Avertir le modérateur

18/04/2013

Bentsion Nétanyahou et le combat politique pour la création de l’État juif, par Pierre Itshak Lurçat

Bentsion.jpgA l’occasion de l’année du décès du professeur Bentsion Nétanyahou, père du Premier ministre et historien de renommée internationale, le centre Begin de Jérusalem organisait hier une soirée d’hommage, sous le titre : « Bentsion Nétanyahou, de la réflexion à l’action ». La première partie était consacrée à un exposé passionnant du professeur Rafael Medoff, sur « la campagne américaine de B. Nétanyahou pour la création d’un État juif dans les années 1940 », dont nous voudrions rendre compte succinctement.

Directeur de l’institut Wyman de recherche sur l’antisémitisme à Washington, Rafael Medoff a publié plusieurs livres sur la période des années 1940 aux États-Unis, et notamment A Race Against Death: Peter Bergson, America, and the Holocaust, qui relate le combat du « groupe Bergson » pour alerter l’opinion publique américaine sur l’anéantissement des Juifs en Europe. Peter Bergson et Bentsion Nétanyahou appartenaient aux mêmes cercles sionistes révisionnistes et ont mené plusieurs combats communs, même si leurs priorités étaient différentes : le premier se focalisait sur la lutte pour tenter de sauver les Juifs d’Europe, tandis que le second se consacrait au combat politique pour la création d’un État juif en Eretz-Israël.

Rafael Medoff a commencé son exposé en rappelant que c’était Nétanyahou qui avait convaincu Jabotinsky (dont il était à l’époque le secrétaire) de quitter Londres, siège du mouvement sioniste révisionniste avant la guerre, pour gagner l’Amérique, où le fondateur du Bétar devait mourir subitement en août 1940. Aux États-Unis, le mouvement sioniste jabotinskien parvient à rallier de nombreuses personnes, y compris des hommes politiques de tous bords, à la cause pour laquelle Jabotinsky avait œuvré toute sa vie : la création d’un État juif et d’une armée juive indépendante. ... SUITE

 

Bentsion Netanyahou, sionisme, Jabotinsky, lobby juif americain

Bentsion et Bibi Netanyahou sur la tombe de Jabotinsky



 

En effet, contrairement aux autres tendances sionistes, le mouvement fondé par Jabotinsky revendiquait ouvertement la création d’un État juif souverain, alors que la plupart des dirigeants sionistes de l’époque – y compris Ben Gourion – préféraient parler d’un « foyer national » (expression employée par la Déclaration Balfour de 1917) ou d’un « centre spirituel », employant toutes sortes d’expressions et de métaphores pour ne pas prononcer les mots tabous d’« État juif… » Jabotinsky, de son côté, exprima à de nombreuses reprises son opposition à ces tergiversations et, lors du 17e Congrès sioniste, en 1931, il déchira publiquement sa carte de délégué pour protester contre le refus d’affirmer ouvertement que le but du sionisme était la création d’un État juif !

Bentsion Netanyahou, sionisme, Jabotinsky, lobby juif americainFidèle disciple de Jabotinsky, dont il fut sans doute un des plus brillants héritiers, Bentsion Nétanyahou avait lui aussi compris que les mots étaient une des armes les plus importantes dans le combat politique. A cet égard, rappelle Rafael Medoff, Nétanyahou s’inscrivait dans la droite ligne du fondateur du sionisme politique, Theodor Herzl, et du créateur du sionisme révisionniste (ce dernier terme signifiant un retour aux origines), Vladimir Jabotinsky.

Une des principales réalisations politiques de Bentsion Nétanyahou lors de son séjour aux États-Unis, pendant la période cruciale de la Deuxième Guerre mondiale, fut de créer l’embryon de ce qu’on appelle aujourd’hui le lobby juif américain. Alors que les sionistes « mainstream » parlaient aux dirigeants américains dans un langage prudent et souvent timoré, Nétanyahou s’exprimait clairement et sans aucune honte : il leur parlait le seul langage que les dirigeants politiques comprennent, à savoir celui des intérêts.

Historien talentueux doué d’une capacité d’analyse politique hors du commun, Bentsion Nétanyahou fut ainsi le premier à défendre la cause sioniste aux États-Unis en faisant valoir que la création d’un État juif servirait de rempart contre l’influence soviétique au Moyen-Orient. Grâce à son action incessante, le parti républicain inscrivit dans sa plateforme politique le sauvetage du judaïsme européen et le soutien à la cause sioniste. Mais, contrairement aux dirigeants sionistes « mainstream » qui étaient acquis au président Roosevelt (lequel ne fit rien pour enrayer la destruction des Juifs d’Europe), Nétanyahou sut tisser des relations étroites avec les deux grands partis politiques américains, qui s’avérèrent essentielles lors du vote aux Nations unies sur la création d’un État juif.

 

bentsion netanyahou,sionisme,jabotinsky,lobby juif americain

Netanyahou, père et fils


Pour en savoir plus : lire l’ouvrage de Rafael Medoff, Militant Zionism in America, The Rise and Impact of the Jabotinsky Movement in the United States, 1926-1948, University of Alabama Press, 2002.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu