Avertir le modérateur

22/04/2011

Humains, trop humains... Réflexions après le carnage d’Itamar

En chaque homme juif se trouve profondément enfouie la tendance à interpréter un malheur qui le frappe comme l’expiation d’une faute commise”.

Theodor Lessing

victime-terrorisme-israel-boys_ap-300x216.jpgLe terrible attentat d’Itamar pose à nouveau, dans toute son horreur, la question ancienne et sans cesse récurrente de la haine d’Israël. Depuis 2000 ans et plus que nos ennemis nous tuent, depuis des siècles de massacres, de pogroms, de persécutions, de bûchers de l’Inquisition et de bains de sang, la même question revient toujours sur nos lèvres : “Pourquoi ?” Curieusement, le peuple Juif qui n’a jamais connu de répit dans son histoire bimillénaire et qui est sans doute le peuple le plus expérimenté au monde en matière de souffrance, reste toujours aussi surpris et étonné face à ses ennemis. Pourquoi nous haïssent-ils ?

La réponse juive traditionnelle à cette question est que Esaü (et Ishmaël) nous détestent depuis les origines de notre histoire, parce que nous sommes le peuple élu par D.ieu, destinataire de sa Torah. Plus précisément, comme l’explique le Rav Ben Ishaï – dont la fille, le gendre et trois petits-enfants ont été assassinés à Itamar – ils nous haïssent parce qu’ils veulent s’attaquer à D.ieu lui-même. Mais cette explication s’est souvent accompagnée d’une autre interprétation, opposée, voulant faire de nos ennemis l’instrument de la colère divine : s’ils nous haïssent, c’est parce que nous sommes coupables !

Rejetant ces explications théologiques, le sionisme politique a lui aussi voulu répondre à cette question. Sa réponse a pris la forme d’un constat lucide et désabusé : la haine des Juifs est éternelle. Il ne nous sert donc à rien de vouloir nous assimiler parmi les nations. Recouvrons notre indépendance et nous pourrons nous défendre contre nos ennemis. C’est ce pessimisme lucide et ce refus de la passivité juive traditionnelle qui ont été les moteurs essentiels du mouvement sioniste. Pourtant, l’idée que la haine d’Israël pouvait n’être que passagère et que nous en étions les principaux responsables n’a pas disparu. Elle est même revenue sur le devant de la scène avec le processus d’Olso.

lapaixmaintenant.jpgLe plus grand mensonge du “processus de paix” réside en effet dans la croyance, totalement irrationnelle et sans cesse démentie par les faits – croyance qui relève du faux messianisme de “La Paix maintenant”, aussi dangereux que le fut en son temps le sabbatéisme – que nos ennemis sont en train de changer. Comme s’il suffisait d’être humains et généreux et de leur faire des “concessions douloureuses” pour qu’ils cessent de nous haïr et de nous tuer… Or le carnage d’Itamar montre une fois de plus – une fois de trop – que nos ennemis ne changeront pas. Leur haine ne disparaîtra jamais, quoi que nous fassions. Car elle est éternelle, comme l’avaient bien compris les pères fondateurs du sionisme politique, et comme le disait un des dirigeants les plus lucides d’Israël, Itshak Shamir, dans son style imagé : “la mer sera toujours la mer et les Arabes seront toujours les Arabes”.

Cessons de nous comporter en agneaux dans un monde de loups !

Nos ennemis ne changeront pas. C’est donc à nous de changer ! Cessons de nous comporter en modèles d’humanisme, en agneaux dans un monde de loups. Devenons une fois pour toutes, comme l’exigeait Jabotinsky, une ‘race fière et cruelle’. Cessons de vouloir faire de Tsahal l’armée “la plus morale du monde” * et contentons-nous d’en faire l’armée la plus efficace pour défendre notre pays contre ses ennemis ! Retirons à la Cour suprême la compétence exhorbitante (et illégale) que se sont arrogée les juges Aharon Barak (ami personnel du Juif renégat Richard Goldstone) et Dorit Beinich, de prétendre dire aux officiers de Tsahal ce qu’ils ont le droit de faire et de ne pas faire dans leur mission sacrée de défense d’Israël.

 

Jabotinsky_gallery1_big.jpg

 

[...]

LIRE LA SUITE DANS LE DERNIER NUMERO D'ISRAEL MAGAZINE.

* Voir notre article, “Tsahal, l’armée “la plus morale du monde”, Ashdod Aujourd’hui, février 2010.

Commentaires

Avant de parler de soldats et de 1000 morts nazislamiste faudrait commencer par faire du nettoyage à la maison.

J'ai l'habitude de dormir dans ma voiture quand je fais du tourisme. La seule fois où je l'ai fait en ISRAEL, j'ai été réveillé par une bande d'arabes drogués en pleine nuit. Heureusement, étant parano je camoufle même ma voiture.

Ayant appris le meurtre du père de famille à Jaffa il y a quelques mois dans des circonstances similaires, j'ai eu froid dans le dos rétrospectivement.

et je ne parle pas parking gardés dans le negev à cause des voitures qui disparaissent.....pas moyen de faire de randos dans la nature dans la tranquillité.

Comment accepter de vivre enmmuré chez soit , ne faut-il pas vraiment avoir encore un côté galout qui colle au chaussures ?

Écrit par : mais31 | 07/04/2011

POURQUOI NOUS HAÎSSENT-ILS ?
Parce que nous avons créé notre pays sur leurs terres.
Parce que nous avons agrandi ce pays en leur prenant encore plus de terres.
Parce que nous recevons plus de 3 milliards de dollars d'aide des US par an.
Parce que bien que l'ONU ait partagé la Palestine Britannique en deux, seul Israël a droit à un siège à l'ONU.
Parce que pour un mort dans nos rangs nous en faisons 5 dans les leurs.
Parce que nous détournons l'eau de leur désert pour irriguer nos seules implantations.
Parce que certains d'entre nous vont jusqu'à nier leur existence en tant que peuple et habitant de cette région.
Parce que bien que nous vivions dans la même aire géographique, nous sommes très riches et ils sont très pauvres.
Ça pourrait peut-être expliquer leur haine, leur violence, leur radicalisation, leur intégrisme ?
Ne sommes-nous pas à l'origine pour une part non négligeable de ce que nous leur reprochons ?

Écrit par : Giovanni DELPONTE | 09/01/2012

"La haine des Juifs est éternelle" est-il cité dans l'article...
Elle ne l'a pas toujours été. A la fin de la seconde guerre, à la découverte de lhorreur de la Shoah, cela aurait pu changer, malgré la création arbitraire et sans consultation de ses habitants de l'Etat d'Israël au bout de trois votes et après moultes pressions internationales.
Mais la guerre de 67 a prouvé au monde entier que l'Etat d'Israël n'avait ni parole ni respect. Comme ce même état se revendique malgré tout juif, ceux d'en face font l'amalgame, pour le plus grand malheur de millions de juifs à travers le monde qui eux respectent les commandements de la Torah, les traités de Lois des pays dans lesquels ils vivent, ainsi que les principes élémentaires de la bonne morale.

Écrit par : Giovanni DELPONTE | 09/01/2012

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu