Avertir le modérateur

19/01/2014

A la mémoire de François Lurçat par Liliane lurçat

herzl.jpgSi un nouveau Herzl surgissait aujourd'hui, il opterait pour la valise
Beaucoup déjà sont partis, fuyant ce pays hostile.

Depuis ta mort, cher François, je survis dans la tristesse et dans l'ennui
Je n'adhère à rien de ce présent maussade: mon seuil de sensibilité à l'immonde est submergé.

Nous n'avions ni vu venir ni même imaginé la décadence d'un pays aimé.

Cette France si belle  ne pouvait pas  perdre son âme, disparaître.
Au début, la diversité nouvelle de la population avait un côté plaisant:
 les latinos jouaient leur musique dans le métro
Rien n'augurait encore la substitution progressive de la population
par une invasion sournoise.

Ceux qui à présent  se considèrent comme les seuls habitants authentiques de ces lieux
avec beaucoup d'arrogance
se permettent à présent de qualifier les autochtones de "souchiens"
Ils imposent leurs moeurs, leurs croyances et leur mode de vie
Hallal pour tout le monde!

La seule liberté d'expression que l'on se doit de respecter
est celle d'humilier les juifs : grassement et lourdement, comme avant
message familier des vieux démons antisémites
allègrement diffusé  par l'humoriste patenté.

La valise est bouclée . Partons vers des ailleurs plus accueillants.

 

185089142.JPG


Commentaires

Chère Madame, je viens de lire le livre de votre mari François Lurçat, intitulé "De la science à l'ignorance", que j'ai beacoup apprécié. Je suis physicien, professeur émérite à l'Université Pierre et Marie Curie (Paris-VI). Je suis né en 1943, au Kazakhstan soviétique, où mes parents Juifs polonais ont fui depuis Lwow. J'ai passé oles 10 premiers années de ma vie en URSS, puis nous sommes retournés à Varsovie, d'où je suis parti pour Paris en 1968. J'ai rencontré François Lurçat furtivement, en passant au LPTHE d'Orsay, et je regrette à présent de ne l'avoir pas connu vraiment. Un esprit profond et indépendant, probablement ostracisé par ses collègues.
En cherchant à savoir un peu plus sur lui, j'ai découvert votre blog. En lisant vos textes je suis plein d'admiration pour votre lucidité et courage. Je partage vos sentiments concernant l'état actuel de l'enseignement (je suis père de trois fils, qui ont pu échapper au pire, mais qui ont malgré tout subi les conséquences néfqstes da la ruine de l'école française), ainsi que de la France en général. Quel gâchis!
Permettez-moi de vous saluer avec sympathie et admiration et de vous souhaiter une longue vie en bonne santé-
Richard Kerner

Écrit par : Richard Kerner | 10/12/2014

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu