Avertir le modérateur

  • Combattre le désarmement moral d’Israël, Pierre Lurçat

                       “Atarot brûle, Motsa brûle encore…

                       Des brigands arabes ont incendié la banlieue de Jérusalem, Talpiot, et ont dévasté la maison de l’écrivain Agnon”.

     

    (Theodor Lessing, La haine de soi juive [1930])

     

    theodor lessing,haine de soi juive,elior azariaLe philosophe juif allemand Theodor Lessing, en visite en Palestine mandataire en 1931, assista aux émeutes arabes et aux incendies criminels déclenchés, à cette époque déjà, par les Arabes palestiniens contre les localités juives. Un an auparavant, il avait rédigé son livre le plus fameux, La haine de soi juive, dans lequel il analysait la maladie juive de l’auto-dénigrement et la tendance à rechercher en soi les causes de tous les malheurs infligés aux Juifs au cours de l’histoire. Lessing y décrivait six cas de Juifs atteints de haine de soi caractérisée, sous sa forme la plus aiguë, qui les conduisit presque tous au suicide.

     

    Le plus célèbre parmi eux est Otto Weininger, qui se suicida un an après s’être converti au protestantisme. Selon une des explications, Weininger aurait voulu échapper définitivement à sa condition juive, ayant expliqué dans son livre que le christianisme était « la plus haute expression de la foi », tandis que le judaïsme était à ses yeux la « forme extrême de la couardise… ». Il attribuait à l’influence juive la décadence de son époque, ce qui explique que les nazis eurent utilisé certains extraits de son œuvre dans leur propagande.

     

    theodor lessing,haine de soi juive,elior azaria

    Ce n’est pas un hasard si la plupart des cas de Juifs atteints de haine de soi analysés à l’époque par Lessing étaient Allemands. C’est en effet de ce pays que sont venus les courants intellectuels les plus auto-destructeurs pour le judaïsme et pour Israël : de la “Science du judaïsme” (Wissenschat des Judentums) au judaïsme réformé, et jusqu’au pacifisme juif des années de l’après guerre de 1914. Quatre-vingt-ans après la parution de son livre, le diagnostic de Lessing demeure toujours aussi actuel. Alors que les ennemis d’Israël  - Etat et peuple - sont toujours aussi déterminés dans leur haine meurtrière, certains intellectuels juifs cèdent toujours aussi facilement au penchant facile de l’auto-accusation, de l’auto-flagellation ou du dénigrement d’Israël et du judaïsme. Les clercs juifs actuels ne se convertissent certes plus au protestantisme, comme à l’époque de Lessing, mais ils embrassent d’autres religions ou sectes politiques, comme le trotskisme, l’antisionisme, le “libéralisme” américain ou l’hyper-pacifisme.

     

    ______________________________________________________________________________________

    (PUBLICITE)

    theodor lessing,haine de soi juive,elior azaria

    Lire la suite

  • 19 novembre 1977 : Sadate à Jérusalem - le "faux Messie" de la paix

    sadateLe premier à avoir compris, dans le camp arabe, la transformation qu’avait subie l’État d’Israël au lendemain de la « guerre d’octobre » fut Anouar Al-Sadate. Un certain discours le présente aujourd’hui, à l’instar de Rabin, comme un « faucon devenu colombe ». Mais ce raccourci journalistique est faux et trompeur, pour l’un comme pour l’autre. Il faut relire le dernier discours de Rabin à la Knesset [1] pour comprendre qu’il n’a jamais renié son passé ; et il faut relire le discours de Sadate à Jérusalem, pour comprendre qu’il est lui aussi resté fidèle à ses engagements et à sa vision, conforme à la doctrine politique de l’Égypte établie depuis la Révolution des officiers libres en 1952. Le plus farouche ennemi d’Israël, admirateur d’Hitler dans sa jeunesse [2], ne s’est pas transformé du jour au lendemain en ami des Juifs : il a tout simplement compris que la meilleure façon de vaincre Israël était de se servir de la paix comme d’un cheval de Troie pour affaiblir et diviser l’opinion israélienne, et pour obtenir par la négociation ce que les armées arabes n’avaient pu remporter sur les champs de bataille.

     

    sadate

    Sadate et Moubarak

    Lire la suite

  • Israël face à la menace intérieure - Conférence Jeudi 17 novembre 2016 à 19h45 au Moadon, 66 rue Laugier 75017

    Le Jeudi 17 novembre 2016 à 19h45 au Moadon, 66 rue Laugier 75017

    je présenterai mon nouveau livre :

    La trahison des clercs d’Israël,
    paru chez La Maison d’édition (www.lamaisondedition.com)

    En présence de l’éditeur Philippe Karsenty

    P.A.F. 10 euros

     

    COUVERTURE.jpg

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu