Avertir le modérateur

06/05/2012

De la reductio "ad mussolinum", hier et aujourd'hui... Pierre Itshak Lurçat

Lorsque je lis les accusations d'intellectuels et de journalistes néo-staliniens comme le semi-lettré Mohammed Sifaoui, traitant de "xénophobes" et de 'fascistes" Nicolas Sarkozy et ses électeurs, cela me rappelle évidemment les accusations portées contre le Roch Betar, notre maître, il y a 80 ans. Non certes, qu'il y ait à mes yeux la moindre ressemblance entre le Président français et le fondateur du sionisme révisionniste. Mais parce que c'est le même procédé de "reductio ad hitlerum" (ou "ad mussolinum") qui est à l'oeuvre, aujourd'hui comme hier. J'aborde précisément ce sujet dans un article publié dans la dernière livraison d'ISRAEL MAGAZINE dont on lira un extrait ci-dessous. L'histoire, comme souvent, éclaire l'actualité... P.I.L

 

Aux origines de la Marine israélienne

L’école navale du Betar à Civitavecchia

Pierre Itshak Lurçat

 

Jeremiah_Halpern.jpgL’histoire de la Marine israélienne, comme celle de la plupart des institutions de l’État juif, commence bien avant 1948. C’est en 1934 qu’est créée l’école navale de Civitavecchia, en Italie, dont sont issus les premiers marins et officiers de marine d’Israël. Le principal protagoniste de ce projet est un Juif russe, Jérémie (« Yirma ») Halpern [photo ci-contre], dont la famille a émigré en Eretz-Israël en 1913 et qui est devenu capitaine de l’académie navale italienne en 1917, à l’âge de 16 ans. Après la fondation de l’État d’Israël, il proposera à David Ben Gourion de réorganiser la marine commerciale et militaire et créera le musée maritime d’Eilat, qui porte aujourd’hui son nom. Retour sur une page d’histoire méconnue.

 

 Les débuts de la Marine israélienne sont étroitement liés – tout comme ceux de Tsahal – au mouvement sioniste révisionniste fondé par Zeev Jabotinsky. Et, comme souvent, tout commence par une idée originale, presque farfelue, qui germe dans l’esprit d’un intellectuel, Adia Gourevitch, fondateur du mouvement cananéen. Celui-ci fait partie du petit cercle d’étudiants et d’intellectuels juifs qui gravitent autour du mouvement sioniste Betar à Paris, au début des années 1930. Il exprime la quintessence de l’idéologie cananéenne dans une série d’articles publiés par le journal sioniste Rassviet.[...]

 

En 1931, la conférence du Betar à Dantzig adopte la décision de créer une école navale pour former la jeunesse juive au métier de marin. Le capitaine Yirma Halpern est chargé de mettre en œuvre ce projet ambitieux. Très vite, l’Italie est choisie pour accueillir l’école navale du Betar. Celle-ci ouvre ses portes en 1934 à Civitavecchia, dans la région de Rome, où elle fonctionnera jusqu’en 1938, accueillant des centaines de jeunes Juifs du Betar venus d’Europe de l’Est et aussi d’Eretz-Israël.

 


Zevulun-Jabotinsky.jpgLe Betar et l’Italie fasciste : des accusations mensongères

Cet épisode peu connu a donné lieu à des accusations récurrentes de sympathies du mouvement sioniste de Jabotinsky pour l’Italie de Mussolini. En réalité, comme le fait remarquer l’historien Georges Bensoussan, il faut établir une distinction nette entre la direction du mouvement sioniste révisionniste – et Jabotinsky au premier chef – d’une part, et les militants locaux du Betar en Italie, dont certains ont établi des relations étroites avec le pouvoir, d’autre part. Les sympathies de plusieurs membres de la communauté juive italienne pour le régime fasciste, au début des années 1930, sont un fait avéré. Mais, contrairement aux accusations lancées par ses adversaires politiques, Jabotinsky gardera toujours ses distances avec l’Italie de Mussolini, dont les idées politiques lui sont tout à fait étrangères. Admirateur de Garibaldi et de Mazzini, qu’il a découverts lors de ses études à Rome, le fondateur du Betar professe un égalitarisme absolu (« tout homme est un Roi ») et un sens de la démocratie fondamentalement opposés au culte du chef consubstantiel à l’idéologie fasciste.[...]

 

NW-Jabotinsky-with-betar-group-Israel-1928-1274.jpg


Jabotinsky et les cadres du Betar à Tel-Aviv, 1928

 

http://israelmagazine.co.il/lecole-navale-du-betar-a-civitavecchia/

Retrouvez la suite de l’article dans Israël Magazine N°136.
Abonnez-vous dès maintenant à Israël Magazine par mail : darmon7@gmail.com
ou par tél : 01-83-62-65-20 (de France) ou 08-8671599 (d’Israël).

LIRE EGALEMENT SUR CE SUJET L'ARTICLE DE MEIR BEN HAYOUN

Commentaires

J'aime l'histoire concernant les juifs comme j'aime la Bible que connais en tant que chrétiens pro-juif.
(ALFREDO)

Écrit par : Alfredo Lufuluabo | 06/05/2012

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu