qui a porté plainte contre un client qui s'était permis de demander au magasin le retrait des produits israéliens de ses rayons! Cette initiative salutaire est évidemment dénoncée par le site antisémite EUROPALESTINE, qui appelle ses lecteurs à écrire au magasin CORA pour protester. Je vous invite à écrire au directeur de ce magasin pour le féliciter... Bravo CORA!

    Direction de Cora Remiremont

    BP 150. 88205 Remiremont cedex. (Tel : 03 29 23 38 14)

    Le fascisme islamique ne passera pas, HAMAS... NO PASARAN!

    gaza_hamas_demonstration.jpg

    EXTRAIT DE l'EDITO DE RIPOSTE LAIQUE

    Une milice islamogauchiste veut imposer sa loi dans les supermarchés...

    Pendant ce temps, ces gens là insultent la France, ses principes laïque, sa liberté de conscience. Ils ont déjà islamisé des quartiers entiers, où on ne trouve plus aucun autre produit que du halal. Cela ne leur suffit pas. Ils veulent tout simplement nous imposer la charia, des mosquées partout, et maintenant les produits alimentaires des pays islamistes, et nous interdire de consommer ceux produits en Israël. A quand l’interdiction des produits américains, et à quand l’interdiction de tous les produits impurs, sous le contrôle vigilant de nos nouveaux miliciens verts ?

    Et que se passe-t-il, au niveau du gouvernement ? Rien ! Que se passe-t-il, à gauche ? Rien ! Que se passe-t-il dans les médias ? Rien ! Imaginons l’impact qu’aurait eu un tel reportage, s’il était passé au journal de 20 heures. Là, cela ne dépasse pas Internet, et quelques journaux locaux. Silence radio, regardons ailleurs !

    Que fait la direction de Carrefour, face à cette agression ? Un lecteur de Riposte Laïque leur a écrit, pour leur demander les raisons de leur inaction. Ils ont expliqué que c’était pour protéger leurs clients. Pourquoi pas. Mais ils se gardent bien de préciser s’ils vont porter plainte. Ne pas le dire, n’est-ce pas avouer qu’ils ne le feront pas ? N’est-ce pas admettre qu’il y aura une totale impunité pour ce commando, comme il y a eu impunité pour la milice religieuse qui a envahi à plusieurs centaines la mairie de Torcy ?

  • Négationnisme : Shlomo Sand contre-attaque et insulte ses détracteurs - Pierre I. Lurçat

    La lecture de la réponse de Shlomo Sand à Eric Marty, publiée hier soir dans Le Monde est édifiante. On y constate que Sand n'apprécie pas que son livre soit critiqué... Il commence par accuser ses détracteurs de ne pas l'avoir lu et par se plaindre d'avoir été "ignoré par la critique pendant six mois" et victime d'un "mur du silence" ! Affirmation assez stupéfiante quand on sait que le livre de Sand avait été annoncé par de nombreux médias et sites Internet en France (il avait ainsi fait l'objet d'un grand article élogieux du Monde diplomatique) avant même sa parution !

    L'edition originale du livre de Sand.jpg
    L'edition originale du livre de Sand


    Dans la suite de l'article, Sand reprend les arguments qu'il a déjà développés ailleurs, expliquant notamment qu'il "ne traite pas directement de l'histoire des juifs mais analyse l'historiographie sioniste, en essayant de démontrer que le récit national juif sur le passé relève d'un empilement [sic] de mythes mobilisateurs...". Avec sa houtzpa habituelle, Sand invoque pour sa défense Raymond Aron, qui s'interroge dans ses Mémoires : "Que signifie le peuple juif ? Existe-t-il ? Peut-on parler du peuple juif comme on parle du peuple français ? La seule réponse valable me paraît celle-ci : si l'on parle du "peuple juif", on emploie la notion de peuple en un sens qui ne vaut que dans ce seul cas".

    La citation de Raymond Aron – Juif non sioniste mais très attaché à l'Etat d'Israël – est évidemment à mille lieues de la thèse extrémiste (et antisioniste) de Shlomo Sand. Aron s'interroge sur la notion de peuple juif, et conclut à l'unicité du "peuple juif", que l'on ne saurait assimiler aux autres peuples. Cette conclusion tout à fait pertinente est diamétralement opposée à celle de Sand, qui conteste l'existence du peuple juif, dans sa tentative de "déconstruction" de l'historiographie sioniste et de l'histoire juive tout entière. Mais qui trop étreint, mal embrasse... C'est justement l'hybris intellectuelle de Sand qui l'entraîne trop loin : voulant attaquer le sionisme, il s'en prend au peuple juif tout entier...

    aron.jpg
    R. Aron


    Ce qui nous amène à la question du négationnisme. Je me flatte d'avoir été l'un des premiers à comparer la démarche intellectuelle de Sand à celle des négationnistes, employant à son égard l'expression de "Faurisson israélien". Eric Marty a lui aussi comparé l'entreprise de Sand au négationnisme. Il n'est pas surprenant que Sand s'en offusque, allant jusqu'à qualifier ses détracteurs de "démagogues prosionistes"... Mais lorsque j'écrivais que Sand est un négationniste, il ne s'agissait pas d'une injure, mais bien d'une analyse (1). Sa démarche intellectuelle, comme celle des négateurs de la Shoah, relève en effet de la construction idéologique, et pas de l'histoire. Comme eux, il conteste l'évidence (la Shoah dans un cas, l'existence du peuple juif dans l'autre). Comme eux, il vise un objectif politique (remplacer l'Etat juif par un Etat de "tous ses citoyens" c'est-à-dire un Etat binational). Enfin, j'ajoute qu'à mes yeux la négation du peuple juif est encore plus grave que la négation de la Shoah, car elle ne s'en prend pas seulement au passé et à l'histoire juive, mais au présent et à l'existence du peuple juif aujourd'hui...
    Faurisson israelien.jpg
    Sand - Le "Faurisson israelien"?

    Si cette comparaison a pu choquer, c'est parce que dans la vulgate politique contemporaine, la négation de la Shoah est très mal vue, tandis que la négation du peuple juif à laquelle se livre Sand est au contraire acceptée par l'intelligentsia occidentale avec un empressement et une unanimité suspecte (2). A quelques jours de Pessa'h, je conclurai par ces trois mots qui, loin d'être un slogan politique sioniste, comme le croit M. Sand, expriment une réalité humaine, sociologique et ontologique que les Juifs du monde entier démontreront lorsqu'ils s'attableront, mercredi soir, pour raconter la sortie du peuple juif d'Egypte : Am Israël Hai ! Le peuple juif est vivant !
    Source : CAPE  Copyright © 2008 JCPA

    Notes
    1. Je renvoie à mon article intitulé "Le négationnisme 'soft' d'un nouvel historien israélien" paru sur le site de l'UPJF.
    2. Ce sujet est abordé par Shmuel Trigano dans l'interview qu'il donne au dernier numéro d'Israël Magazine

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu