Avertir le modérateur

- Page 2

  • Le boycott d'Israel tombe sous le coup de la loi

    COMMUNIQUE DE L'UPJF

     



    Des associations pro-palestiniennes se sont rendus dans plusieurs magasins "Carrefour" de la région Parisienne, pour en éliminer les produits israéliens. Ils appellent par la force la grande distribution à ne plus acheter ni distribuer de produits israéliens.

     

    Ces actes de vol et de terreur et ces appels au boycott sont punis par l’article 225-2 (2°) du code pénal et l'article 23 de la loi du 29 juillet 1881.

     

    L’UPJF demande au gouvernement de tenir avec fermeté et sans délais les engagements exprimés dans sa réponse ministérielle du 12 août 2002 (Assemblée nationale - Question écrite n° 1491 - Garde des Sceaux, ministère de la justice) qui rappelait :

     

    « Il appartient aux parquets de veiller à engager des enquêtes pénales afin de caractériser les éléments constitutifs de ces infractions et de faire connaître aux victimes de ces actes les suites judiciaires qui leur ont été réservées. Enfin, le garde des sceaux entend assurer à l'honorable parlementaire que les services de la Chancellerie veilleront à ce que de telles procédures reçoivent le traitement pénal le plus approprié et ne subissent aucun retard injustifié. »

     

    Les associations et ceux qui participent à ces manifestations haineuses et illégitimes, en totale violation du pacte républicain, peuvent aisément être identifiés, au vu des nombreuses vidéos que l’UPJF tient à la disposition de quiconque.

     

    Afin d’assurer la cohésion nationale et de faire prévaloir les principes de la république sur la terreur, que les Palestiniens et leurs supporters veulent importer de Gaza en France, L’UPJF demande, de façon urgente, à ce que le Parquet soit saisi sans délai, pour poursuivre les associations et ceux qui participent à ces actes de terreur et de vandalisme illégaux.


     

     

    © upjf.org

     

     

    Mis en ligne le 27 mars 2009, par M. Macina, sur le site upjf.org

  • Boycott d'Israel : Olivia Zemor, la pasionaria des grandes surfaces

    PRIMO qualifie avec humour la dirigeante de l'association propalestinienne radicale CAPJPO, Olivia Zemor, de "pasionaria des grandes surfaces", suite a l'action de boycott des produits israéliens menée dans plusieurs magasins CARREFOUR de banlieue parisienne.

     Je suis fier d'avoir été le premier a denoncer sur ce blog, l'action commando menée chez CARREFOUR par les hordes de sauvages conduites par Mme Zemor (qui habite dans les beaux quartiers de la rive gauche, mais dont les troupes font partie du "Lumpen Proletariat" RMIste musulman). Suite a mes différents articles, ces actions (ou ces "razzias" comme les qualifie justement mon ami Emmanuel) font l'objet de plaintes du Bureau National de Vigilance contre l'Antisémitisme, soutenu par le Centre Simon WIESENTHAL.

     J'ai appris que Mme Zemor avait récemment menacé le site qui héberge mon blog de poursuites en diffamation, ne supportant pas que ses actions soient comparées au boycott nazi des magasins juifs, de triste mémoire. Que Mme ZEMOR sache que ses menaces ne me font ni chaud ni froid. Plusieurs avocats connus m'ont déja offert leurs services si elle voulait aller devant les tribunaux. P.I.LURCAT.

    Olivia_Zemor.jpg
    Olivia ZEMOR

    LU SUR LE SITE DE PRIMO

    Morts et boycott

    Europalestine et autres associations, affiliées par la pasionaria des grandes surfaces Olivia Zémor, n’ont de cesse de dénoncer toute collusion commerciale avec l’entité sioniste suite à "ses crimes à Gaza".

    Une chaîne de grands magasins a été la victime « d’actions-commando » dans ses rayons pour y dénoncer la présence de produits israéliens. Il est évidemment moins risqué d’appeler au boycott des produits juifs dans une démocratie que de servir de boucliers humains contre les islamikazes à Tel-Aviv !

    Gageons que, parmi les frappés qui se sont livré à ces exactions « militantes », se trouvaient plusieurs personnes qui achètent régulièrement des produits chinois.

    Ils prendront peut-être connaissance avec intérêt de la nouvelle qui suit : Il y a eu 2.400 exécutions capitales dans le monde en 2008, les 3/4 ont eu lieu en Chine, selon Amnesty.

    La Chine, l'Iran, l'Arabie Saoudite et le Pakistan sont responsables de 90% des exécutions.

    En ce qui les concerne, les Etats-Unis ont procédé à 37 exécutions (18 pour le seul Etat du Texas). Ce chiffre, le plus faible depuis 1995, révèle qu’"il est de plus en plus clair que même les États-Unis se détournent progressivement de la peine capitale", note Amnesty.

    Un peu tard, tout de même ! Et on ne peut même pas attribuer les chiffres à l’arrivée d’Obama car ce sont ceux de 2008…

    A elle seule, la Chine a procédé à au moins 1.718 exécutions, soit 72% du total mondial. Amnesty considère cependant que ce chiffre est sous-estimé, en raison du secret qui les entoure.

    L'Iran, qui a exécuté au moins 346 condamnés, s'est mis en infraction à la loi internationale, selon Amnesty, en exécutant huit mineurs, dont une fillette dont le seul tort fut d'être violée.

    Le rapport d’Amnesty ne contient pas à ce stade d’informations particulières sur les raisons de ces condamnations à mort. Mais, de plus en plus, comme on l’a vu récemment au Yémen et en Afghanistan, est considéré comme passible de la peine de mort le fait de penser ou de vivre différemment.

    Homosexuels, apostats, athées, critiques du régime et revendicateurs d’une plus grande liberté de parole sont mis au ban des sociétés et légalement assassinés.

    Dans ces chiffres ne sont pas comptabilisées les exécutions sommaires, fruits d’une justice expéditive.

    Le Hamas, pour ne citer que lui, a assassiné plusieurs centaines de membres du Fatah depuis 2 ans. Et des femmes soupçonnées d’avoir une « conduite indécente » ou un « regard lubrique ». Ou qui auraient pu en avoir l’idée…

    Encore plus fort, des commandos islamistes venaient exécuter des Palestiniens blessés dans les hôpitaux de Gaza durant le conflit de ce mois de janvier. Inclure ces morts dans le décompte final du conflit relève du double bénéfice comme il y a des doubles peines.

    Mais, à part un correspondant de presse italien, personne n’a rien vu.

    Pendant ce temps, les excités qui prônent le boycott d’Israël achètent leurs lecteurs DVD, leurs autocuiseurs et leurs chaussettes « Made in China ».

    La Chine, c’est loin. Les journalistes y sont cornaqués et 1718 morts, ça ne se voit pas beaucoup, surtout quand il n’y a pas de photos.

    © Primo, 24 mars 2009

  • Plainte contre la CAPJPO pour boycott de produits israéliens dans les magasins "Carrefour"

    Le BNVCA (Bureau National de Vigilance contre l'Antisemitisme) vient de porter plainte contre les instigateurs des operations de boycott anti-Israeliennes et anti-juives organisées ces dernieres semaines en région parisienne par l'association propalestinienne radicale CAPJPO, dirigée par la militante anti-israelienne Olivia Zemor. Fécilitations au BNVCA et a son président Sammy Ghozlan! Espérons que les autres organisations antiracistes et le CRIF se joindront au BNVCA pour mettre fin aux agissements illegaux de la CAPJPO.

    Olivia_Zemor.jpg
    Olivia ZEMOR, une militante radicale et fanatique

    Le BNVCA porte plainte pour boycott de produits israéliens dans les magasins "Carrefour"

    nicht_kaufen.jpg
    Boycott antijuif : une tradition qui remonte au nazisme

    Le BNVCA dépose plainte contre les organisateurs,instigateurs,auteurs, complices et autres qui,dans des MAGASINS CARREFOUR appellent et incitent au boycott de produits en provenance d'Israel ou fabriques par des marques en rapport avec cet Etat,.
    Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme   a été alerté par des internautes, et de très nombreux autres citoyens indignés et ulcérés par la présence, sur le net, de vidéos en ligne montrant des personnes qui, devant les magasins  « CARREFOUR » de Saint-Denis, Gennevilliers et  Aulnay - sous -Bois, ou devant les rayons, appellent au boycott des produits fabriqués, ou venant d’Israël, et incitent les clients à boycotter ces articles.
    Ces appels à boycott , organisés, constituant des délits prévus et réprimés par la loi, le BNVCA a décidé de déposer plainte contre les organisateurs, instigateurs,auteurs,complices de ces appels à boycott.
     Ce type de campagnes sont de nature  à inciter à la haine d’Israël qui, à court   ou moyen terme, poussent  à l’acte antijuif sur notre territoire : exemple : - «  les israéliens vendent des lingettes bébé, alors qu’ils tuent des enfants palestiniens etc.… »Les vidéos en question sont aussi proposées par le site EUROPALESTINE.COM  de l’Association  CAPJPO. Elles montrent des opérations commandos, organisées pour appeler au boycott. La première s’est déroulée le 14 février 2009 dans les magasins CARREFOUR  de SAINT-DENIS ( 93) La seconde s’est déroulée le 21 février  2009 dans les magasins CARREFOUR de GENEVILLIERS (92) La troisième s’est déroulée le 07 mars 2009 dans le magasin CARREFOUR  d’AULNAY (93).
    L’Association du Secours Français Pour Israel, (SFSI) ainsi que le Conseil des Communautés Juives de Seine Saint Denis( CCJ 93) ont également déposé plainte auprès du Procureur de a République de Bobigny pour les même motifs.
    Nous demandons aux dirigeants des magasins CARREFOUR  de ne pas se laisser intimider par ces délinquants, et continuer de proposer à leur clientèle les nombreux articles   en provenance d’Israel, sans discrimination.
    .
     
                                                                    Sammy GHOZLAN

    ************************************************************************************************
    SOUTENEZ ISRAEL EN DEVENANT PROPRIETAIRE D'UN BIEN IMMOBILIER A JERUSALEM!
    (CLIQUEZ POUR AGRANDIR)
    Emouna45.jpg

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu