Avertir le modérateur

03/01/2014

Panique, par Liliane Lurçat

Je suis d'autrefois, de ceux qui ont connu la Shoah, 
ceux qui savent que ce qui fût sera
Le chaudron bouillonne: rumeurs et invectives s'en échappent
 
drancy_attente.jpgPartir, partir, partir sans retour, où sont les ailleurs?
 
Beaucoup s'en vont, c'est l'urgence: le pire est certain

Tout tangue, le bateau est ivre, le capitaine aussi
ainsi que l'équipage. La mer envahit plaines et maisons,
elle est déchaînée, elle s'affole
 

Fuyons, fuyez !  partons partez!
 
Moutons de Panurge? Le premier entraîne les autres?
Non, hélas, il y a trop de raisons: chacun les siennes,
toutes convergent
fuyons, car ces lieux sont maudits.
lieux où la mort menace, lieux où la mort dévore
où la misère transforme le travailleur en clochard
Fuyons ces lieux où le crime est partout
Ailleurs!   Ailleurs!   Pourvu que ce ne soit plus ici
 
Ici, c'est le pays des esclaves martyrisés
Ici ce sont les autochtones qui fuient
désespérés cherchant un air de liberté
"j'écris ton nom Liberté"

Commentaires

Beau poème qui me donne bien des idées. Mais quelle valeur précise donner au mot "autochtone" ?

Écrit par : olivier | 06/01/2014

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu