Avertir le modérateur

13/05/2011

‘Gvourat Ha-Sabim’ – Les grands-parents héroïques

ravshimonrosenberg.JPGRav Ben IShai.jpgDeux images resteront gravées dans la mémoire de nombreux Israéliens, au lendemain de ce Yom Ha’atsmaout, 63e anniversaire de notre jeune Etat. La première est celle des enfants rescapés de la famille Fogel, à Jérusalem, assistant à la soirée du Yom Hazikaron, et du rav Yehouda Ben Ishaï s’exprimant devant le public des familles endeuillées réunies dans la piscine du Sultan, en bas des murailles de la Vieille Ville. La seconde est celle du rav Shimon Rosenberg, le grand-père du petit Moïchi dont les parents, chlou’him de Habad, ont été assassinés à Mumbaï il y a deux ans, qui a été choisi pour allumer un des flambeaux lors des célébrations officielles de l’Indépendance d’Israël.


medium_Drapeau_Etat_d_Israel_2.jpgEn revoyant ces images et en lisant dans Makor Rishon une interview du rav Rosenberg, je me disais qu’un même destin cruel avait rapproché dans l’épreuve ces deux hommes que bien des choses séparent a priori. Le premier, hassid de Habad, habitant Afoula au nord d’Israël (dans le « Emek Jézreel »), a accepté d’allumer le flambeau sur le mont Herzl, au cours de la cérémonie phare du sionisme laïc, bravant l’interdit de certains rabbins du mouvement Habad pour accomplir, selon ses termes, un « Kiddoush Hachem » (Sanctification du Nom), devant les plus hautes personnalités de l’Etat et devant des millions de téléspectateurs. Le rav Rosenberg n’était pourtant pas le premier Juif orthodoxe ‘haredi à participer à cette cérémonie, puisqu’il avait été devancé il y a quelques années par Yehouda Meshi-Zahav, fondateur de Zaka, l’organisation israélienne qui s’occupe des victimes d’attentats. Mais son geste était courageux et symbolique, car la ‘hassidout Habad demeure – malgré son engagement dans la vie publique israélienne – largement étrangère au sionisme politique et fidèle à l’engagement du dernier Rabbi, dont l’antisionisme militant (associé à un grand amour du peuple d’Israël) est un phénomène étrange et mal connu qui mériterait de longs développements.

emouna_10.jpgLe second, le rav Yehouda Ben Ishaï, rabbin et enseignant bien connu et respecté de la communauté francophone à Jérusalem, est un représentant du sionisme religieux le plus ‘orthodoxe’, disciple du rav Zvi Yehouda Kook qui enseigne notamment la pensée du Rav Kook (et son livre-phare Orot). Après l’horrible attentat d’Itamar, il y a deux mois, le rav Ben Ishaï et son épouse Tali ont décidé d’élever les trois orphelins de leur fille aînée Ruth, assassinée avec son mari et trois de leurs enfants par des terroristes en cette nuit de shabbat Vayiqra. Le rav Ben Ishaï est devenu dans ces circonstances tragiques une figure connue de tout le pays et il est ressorti grandi de cette épreuve terrible, prononçant à plusieurs reprises des discours qui ont marqué l’esprit de milliers d’Israéliens par la hauteur de sa réflexion et par la profondeur de sa émouna, sa ‘foi’ juive demeurée intacte malgré l’épreuve.

RAVROSENBERG.jpgLe rav Rosenberg et le rav Ben Ishaï font désormais partie tous les deux de la même grande « famille des endeuillés » et leurs visages de grands-pères se sont confondus cette année pendant ces journées de Yom Hazikaron et de Yom Ha’atmsaout. Ils représentent tous deux – avec leurs épouses – des dizaines de grands-parents israéliens qui sont redevenus - forcés et contraints par la haine meurtrière de nos ennemis arabes - des parents; à un âge auquel on se repose en général après avoir élevé ses enfants… Grands-pères et grands-mères courageux, ils se lèvent la nuit et accomplissent à nouveau tous les gestes les plus anodins habituellement réservés aux jeunes parents, pour respecter un vœu prononcé dans des jours de deuil et de larmes et pour empêcher que les terroristes ne triomphent, en élevant leurs petits-enfants et en permettant ainsi, au prix de combien d’efforts et d’un héroïsme quotidien, que la vie continue. Am Israël Haï !

P.I.Lurçat

 

Commentaires

Maariv Article

http://www.nrg.co.il/online/1/ART2/348/880.html

http://failedmessiah.typepad.com/failed_messiahcom/2012/03/millions-missing-from-zaka-accounts-as-haredi-founder-stands-accused-of-fraud-234.html

Millions manquants à partir des comptes de ZAKA En tant que fondatrice Haredi est accusé de fraude
Yehuda Meshi-Zahav et ses frères sont accusés d'avoir induit en erreur et trompé les donateurs, et peut-être criblé de millions de dollars en dons.


Yehuda Meshi-Zahav avec l'ambassadeur du Japon en Israël en mai 2011.

Édition week-end Ma'ariv a un long exposé en hébreu sur Yehuda Meshi-Zahav, Eidah Charedis 'ancien chef officier des opérations / rue capitaine qui a quitté ses racines anti-sionistes après avoir assisté à la suite d'une attaque terroriste, et ZAKA, l'organisme d'intervention en cas de catastrophe il a fondé en réponse.

Yehuda Meshi-Zahav a sa propre organisation ZAKA, qui est distinct de la ZAKA, il a commencé ans, mais peu de gens s'en rendent compte. Lui et sa famille amasser des fonds pour que les nouveaux ZAKA, mais ne disent pas les bailleurs de fonds qu'il est différent du ZAKA originale. Ils amener les gens à faire don d'ambulances et de véhicules de l'EGE, mais ne fait pas acheter n'importe quel avec les bailleurs de fonds de l'argent, et les bailleurs de fonds l'argent n'atteint pas l'original, même si ZAKA Meshi-Zahav utilise toujours numéro d'identification fiscale de l'original de ZAKA nombre. ZAKA Meshi-Zahav possède prétendument un accord avec le ZAKA originale qui permet cela, mais Meshi-Zahav est censé donner 40% de ce que son ZAKA soulève après déduction des frais à l'original ZAKA. Cependant, pas d'argent a été donné par ZAKA Meshi-Zahav a.

L'original de ZAKA est en difficulté financière extrême. Enquête du gouvernement israélien dans l'effondrement financier de l'original ZAKA et des millions de dollars manquants à partir de ses comptes a révélé une grande partie du Maariv l'information imprimée. Meshi-Zahav apparemment utilisé ZAKA comme une banque personnelle porcin, en utilisant ses comptes pour acheter des provisions et de payer pour les vacances.

Outre leur Shenannigans ZAKA, Meshi-Zahav et ses frères sont également aurait été impliqué dans des activités criminelles et les débordements en dehors ZAKA. Un des frères a été reconnu coupable de fraude casino à Las Vegas. Moshe Meshi-Zahav a été arrêté en 2003 pour avoir agressé sexuellement des jeunes filles mineures. Il proie sur les filles de familles pauvres et apparemment forcés à accomplir des actes sexuels pour lui. Les crimes auraient eu lieu dans les véhicules de ZAKA.
Neu! Klicken Sie auf die oben stehenden Wörter, um Alternativübersetzungen zu sehen. Schließen
Google Übersetzer für Unternehmen:Translator ToolkitWebsite-ÜbersetzerGlobal Market Finder

Écrit par : Samuel Rubin | 28/03/2012

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu