Avertir le modérateur

27/05/2012

Rencontre avec Ferhat Mehenni, le président kabyle, à Jérusalem, Pierre Itshak Lurçat

 

Kabyles, Algérie, Israel; JerusalemDans l’activité quotidienne d’un journaliste, il y a de rares moments où l’actualité s’efface pour faire place à un sentiment de vivre l’Histoire en train de s’écrire… J’ai eu la chance de vivre deux moments de ce genre en l’espace d’une semaine. Le premier était la montée et la prière sur le Har Habayit – le Mont du Temple – dimanche dernier. Le second était, dans un genre très différent, mais pas dénué de tout lien avec le premier, la rencontre, hier soir à Jérusalem, avec le président du Gouvernement provisoire kabyle, Ferhat Mehenni.

Né en 1951, Mehenni, autrefois chanteur et membre du « Mouvement culturel berbère », est le fondateur du Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie et il est aujourd’hui président du Gouvernement provisoire kabyle. La rencontre, organisée par le président du Likoud mondial Jacques Kupfer, s’est tenue hier soir dans la maison de ce dernier, dans le quartier de Bet Hakerem à Jérusalem. Autour de la table sont réunis quelques amis, pour la plupart Juifs originaires d’Algérie, dont le chanteur Guy Mardel. kabyles,algérie,israel; jerusalem

[photo: quand un chanteur juif et un chanteur kabyle fraternisent...]

Ferhat Mehenni, dont c’est la première visite en Israël, et qui a effectué plusieurs rencontres politiques, est accompagné de son ministre des Relations internationales, Lyazid Abid. Il commence par un bref exposé historique, rappelant que la France n’a conquis la Kabylie qu’en 1857, presque 30 ans après la conquête de l’Algérie. De nombreux Kabyles ont été déportés dans les différents colonies françaises, notamment en Nouvelle-Calédonie et en Guyane, mais aussi au Moyen-Orient, y compris en Eretz-Israël, où un certain nombre de « Palestiniens » sont en réalité des Kabyles (tout comme d’autres sont Syriens ou Egyptiens, comme en atteste parfois leur nom, Al-Misri, Al-Souri…)

 

kabyles,algérie,israel; jerusalem

PHOTO SITE SIWEL http://www.siwel.info/


 

Kabyles, Algérie, Israel; JerusalemMehenni raconte comment les Kabyles ont participé à la lutte pour l’Indépendance de l’Algérie, au cours de laquelle trois quarts de ceux qui sont tombés étaient Kabyles… Mais ils sont devenus ensuite les premières victimes du nouveau pouvoir après 1962, ou pour reprendre les termes de Mehenni, les « nouveaux Juifs d’Algérie… ». La politique d’arabisation forcée imposée par le régime algérien a frappé durement la Kabylie, et – comme souvent dans l’histoire récente – le mouvement national kabyle a d’abord pris la forme d’une revendication culturelle (dans le cadre du « printemps berbère » en 1980) et linguistique (en 1994, Ferhat Mehenni a ainsi organisé un boycott scolaire pour protester contre le refus d’enseigner la langue kabyle).

 

Mon confrère Meir Ben-Hayoun interroge le président kabyle sur les relations judéo-kabyles. Mehenni répond que la Kabylie connaît les Juifs depuis très longtemps et que de nombreux Kabyles portent des noms de famille d’origine juive, comme David ou Shimon… « Nous ne savons pas à quelle époque ces familles ont été islamisées ». Plus étonnant encore est l’admiration que vouent de nombreux kabyles à l’État d’Israël, qui incarne à leurs yeux un modèle et un « frère »…

Paradoxalement, cette admiration a redoublé d’intensité après la victoire miraculeuse de juin 1967. Ayant baigné dans le discours officiel de la propagande arabe contre Israël, les Kabyles furent d’autant plus émerveillés par la défaite infligée par le petit État juif aux armées arabes… Cela explique en partie la manière dont les Kabyles sont comparés aux Juifs et souvent insultés par leurs compatriotes algériens. Ainsi, le nom de Touzi Ouzou est effacé sur les pancartes routières et remplacé par Tel-Aviv…

 

kabyles,algérie,israel; jerusalem

La Kabylie abrite 6 millions d’habitants, mais il y a encore 4 millions de Kabyles qui vivent en exil, notamment en France (2 millions).  « Ce n’est qu’en 2001, quand on a tiré sur nos enfants, que j’ai décidé de me battre pour l’Indépendance », explique Mehenni, qui a longtemps limité son combat à l’autonomie culturelle. « En l’espace de dix ans, nous avons réussi un miracle : reconstruire la conscience nationale kabyle ». En 2001, il a fondé le Mouvement pour l’Autonomie de la Kabylie (MAK). Le Gouvernement provisoire a été proclamé en juin 2010 à Paris.

 

Entre ces deux dates, Mehenni a été exilé de son pays par le gouvernement algérien, et a payé un lourd tribut au combat pour l’indépendance kabyle : son fils Ameziane a été assassiné à Paris en 2004, dans des circonstances non élucidées. Mehenni est persuadé qu’il s’agit d’un assassinat politique, même si la police persiste à parler de crime de droit commun. Malgré ce drame et malgré les difficultés immenses de son combat, Ferhat est tout le contraire d’un homme aigri ou désespéré : il est animé d’une foi inébranlable en la justesse de sa cause, qui transparaît dans son discours et dans la lumière qui éclaire son regard. « Notre visite en Israël est vécue comme une libération », explique-t-il en citant les commentaires enthousiastes sur les forums Internet, où il est parfois surnommé le « Moïse kabyle…»

 

kabyles,algérie,israel; jerusalemSon combat ne se limite pas à la cause kabyle : il suit de près la situation en France, où il habite aujourd’hui, et déclare sans ambages que « la France est en train de s’islamiser… La laïcité doit intégrer la défense de l’identité française ! Sans quoi la France deviendra comme Kaboul » Il nous parle aussi du mouvement de conversion au christianisme évangélique qui touche des milliers de jeunes Kabyles, voulant échapper à la religion officielle musulmane.

 

Mehenni fait l’éloge de Boualem Sansal, l’écrivain algérien qui se trouvait lui aussi, il y a quelques jours, à Jérusalem… « Un homme au courage extraordinaire ! » Lyazid, le compagnon de lutte de Ferhat, nous raconte sa visite à la mosquée Al-Aqsa, et comment il a fait un vœu en ce lieu saint musulman : celui de voir triompher la « liberté pour la Kabylie, et l’éternité d’Israël » (citant, involontairement sans doute, les mots du prophète Samuel…) !

 

Ferhat Mehenni achève son propos par une déclaration en faveur de la solidarité israélo-kabyle, modèle d’une future coexistence judéo-arabe qui ne peut s’édifier que sur la reconnaissance des identités nationales actuellement étouffées par l’impérialisme arabo-musulman. (J’exprime ici la quintessence de son discours sans citer exactement ses propos). Il étreint chacun des participants à cette rencontre, et nous restons sous l’impression forte de cet homme d’État – représentant d’un peuple qui se bat pour ses droits nationaux dans l’indifférence presque totale du monde – homme de culture et chanteur devenu par la force des choses le président d’un gouvernement en exil. Bonne chance Monsieur Mehenni, et que D. vous bénisse !

 

kabyles,algérie,israel; jerusalem

PHOTO PI LURCAT

**************************************************************************


http://www.jerusalemimmobilier.com/

  Rebecca Jerusalem Real Estate
Téléphone: 026786595
Portable: (33)422130539
Fax: 15326786595
Petillante, brillante et charmante, Rebecca est le lien ideal entre la culture et les exigences francaises et le quotidien israelien. Elle comprendra parfaitement vos attentes et vos besoins et saura trouver la perle rare que vous cherchez ici.

Commentaires

vive les juifs et les kabiles unis

Écrit par : zidane | 01/06/2012

Vive l'amitié israelo-kabyle et n'oublions pas que la reine berbère était kabyle.
Azul.

Écrit par : Talbi | 24/12/2012

ça m ennerve tt ça il ya k un seul president en algerie est c le president bouteflika moi je ss kabyle est je ss pas dacor est le drapo berbere ne doi pas etre mi dans des place pareille avec les juife parsq ça represente tt les kabyle c malheureu

Écrit par : lina | 23/03/2013

meme ton president a saluer ihoud barakya boukoukou tu le sais ou pas.j attent le comomtaire.

Écrit par : bela | 30/03/2013

je salut

Écrit par : berkal hamid | 17/04/2013

Ferhat mehanie tu n est rien qu un sanglier de merde a la con parce que c est très grave ce qu vous faite et sache que je suis un vrai kabyle musulman et que les juifs sioniste sont les ennemis de toute l humanité

Écrit par : douad | 22/07/2014

La mojorite des kabyles ne sont pas d accord avec ce guignol de ferhat qui pretend devenir un president de la republique algerienne sans avoir la pointure.Il est connu comme chanteur berberes en deperdition de clientele.Il lui reste donc la diversion et la collaboration avec des systemes hostiles à l algerie en percevant un salaire de mercenaire pour survivre à paris.Ce salaire est servi par le mossad depuis sa visite à jerusalem où il a rencontre ses futurs patrons qui lui ont remis sa feuille de route pour creer des troubles à distance en algerie.D ailleurs il manque de jugement et joue sur la corde raide du FLN et ses protecteurs vont surement l abandonner au tournant d un contrat economique avec la france.

Écrit par : amoura | 28/02/2015

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu