Avertir le modérateur

02/06/2012

"Torat Hamelekh" : une tentative pour redonner à Tsahal les moyens de vaincre

תורת_המלך.jpg« Torat Hamele’h » - la « Loi du Roi ». Le titre mystérieux de ce livre traitant de loi juive  a fait la Une de l’actualité en Israël pendant des semaines, pourtant presque personne, en dehors des étudiants de la yéchiva « Od Yossef ‘Haï », n’a pris la peine de le lire ou de se renseigner sur son contenu véritable, pas même les journalistes qui ont écrit sur ce sujet (je ne parle pas, évidemment, des journalistes des médias français, qui écrivent à longueur de journée des mensonges pour calomnier Israël). Et pourtant, s’ils avaient pris la peine de faire cet effort, ils auraient découvert que le livre Torat Hamele’h n’est pas un livre scandaleux, voire « raciste », à interdire mais au contraire un livre passionnant à lire et à faire lire ! Quant aux rabbins qui ont donné leur imprimatur, ils mériteraient sans doute, au lieu d’être accusés et traînés dans la boue, de recevoir le prix Israël… En exclusivité pour Israël Magazine, nous avons lu Torat Hamele’h et nous vous révélons son contenu authentique.

 

Dans son beau livre Le bouclier de David, notre regretté confrère Paul Giniewski relatait un entretien qu’il avait eu avec le grand rabbin de Tsahal, le rav Chlomo Goren, à la fin des années 1950. Ce dernier lui avait expliqué comment il parvenait à concilier la hala’ha (loi juive) et les exigences de la vie militaire au sein de Tsahal, et avait cité à ce propos le grand décisionnaire et philosophe juif Maïmonide, qui écrivait que « quand l’armée pénètre et conquiert le territoire ennemi, elle peut manger de la viande non cachère lorsqu’elle a faim et ne trouve rien d’autre à manger… ». Cette loi, explique le rabbin Goren, se fonde sur le principe essentiel voulant que la Torah est une « loi de vie », faite pour l’homme. Ce principe a des conséquences multiples, qui vont bien au-delà des questions de cacherout.

 

rav-20goren1.jpg

Le Rav Goren sonnant du Shoffar sur le Mont du Temple en 1967

Pendant des siècles, il est vrai, la loi juive n’a guère abordé le domaine du droit de la guerre, qui est resté en friche depuis l’époque du Talmud et jusqu’au vingtième siècle, avec l’exception notable du grand Maïmonide. Ce n’est qu’avec le retour d’Israël sur sa terre et la création d’une armée juive que les décisionnaires ont recommencé à se pencher sur ces questions cruciales. C’est dans ce contexte que s’inscrit le livre Torat Hamele’h, écrit par des rabbins à destination d’un public versé dans l’étude de la Torah. Le livre s’ouvre par un chapitre portant sur l’interdiction de tuer un non-Juif. Contrairement à une accusation trop répandue chez les ennemis d’Israël, en effet – et parfois diffusée par des Juifs ignorants ou malveillants – l’interdiction du meurtre dans la Torah s’applique indistinctement aux Juifs et aux non-Juifs.


Les chapitres 2 et 3 traitent des non-Juifs qui respectent les 7 mitsvot de Noa’h (les lois noachiques) et du principe qui veut que l’on se fasse tuer plutôt que de verser le sang. La loi juive envisage ainsi le cas où un Juif pourrait sauver sa vie en sacrifiant celle d’un autre Juif innocent, ce qui est interdit. Le chapitre 4 compare les règles applicables aux Juifs et aux non-Juifs, qui sont différentes, non pas du fait d’une prétendue supériorité des Juifs mais en raison des obligations plus lourdes qui leur incombent, selon le principe de l’élection d’Israël, tellement mal compris et déformé à dessein au fil des siècles... C’est seulement au chapitre 5 que le livre aborde le droit de la guerre proprement dit. Le principe fondamental est celui énoncé dans la Torah, selon lequel « celui qui vient pour te tuer, devance-le et tue-le ». Il s’applique en temps de paix, et à plus forte raison en temps de guerre.

 

Ce principe fondamental, qui constitue la base du droit à l’autodéfense dans la loi juive, a des conséquences très concrètes. Ainsi, expliquent les auteurs de Torat Hamele’h, « celui qui vient pour te tuer » n’est pas forcément un soldat en uniforme portant une arme. La situation est souvent plus complexe, comme lorsque les soldats de Tsahal se trouvent en territoire ennemi, pour neutraliser des missiles dirigés vers les villes d’Israël et qu’un jeune Palestinien aperçoit la patrouille de soldats et va informer les terroristes de sa présence… Dans cette situation, le jeune Palestinien est lui aussi considéré comme « celui qui vient pour te tuer ».

 

La loi juive est beaucoup plus claire que les consignes de Tsahal

UN PARA A GAZA.jpg

 

Un exemple concret d’une telle situation m’avait été relaté par un jeune parachutiste, qui était en première ligne pendant la dernière guerre contre le Hamas à Gaza *. Les consignes officielles étaient de ne pas tirer sans sommation sur des civils, mais les soldats de Tsahal ne les ont pas toujours respectées, car ils savaient pertinemment que ces « civils » mettaient parfois leur vie en danger… Dans ce cas précis, la loi juive exposée par Torat Hamele’h est beaucoup plus claire que les consignes de  Tsahal ! La hala’ha interdit en effet à un soldat juif de mettre sa vie en danger pour éviter de tuer un civil ennemi, comme cela est arrivé trop souvent à Gaza ou au Sud-Liban. L’exemple concret relaté ci-dessus permet de mesurer toute la distance entre la loi juive et le « code éthique de Tsahal », rédigé par des gens qui n’ont aucune connaissance du droit juif de la guerre et de la guerre elle-même, dans des bureaux climatisés de Tel-Aviv.

 

En effet, comme l’explique un des auteurs du livre Torat Hamele’h, Tsahal agit souvent selon un code éthique et un principe de « pureté des armes », qui s’inspirent de règles morales étrangères (lesquelles ne sont pas, est-il utile de le rappeler, appliquées par les armées occidentales). Lorsque treize soldats de Tsahal ont été tués à Djénine en 2002, pour ne pas employer l’artillerie contre la population « civile » ennemie, c’était en raison de ce fameux « code éthique »… Cette morale d’inspiration chrétienne, qui préfère la vie de civils ennemis à celles de nos soldats, n’a évidemment rien à voir avec la morale juive authentique, celle de la Torah et des prophètes, exposée dans le livre Torat Hamele’h.

 

BAGATS.jpgOn comprend alors pourquoi ce livre est considéré comme « séditieux » par les médias de gauche et par l’establishment judiciaire. C’est en effet ce dernier, et notamment la Cour suprême, qui se trouvent à la tête du combat mené – avec l’appui et le financement d’ONG et de pays étrangers – pour entraver les mains de Tsahal dans son juste combat contre le terrorisme arabe… Le rapport Goldstone, on s’en souvient, reposait entièrement sur les accusations mensongères de « crimes de guerre » qui provenaient d’associations israéliennes d’extrême-gauche financées par l’Union européenne ! Dans ce contexte, le livre Torat Hamele’h représente ni plus ni moins qu’une tentative vitale pour redonner à Tsahal, face aux efforts répétés visant à lui lier les mains dans la guerre contre le Hamas, les moyens juridiques, fondés sur le droit juif, d’affronter nos ennemis et de les vaincre.

 

* Voir notre article « Un parachutiste de Tsahal raconte la guerre contre le Hamas », Israël Magazine, mars 2009.

ARTICLE PARU DANS ISRAEL MAGAZINE, AOUT 2011

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++*

loi juive,tsahal,rav dov lior,gaza


Réservation : +972 (0)2 622 36 55 - israeloffice@fsju.org - +33 1 83 64 51 29

Le FSJU-Délégation Israël et l'Expérience Israélienne-Département Europe
vous proposent :


Du 5 au 23 août 2012

Apprentissage intensif de l'hébreu moderne
3 journées d'excursion (le Nord, Jérusalem, le Sud)
Logement en appartement au coeur de Tel Aviv

Forfait global (cours, excursions, hébergement)

En appartement pour 1 personne : 2130$
Pour 2 personnes : 1890$/pers
Oulpan « sec » (sans hébergement, sans excursion) : 599 $.

Réservation : +972 (0)2 622 36 55 - israeloffice@fsju.org - +33 1 83 64 51 29

 

Réservation : +972 (0)2 622 36 55 - israeloffice@fsju.org - +33 1 83 64 51 29

http://www.israel-infos.net/newsletters/632/msg632.html?i=12811828,2610

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu