Avertir le modérateur

13/09/2012

Peter Bergson, l’homme qui a sauvé l’honneur du judaïsme américain pendant la Shoah

shoah,peter bergson,irgoun,etats-unis« Trop peu et trop tard » : ces cinq mots suffisent à résumer l’attitude des Juifs américains pendant la Shoah et leurs tentatives pour stopper, ou ralentir l’anéantissement des Juifs d’Europe durant la Deuxième Guerre mondiale. Pourtant, au milieu de l’indifférence ou de la pusillanimité qui caractérisèrent la plupart des dirigeants et associations juives aux États-Unis à cette époque, une poignée d’hommes ont su agir en déployant des trésors d’imagination et de courage et ont en quelque sorte sauvé l’honneur du judaïsme américain pendant ces heures noires. A leur tête se trouvait un militant sioniste révisionniste dont le nom est largement oublié, tant en France qu’en Israël : Hillel Kook, alias Peter Bergson. Portrait d’un héros méconnu.

Né en Lituanie en 1915, Hillel Kook est le fils du rabbin Dov Kook, jeune frère du premier grand rabbin d’Eretz-Israël, le fameux rav Avraham Itshak Hacohen Kook. En 1924, sa famille immigre en Palestine mandataire où son père est nommé rabbin à Afoula. Le jeune Hillel étudie à la yéchiva Merkaz Harav de Jérusalem (fondée par son oncle) et à l’université de Jérusalem, où il fréquente un groupe étudiant dans les rangs duquel il fait la connaissance de deux futurs dirigeants de la résistance juive clandestine : David Raziel et Avraham Stern...


shoah,peter bergson,irgoun,etats-unis

La "marche des rabbins"

L’action menée par le Groupe Bergson, avec le soutien de plusieurs membres du Congrès, aboutira à la création du War Refugee Board, début 1944. Selon l’historien David Wyman, le WRB a pu sauver quelque 200 000 Juifs des griffes des nazis et de leurs complices. Malgré cela, le nom de Peter Bergson ne figure jusqu’à ce jour ni à Yad Vashem, ni au Mémorial de la Shoah de Washington…

Les raisons de cet ostracisme sont multiples : tout d’abord, le fait que Bergson appartenait au mouvement sioniste révisionniste, qui est longtemps demeuré dans l’opposition en Israël (jusqu’en 1977). Il faut aussi mentionner la personnalité iconoclaste de Kook, qui critiqua ouvertement la plupart des dirigeants juifs américains pendant la guerre, et notamment le rabbin Wise, qui préférait préserver ses bonnes relations avec le président Roosevelt plutôt que d’attaquer frontalement la politique des États-Unis envers les Juifs...

Pierre Itshak Lurçat

LIRE L'ARTICLE EN ENTIER DANS LE DERNIER NUMERO D'ISRAEL MAGAZINE

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu