Avertir le modérateur

19/06/2016

Des “loups solitaires” de Daesh et de l’incapacité conceptuelle de l’Occident à penser l’islam radical, Pierre Lurçat

“Plus que jamais, Daech continue d'inspirer des «loups solitaires radicalisés»” : le titre du Figaro au lendemain de l’assassinat d’un couple de policiers français et de l’attentat meurtrier d’Orlando - tous deux commis par des terroristes musulmans se réclamant de l’Etat islamique - nous apprend sans doute plus sur le regard que portent les médias et les élites françaises sur le phénomène djihadiste, qu’il ne nous renseigne sur la nature véritable de l’islam radical.

Flag_of_Majlis.png

 

 

La presse française se caractérise aujourd’hui par son uniformité et par la pauvreté du débat sur les sujets essentiels que sont l’islam et l’offensive qu’il mène contre l’Occident depuis plusieurs décennies. Au-delà même des clichés et des raccourcis journalistiques *, l’emploi d’expressions comme “loups solitaires” ou “auto-radicalisation” témoigne d’une incapacité conceptuelle à appréhender la réalité politique et historique de l’islam radical.

 

Quand deux terroristes arabes palestiniens ont tiré à bout portant sur des civils israéliens attablés à un café à Sarona, quartier de commerce et de loisirs au coeur de Tel-Aviv, l’AFP a écrit que cet attentat ne visait pas des civils à une table de café, mais le quartier général de Tsahal, la “Kyria”, qui se trouve à quelques centaines de mètres de Sarona. Le fait que les terroristes palestiniens n’aient jamais eu la moindre intention de s’en prendre aux soldats de la Kyria n’y change rien : pour l’AFP, il était essentiel de disculper les auteurs de l’attentat (tout comme il était important pour la diplomatie française d’adopter le narratif arabe mensonger sur Jérusalem à l’UNESCO).

 

daesh,etat ilslamique,islam radical,djihad,kepelOn peut bien entendu déplorer l’hypocrisie et la veulerie de cette politique du quai d’Orsay et de l’AFP, qui n’a rien de nouveau. Pourtant, la France, les Etats-Unis et l’Occident en général sont aujourd’hui en première ligne, face à la nouvelle vague de l’islam conquérant. Ce que les Israéliens ont prédit depuis des lustres, en répétant que le combat d’Israël contre le Fatah, le Hamas et le Hezbollah préfigurait celui du monde libre contre le totalitarisme vert, est aujourd’hui en train de se réaliser sous les yeux incrédules des Occidentaux, anesthésiés par des décennies de propagande et d’auto-intoxication.

 

L’effet le plus néfaste de cette propagande aura sans doute été d’endormir les Occidentaux eux-mêmes, plus encore que d’infester les esprits de millions d’ennemis d’Israël à travers le monde. Car ce sont les élites françaises elles-mêmes qui succombent aujourd’hui à leurs propres mensonges. Quand un islamologue français réputé, auteur d’un ouvrage important sur le djihad, paru il y a une vingtaine d’années, publie aujourd’hui des livres renvoyant dos-à-dos l’islam radical et la droite américaine **, cela illustre le phénomène d’auto-intoxication et de trahison intellectuelle, dont nous n’avons pas eu d’illustration aussi flagrante depuis la fin de la Deuxième guerre mondiale.

 


POUR ALLAH.jpgLe concept de “loups solitaires” de Daesh et celui d’auto-radicalisation fonctionnent comme des idées reçues qui, loin d’éclaircir une réalité qui dérange, empêchent d’y voir clair. La “radicalisation”, que je préfère désigner comme ré-islamisation (ou conversion à l’islam radical dans le cas, de plus en plus fréquent, de djihadistes convertis, comme je l’ai décrit dans mon livre Pour Allah jusqu’à la mort), n’est en effet pas un processus solitaire qui se déroule devant un écran d’ordinateur. Dans la quasi-totalité des cas étudiés, les djihadistes ont aussi été en contact avec des recruteurs, des imams ou des “prêcheurs de haine” radicaux, rencontrés sur Internet, mais aussi dans des mosquées ou en prison.

 

L’utilisation du concept de “loup solitaire” faite par plusieurs médias français (TF1 notamment) pour décrire Lorassi Abballa, assassin du couple de policiers de Magnanville, atteste de l’incompréhension du phénomène de l’Etat islamique et du djihad en général. Le discours de revendication d’Abballa, enregistré juste après son crime et diffusé par l’Etat islamique, montre qu’il ne s’agit pas d’un “loup solitaire”, auto-radicalisé, qui aurait mené son “djihad personnel” en l’habillant d’un discours islamiste.

Son discours, structuré, truffé de références précises et de citations du Coran et des Hadith, est totalement ancré dans l’idéologie djihadiste propre à l’Etat islamique (y compris dans ses appels à prendre pour cibles des policiers ou des rappeurs, “alliés de Satan”...). Il reprend à son compte la notion d’obligation individuelle de mener le djihad (fard ayn) qui fait référence à un débat fondamental au sein de la mouvance islamiste, remontant aux débuts de la vague islamiste contemporaine.

 

Les terroristes d’Orlando et de Magnanville sont mus par les mêmes motivations que ceux de Tel-Aviv. Ils obéissent à une idéologie radicale et mortifère diffusée à longueur de journée par les médias de l’Etat islamique, contre lequel l’Occident est en guerre, et par ceux de l’Autorité palestinienne, financée par l’Occident. En soutenant à bout de bras l’AP et son discours de haine contre Israël, l’Occident et l’Europe en particulier scient la branche sur laquelle ils sont assis. Les attentats d’Orlando et de Magnanville hier, et ceux qui suivront demain, ne sont pas seulement le fruit de la même idéologie que ceux qui ont frappé à Tel-Aviv et en Israël depuis des mois et des années ; ils sont la conséquence logique du choix suicidaire de l’Occident de soutenir et d’encourager les ennemis d’Israël.

 

Pierre Lurçat

 

* Lire sur ce sujet “Quand la société de l'information fait le jeu du terrorisme”, Le Figaro 19/6/16.

** Gilles Kepel, dans son livre Terreur et Martyre, qui établit un parallèle entre Al-Qaida et les néo-conservateurs américains. Ce qui n’a pas empêché l’assassin du couple de policiers de Magnanville de citer Kepel dans sa liste de cibles… Le cas de Kepel montre bien que les choix idéologiques empêchent de penser le sujet de l’islam radical, même pour un spécialiste du sujet.

 

Écrire un commentaire

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu