Avertir le modérateur

30/04/2012

Bentsion Nétanyahou (1909-2012) : Historien, militant sioniste et… père de Premier ministre, Pierre Itshak Lurçat

Bentsion Nétanyahou, qui vient de décéder à l'âge de 102 ans, n'était pas seulement le père du Premier ministre Binyamin Nétanyaou: c'était aussi un historien renommé et un militant sioniste, proche du fondateur du parti sioniste révisionniste, Vladimir Zeev Jabotinsky. Je mets en ligne le portrait que j'avais dressé de lui il y a 3 ans dans ISRAEL MAGAZINE. P.I.L

 

 

Bentsion.jpgBentsion Nétanyahou, père de l'actuel Premier ministre d'Israël, qui fêtera l'an prochain ses 100 ans, est toujours valide et alerte. Historien réputé, il a l'esprit vif et des opinions tranchées. Quelle influence a-t-il exercé sur son fils Benjamin ? Que pense-t-il des hommes politiques israéliens actuels, lui qui a bien connu Ben Gourion et Jabotinsky ? Portrait d'un intellectuel engagé.

 

Bentsion Nétanyahou n'est pas à proprement parler un homme politique, même s'il a connu de près plusieurs figures de proue du mouvement sioniste – au premier rang desquelles il faut citer Zeev Jabotinsky – et s'il a pris une part importante aux activités du mouvement sioniste jabotinskien, en Israël et surtout aux États-Unis, où il a passé une grande partie de sa vie. Bentsion Nétanyahou est surtout un historien de renommée internationale, spécialiste du judaïsme espagnol au Moyen-Age. Son parcours intellectuel, intéressant à plusieurs titres, permet aussi de comprendre dans quel environnement a grandi l'actuel Premier ministre d'Israël.

Jabotinsky.jpgBentsion est né à Varsovie, en Pologne, en 1909. Son père, Nathan Mileikovski, était un écrivain et militant sioniste. En 1921, la famille émigre en Eretz-Israël, où Bentsion fréquente les cercles sionistes révisionnistes et se lie notamment avec Abba Ahimeir (dirigeant du mouvement nationaliste "Brith ha-Byrionim"). Bentsion étudie à l'université hébraïque de Jérusalem, où son professeur est le fameux Joseph Klausner. Par la suite, il se rend à New-York, où il devient le secrétaire particulier du dirigeant sioniste Zeev Jabotinsky. Après le décès de Jabotinsky, en 1940, Nétanyahou poursuit ses activités sionistes aux États-Unis. Il se marie en 1944 avec Tsilla, qui lui donnera trois fils : Yonatan (le légendaire "Yoni", tombé à Entebbé en 1976), Benjamin et Ido. Bentsion reprend également ses études d'histoire, consacrant son doctorat au philosophe juif Isaac Abravanel.

Lire la suite

07:58 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (0)

29/04/2012

Retour sur l'affaire Prasquier, par Luc Rosenzweig

Richard Prasquier, CRIF, Marine Le PenClaude Askolovitch est un journaliste en vue dans le microcosme. Il était, jusqu’à ces derniers jours, grand reporter au Point après avoir éditorialisé au Journal du dimanche et fait ses classes au Nouvel Obs et à Marianne. Il ne manque pas d’espace pour s’exprimer, d’autant plus qu’il est fréquemment invité dans divers talk-shows à la radio ou à la télé. Cette notoriété, qu’il doit à son talent et son entregent, devrait l’inciter à mesurer ses propos,  et à ne manier l’insulte qu’avec d’infinies précautions et surtout lorsqu’il y a  vraiment matière à s’indigner.

La charge au bazooka contre le président du CRIF Richard Prasquier publiée par Marianne2 se veut inspirée par la bonne conscience d’un antifascisme de bon aloi, mais s’exprime dans une forme que n’aurait pas reniée les polémistes de la droite d'avant-guerre. Le titre d’abord : «  La morale du Crif s’arrête aux portes du ghetto ». On peut tout à fait, en tant que juif, être en désaccord avec les prises de positions du CRIF, ne pas se sentir représenté par lui et le clamer haut et fort. Nombreux sont ceux qui font un usage immodéré cette possibilité, et trouvent sans difficulté des médias complaisants pour les relayer, en dépit de leur statut ultra-minoritaire parmi les juifs de France. Mais ramener au «  ghetto » et à toutes les images dévalorisantes attachées à ce concept l’organisation de représentation politique du judaïsme français, pluraliste et diverse dans toutes ses instances, est une insulte à la raison et au bon sens.

Lire la suite

25/04/2012

Yom Ha’atsmaout 5772 – Retrouver l’esprit d’Entebbé, Pierre Itshak Lurçat

netanyahou,tsahal,yoniParmi les familles endeuillées qui se rendront ce matin sur la tombe de leurs fils, tombés pour l’édification et pour la défense de notre Etat, il y a celle de l’officier Benaya Rein, tué pendant la 2e Guerre du Liban. La mère de celui-ci, Hagit Rein, a récemment raconté comment le corps de son fils, laissé sur le champ de bataille, avait été récupéré sous le feu de l’ennemi par un officier intrépide, qui n’a pas hésité à risquer sa vie pour accomplir le commandement sacré de porter la dépouille de Benaya Rein en terre en Israël. Cet officier s’appelle Chalom Eisner.

Oui, c’est bien ce même Eisner, lieutenant-colonel qui a été honteusement limogé sur ordre du chef d’état-major et du ministre de la Défense Ehoud Barak, pour avoir donné un léger coup de crosse à un militant pseudo « pacifiste » de l’organisation pro-Hamas ISM, dans la vallée du Jourdain, il y a une dizaine de jours… Cet incident et ses suites en disent long sur l’état d’esprit qui règne aujourd’hui dans les rangs de l’état-major de notre armée.

 

netanyahou,tsahal,yoniLe plus scandaleux dans cette affaire est que la décision de limoger Eisner a été prise sur le champ, sur la foi des images trompeuses filmées par les militants pro-palestiniens de l’ISM et diffusées par des chaînes de télévision arabes, puis reprises par la télévision israélienne qui les a diffusées en boucle (plusieurs dizaines de fois par jour !) jusqu’à ce qu’elles obtiennent le résultat escompté : la tête du colonel Eisner…

 

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu