Avertir le modérateur

20/08/2015

Contre-vérités, approximations et mensonges au sujet de l’extrémisme juif en Israël, par Pierre Lurçat

rabbi_meir_kahane_fist.jpgUn récent article du journal Le Monde prétend décrire les « racines de l’extrémisme juif en Israël ». Signé Morgane Bona – journaliste en herbe qui fait apparemment son entrée au Monde avec ce sujet sensible – ce papier contient de nombreuses approximations et contre-vérités. Loin de retracer les racines de l’extrémisme juif, l’auteur aborde ce sujet sous l’angle très réducteur 1 d’une « affaire de famille » : en clair, la famille du rabbin Meir Kahana, fondateur de la Ligue de Défense juive, dont le petit-fils Meir Ettinger a récemment été placé en détention administrative en Israël.

1. Du rabbin Kahana aux « jeunes des collines » : raccourcis et comparaisons hâtives

La description que la jeune journaliste fait de l’itinéraire du fondateur de la LDJ est parfois tendancieuse et se fonde sur des sources partisanes, comme en atteste le paragraphe suivant, où un livre signé par le très controversé Charles Enderlin est érigé en source d’information : « En novembre 1990, Meïr Kahane sera assassiné dans un hôtel de Manhattan… L’annonce de la mort de Kahane provoque de vives tensions en Israël. A l’issue de ses funérailles, auxquelles vingt-cinq mille personnes assistent, selon le journaliste de France 2 Charles Enderlin dans son livre Au nom du Temple, de nombreux Arabes sont passés à tabac dans les rues de Jérusalem ».

Le passage le plus tendancieux de cet article est toutefois celui où Morgane Bona attribue au concept d’Eretz Israël une connotation politique radicale, synonyme d’Etat juif sur les deux rives du Jourdain : « Meïr Ettinger en est un symbole. Ce jeune homme est issu d’une longue lignée de militants prônant l’action violente, dont le rêve est d’établir l’« Eretz Israel », un Etat juif sur les deux rives du Jourdain, intégrant ainsi la Palestine et la Jordanie ».Cette affirmation surprendra toute personne ayant des notions d’histoire juive, Eretz-Israël désignant comme on le sait la Terre d’Israël, concept historique et géographique, dénué de connotation politique, qu’on trouve dans les prières juives et dans le récit biblique à maintes reprises.

 

eretz-israel-struck.jpg

 

Dans la conclusion de son article, elle donne la parole à une chercheuse, présentée comme spécialiste du sujet : Geneviève Boudreau : « Ettinger tient un blog sur le site radical La Voix juive. Il s’inscrit dans une nébuleuse où l’idéologie kahaniste reste vivace. Mais la figure du rabbin n’y est pas ouvertement mise en exergue, contrairement à celle de Baruch Goldstein, qui selon l’anthropologue Geneviève Boudreau, spécialiste des Jeunes des collines à l’université d’Ottawa, est « une personne idolâtrée et ses actions justifiées par certains ».


Madame Boudreau est doctorante en sociologie, « consultante à l’Institut israélien du Contre-Terrorisme » spécialisée dans le terrorisme juif. Ce qui ne l’empêche pas d’établir, dans un long article sur la « radicalisation de la jeunesse des implantations » *, une comparaison pour le moins surprenante, entre le rabbin Kahana aux idées radicales et l’idéologue des Frères musulmans, Said Qutb 2 ! Pour justifier ce parallélisme, Mme Boudreau se fonde sur les propos du rav Kahana dirigés contre les « hellénistes », à savoir les Juifs assimilés, ce qui rejoint selon elle le concept développé par Qutb de la Jahiliya, désignant les sociétés antéislamiques. Il n’est pas question ici de rejeter a priori toute comparaison entre des mouvements radicaux juifs et musulmans : mais pour qu’elle soit éclairante, il faut comparer des choses comparables… Qutb est un idéologue radical, auteur notamment de l’opuscule Notre combat contre les Juifs, qui a inspiré les groupes islamistes les plus radicaux, des Frères musulmans jusqu’à Al-Qaida. L’islamisme radical, est-il besoin de le rappeler, est une idéologie meurtrière qui séduit des millions de personnes et a causé des dizaines de milliers de morts. L’extrémisme juif concerne quant à lui quelques centaines, voire quelques milliers de personnes. Si l’on suit le raisonnement de cette chercheuse, tout Juif qui célèbre Hannoukah serait un disciple de Qutb…

 

kahane-memorial-rally-ad4001.jpg

 

2. Les « hommes en noir » et l’antisionisme juif radical : approximations et généralisations

S’agissant de l’événement tragique survenu il y a quelques semaines à Jérusalem – l’attentat perpétré par Yishai Shlissel – récemment libéré de prison pour un crime identique – contre les participants à la Gay Pride dans la capitale d’Israël – les analyses des médias français sont tout aussi péremptoires et peu fiables. Le Figaro donne ainsi la parole à Frédéric Encel, auteur de plusieurs ouvrages qui traitent de géopolitique, mais pas de la société israélienne en général, ni de la société juive orthodoxe en particulier.

F. Encel déclare notamment : « Celui que vous appelez à juste titre le fondamentalisme juif concerne des ultra-orthodoxes, ces «hommes en noir» excessivement religieux, qui ne sont pas sionistes, ne font pas l'armée et ne participent que marginalement à la vie politique et économique du pays ». Cette accumulation de truismes ne correspond aucunement à la réalité de la société juive orthodoxe en Israël, caractérisée par une grande diversité de courants et qui connaît une évolution marquée notamment par l’intégration croissante au sein de l’armée et du monde du travail.

rav kahana,ldj,juifs orthodoxesQuant à leur participation à la vie politique, les Juifs orthodoxes n’ont pas attendu la proclamation de l’Etat d’Israël pour participer aux institutions sionistes du Yishouv dans la Palestine mandataire : l’Agoudat Israël a ainsi signé un accord avec l’Agence juive dès 1933 pour faciliter l’alyah de Juifs orthodoxes en Eretz-Israël, atténuant pour cela son antisionisme de principe. Elle a par ailleurs été représentée à la Knesset depuis le début des années 1950.

(Photo ci contre: 3e Congrès mondial de l'Agoudat Israël, Marienbad 1937)

L’antisionisme juif radical radical – celui de certains Juifs de stricte observance qui ne participent pas à la vie politique et économique du pays, est le fait d’une minorité au sein même du mouvement ‘harédi (la Eda haredith – « communauté des croyants » – présente à Jérusalem notamment, est ainsi issue d’une scission au sein de l’Agoudat Israël). De telles précisions historiques minimales sont indispensables pour apprécier le caractère superficiel des propos convenus au sujet des « hommes en noir » et du fondamentalisme juif (expression sujette à controverse, car le fondamentalisme désigne stricto sensu un mouvement protestant).

En conclusion, l’extrémisme juif en Israël est un sujet sérieux et digne d’intérêt, qui mérite d’être abordé par des analyses approfondies et non par des généralisations hâtives, fondées sur une méconnaissance totale ou partielle des réalités de la société israélienne.

 

1. Pour aborder sérieusement, même dans le cadre restreint d’un article de journal, les racines de l’extrémisme juif en Israël, il aurait été nécessaire de parler de la période de la lutte contre les Anglais et du rôle du Lehi et de l’Irgoun.

2. Sur Qutb, idéologue radical des Frères musulmans, je me permets de renvoyer à mon ouvrage Le Sabre et le Coran (signé Paul Landau), et notamment au chapitre 2 : « Sayyid Qutb, écrivain, idéologue et martyr ».

 

http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2015/08/18/aux-racines-de-l-extremisme-juif-en-israel-une-affaire-de-famille_4728631_3218.html#4ibremsHy26Vjrke.99

http://www.gmj.uottawa.ca/1401/v7i1_boudreau.pdf

http://www.lefigaro.fr/international/2015/08/02/01003-20150802ARTFIG00121-qui-sont-les-extremistes-juifs.php

Reproduction autorisée avec la mention et le lien ci-dessous: (c) UPJF.ORG

http://www.upjf.org/fr/7454.html

 

Commentaires

Je ne suis pas juif mais le judaïsme et le sionisme me passionnent depuis longtemps. Et je dois confesser que parmi mes lectures les plus bouleversantes (au sens strict du mot) relatives à ces deux immenses sujets figurent des écrits de Jabotinski (dont un livre superbement traduit par quelqu'un...) et du Rav Kook. Shabbat Shalom, cher Pierre Itzak (ou PIL comme vous vous présentez modestement).

Écrit par : olivier | 21/08/2015

Merci cher Olivier, chabbat chalom a vous et au plaisir de vous rencontrer un jour...

Écrit par : Pierre Lurcat | 21/08/2015

Savant et pernicieux mélange des genres
" le concept de "militants prônant l'action violente" est emprunté à la terminologie du politiquement correct en vogue ces 15 dernières années en France, tartufferie pour ne pas désigner le Hamas comme organisation terroriste.
C'était aussi l'époque du " et pareillement" pour Israël et les Juifs
Voilà l'affaire est faite pour désigner Israël et les Juifs

Les Français ont du souci à se faire sur les détournements de l'histoire et de la désinformation. .; et maintenant ils ne comprennent pas ce qui leur tombe dessus, et ne sont pas formés à réagir, comme dans l'attaque du train à la kalashnikov.
Si la LDJ est interdite en Israël, c'est parce qu'il y a une armée de conscrits, tout le monde, la-bas, sait réagir, ...mais en France!

Pour m'être trouvé inopinément dans une manif palestino/hamas/EI, l'été dernier, alors que des policiers ( municipaux, mais en tenue) se sont assis par terre, je dis un grand bravo à nos jeunes des services d'ordre juifs, pour leur courage, leur sang froid, leur efficience.
Ils ne prônent pas l'action violente, c'est bien de défense qu'il s'agit, et à défaut de La Défense.

Mais quand on parle de "militants" au lieu de dire des guerriers, c'est évident que l'on place au plan pénal de la sécurité ce qui ressort, en fait, de la Sûreté et de l'Armée.

Écrit par : Piery | 23/08/2015

Juste un petit mot de nostalgie pour la photo, cette belle société juive, où je crois reconnaitre un de mes proche, au fond, de profil, qui a tenté en vain, de rejoindre la Palestine mandataire en 1941;
Ces gens ont été empêche par les Anglais, qui ont limité les quotas et ils se sont fait squeezer comme des lapins. On ne l'a pas beaucoup dit parce que c'étaient par ailleurs nos alliés. mais c'est vrai, hélas!

Écrit par : Piery | 23/08/2015

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu