Avertir le modérateur

05/01/2014

Ariel Sharon, fondateur de l’Etat palestinien?, par Uri Elitsur

 

sharon20_peres_350.jpg[N.d.R. Les médias israéliens consacrent de nombreux articles à l’état de santé d’Ariel Sharon. Dans Makor Rishon, Uri Elitsur rappelle que le général auréolé de gloire de 1973 fut aussi le premier dirigeant israélien à parler ouvertement d’un « Etat palestinien », auquel s’opposaient tous ses prédécesseurs, de droite comme de gauche.]

Ce n’est pas seulement la destruction des localités (du Goush Katif) qu’Ariel Sharon a offert à ses adversaires de gauche sur un plateau d’argent. Le sacrifice le plus grand qu’il leur a offert, et qui est largement oublié aujourd’hui, est d’avoir été le premier dirigeant à prononcer les mots « Etat palestinien ». Aussi étrange que cela puisse sembler aujourd’hui, ni Rabin, ni Pérès, ni Barak ni Nétanyahou ne l’avaient fait avant lui. Ils n’avaient pas osé. Les présidents des Etats-Unis et les dirigeants des pays européens, avant l’ère Sharon, ne parlaient pas expressément d’Etat palestinien, car le monde entier savait qu’Israël y était opposé.

Lorsque les accords d’Oslo furent présentés devant la Knesset, Benny Begin s’adressa ainsi à Shimon Pérès : « Vous êtes en fait en train de créer un Etat palestinien… ». Pérès s’offusqua et monta sur ses grands chevaux. Il tapa du poing sur la table et s’écria, à trois reprises : « Il n’y aura pas d’Etat palestinien, il n’y aura pas d’Etat palestinien, il n’y aura pas d’Etat palestinien ! ». C’est Sharon qui a brisé ce tabou, et c’est seulement après qu’il eut prononcé les mots « Etat palestinien » que le président des Etats-Unis, Georges Bush, devint le premier président américain à parler à son tour d’un Etat palestinien.

C’est le moment de dire : assez ! Nous en avons assez d’entendre parler d’un Etat palestinien. Assez d’entendre dire qu’il verra certainement le jour, car il n’y a aucune autre alternative, et surtout assez d’entendre qu’il sauvera Israël, le peuple Juif et le sionisme, car la création d’un Etat Hamas-Al Qaida à Ramallah serait un intérêt israélien… La 12e visite de John Kerry est l’occasion de dire enfin, haut et fort : assez de ces idioties !


Ariel Sharon, Etat palestinienJe sais bien que c’est aujourd’hui l’avis répandu chez tous les hommes politiques et faiseurs d’opinion, pourtant c’est une idée farfelue et artificielle. Car les habits neufs du roi eux aussi étaient acceptés de tous, pourtant le roi était nu… Un Etat palestinien ne nous sauvera pas, il nous détruira ! La plupart des hommes politiques qui le défendent aujourd’hui se sont jadis exprimés avec virulence contre un Etat palestinien. Cela n’inclut pas seulement Binyamin Nétanyahou, mais aussi Shimon Pérès, et pratiquement tous les autres.

Le fait qu’ils aient été aujourd’hui entraînés à soutenir l’idée qu’ils jugeaient auparavant mauvaise, ne signifie pas qu’ils soient devenus plus intelligents ! Au contraire, leurs explications d’autrefois étaient plus logiques que celles d’aujourd’hui, qui sont tirées par les cheveux et déconnectées de la réalité.

Un Etat palestinien amènera une pluie de missiles Katyousha sur Pétah-Tiqva et de Grad sur Tel-Aviv. Il immobilisera régulièrement l’aéroport Ben Gourion et étranglera l’économie israélienne. Des généraux à la voix rauque vous expliqueront que Tsahal a la réponse à ces menaces. Mais c’est faux. Il y a un an à peine, les terroristes de Gaza ont fait entrer tous les habitants du Sud d’Israël dans les abris et ils feront la même chose avec les habitants du Goush Dan (N.d.T. la plaine côtière) et ils étrangleront tout le pays ! Au lieu d’écouter les voix apaisantes des généraux qui se leurrent eux-mêmes, écoutez plutôt votre propre bon sens…

 

ariel sharon,etat palestinien


L’Etat palestinien ne sera pas démilitarisé. Cela n’existe pas ! S’il veut acheter des tanks et des canons, il les obtiendra, et personne ne pourra le contraindre à respecter les accords signés. Arafat avait fait entrer les premiers terroristes armés dans sa propre voiture, qui se rendait à Gaza sous protection israélienne… L’idée selon laquelle on pourrait séparer les Juifs des Arabes au moyen d’une barrière de sécurité est puérile. Il y a à peine la place pour un Etat entre la mer et le Jourdain. Nous ne sommes pas venus ici pour construire un shtetl juif dont la sécurité serait garantie par des armées étrangères… Nous sommes capables d’affronter le doublement du nombre de citoyens arabes en Israël. Cela ne fera pas s’effondrer le projet sioniste. Deux Etats amèneront une catastrophe pour Israël. Un seul Etat permettra de prospérer et garantira la paix.

© Makor Rishon 3/1/2014, UPJF.ORG pour la traduction française. Reproduction autorisée en indiquant la source.

__________________________________________________________________________

 

ariel sharon,etat palestinien


Commentaires

Je vous applaudis pour votre éditorial. c'est un vrai travail d'écriture. Développez

Écrit par : serrurier paris 4 | 22/07/2014

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu