Avertir le modérateur

02/11/2010

BOYCOTT D'ISRAEL - La pétition mondaine - par Nina

http://www.drzz.info/article-la-petition-mondaine---par-nina-60128905-comments.html

BHL.jpgJe viens de tomber sur ce petit bijou apparu sur Le Monde. C'est pourtant pas le genre du canard, mais en étudiant un peu la liste des premiers pétitionnaires, je me dis que c'est dans l'ordre des choses, des mauvaises choses.


L'objet de la pétition est une contre-offensive à BDS (Note de JPG : Boycott, Désinvestissement, Sanctions - contre Israël qui voulez vous d'autre !), cette nébuleuse islamo-gauchiste qui passe son temps à boycotter les produits en provenance d'Israël.


La première c.....e de BDS en France est Olivia Zemor, qui n'a vraisemblablement rien d'autre à faire qu'à se produire avec sa bande de vieilles rombières et ses éternels keffiehs, dans des supermarchés et chez des distributeurs de produits électro-ménagers à l'enseigne bien connue.

BOYCOTT.jpg

Au nom de la paix, nos prestigieuses signatures s'insurgent contre le boycott des produits mais aussi des universités et de la culture israéliennes.


Ce n'est pas un peu tard Messieurs ?


Vous attendez que le populo s'énerve durant des années pour réagir ? Cela fait des années que nous dénonçons ce que vous avez mis par écrit et ce n'est que maintenant que vous réagissez ?


Honte à vous !


En regardant vos noms d'intellectuels connus, d'artistes, de philosophes, j'ai bien envie de vous dire ma façon de penser.


Vous avez pour la majorité d'entre vous, préféré signer un appel à faire pression sur un gouvernement israélien DÉMOCRATIQUEMENT ÉLU, sans remettre en question la grande culpabilité des palestiniens dans l'effondrement des accords d'Oslo.


Au moment où l'état hébreu se trouve insulté, sali par de sempiternelles accusations sans fondement, vous trouvez le moyen de donner du grain à moudre aux ennemis irrédentistes de l'état juif.


Aujourd'hui vous êtes émus par les coups tordus d'une bande de bras cassés qui n'a pas cessé de nous empoisonner l'existence en Europe ainsi qu'aux USA.


Vous aurez donc toujours un temps de retard sur la réalité Messieurs. Pire encore, ce sont des gens comme vous qui sapez bien plus consciencieusement notre combat que nous croyons juste.


Nous ne bêlons pas "Paix en Israel-Palestine" à tout bout de champ.


Une grande majorité d'amis d'Israël a compris que cela ne servait à rien, que les arabes n'étaient pas encore mûrs pour la paix.


Et puis des signataires majoritairement issus du PS, ça me fait doucement rigoler.


logo_ps.jpgJe les ai observés au PS, le parti des éléphants, des grognasses avides de pouvoir, des rapaces attendant leur tour pour quelques miettes de gloire politique.


Durant la vague antisémite consécutive à la seconde intifada en France, ils n'étaient pas nombreux à s'indigner contre leur "électorat sensible", les arabo-musulmans français.


Eh oui...Il fallait choisir et ils ont préféré jouer le nombre. C'est toujours d'actualité du reste.


A Lilles où Tartine Aubry se les cajole, se les caresse, distribue à tour de bras, qui des heures de piscine pour musulmanes pieuses, ou bien des cantines scolaires où tout le monde mange halal, elle était bien silencieuse, quand on brûlait les synagogues et qu'on défilait avec "Israël assassin" et croix gammées accolées.


Regardez donc ces superbes signatures ! Ils ne représentent qu'eux mêmes. La certitude de détenir la vérité absolue.



Il suffit donc de réclamer la paix pour l'avoir ? Mais qu'on est bête nous les gens d'en-bas !!!


Que des JCall, des socialistes et...au milieu d'eux, le sieur Sifaoui.


SIFAOUI BARBU.jpgCelui-là, il n'en rate pas une. Il demandait il y a quelques mois à peine, la démission de Benjamin Netanyaou parce que le Mossad aurait tué Mahmood Al Mabouh, terroriste sanguinaire, planqué pour ses affaires à Dubaï.


Mohamed Sifaoui devrait demander illico presto la démission de Bouteflika en Algérie pour avoir relâché des fous furieux qui ont assassiné pas moins de 200 000 de ses compatriotes durant les années 90.


Mais il n'est pas fou Mohamed...Les services secrets algériens sont moins rigolos. Ils lui enverraient le bonjour de l'AQMI en moins de deux !


Quant à Delanoé et Anne Hidalgo, c'est pathétique ! Voilà les camarades de la Mairie de Paris, qui n'ont pas eu le cran d'afficher le portrait du franco-israélien Guilad Shalit au fronton de l'hôtel de ville, et qui ne savent pas comment l'expliquer.
La "franco-colombienne" Ingrid Bettencourt valait plus cher sans doute...Et puis...ça heurtait pas la sensibilité des votants de la capitale...


Pauvres pauvres élites si pétries d'amour, de paix et de tolérance, obligées de prendre la défense d'un État juif accusé de tous les maux de la terre.


Gardez donc votre pétition bien au sec. En face, ils se foutent de vous, et comptent bien exploiter encore longtemps le filon des palestiniens. Ils n'ont que ça dans leur vie : un keffieh, et une haine pathologique des juifs, de leur pays, de leur réussite.


Quant à nous, il y a belle lurette qu'on les pratique, ces décérébrés.


Ce ne sont pas dans des salons ou des diners en ville que nous nous sommes fait une opinion.


C'est au quotidien, sans relâche, que nous avons compris depuis belle lurette que le jeu politique est foutu, que la démocratie est en danger de mort imminente, que notre culture est piétinée et surtout, SURTOUT, que vous êtes complètement aveuglés par vos bons sentiments.


Vos noms si prestigieux naguère, ne nous impressionnent plus du tout.


Pétitionnez tant que vous voudrez, personne ne vous suivra. Comme pour JCall.


Nina

10:27 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : jcall, israel, boycott

Commentaires

* A propos d’une pétition contre le boycott d’Israël qui n’est pas blanc bleu.

Hélène Keller-Lind

http://www.desinfos.com/spip.php?page=article&id_article=21429

Écrit par : Gilles-Michel DEHARBE | 02/11/2010

On prend les mêmes et on recommence !

BHL partage un trait de caractère avec Sarkozy : quand il est à fond, il accélère. Depuis 2005, il s’est fait reporter au Soudan, il a attaqué le marché américain avec American Vertigo, il a signé un contrat de syndication avec le New York Times pour vendre ses articles dans la presse mondiale, il a plongé dans le marigot de la Rue de Solferino. Une telle saturation de l’espace exigerait un décryptage permanent - à moins qu’elle ne finisse par apparaître comme la vérité intime de BHL : à chaque instant, « faire image ».

Pour la gauche, il énumère quatre dates, « quatre réflexes » : l’affaire Dreyfus (la lutte contre l’antisémitisme), Vichy (le fascisme), l’Algérie (le colonialisme), Mai 68 (l’autoritarisme). Le Front populaire (la lutte contre les inégalités) n’est pas dans la liste. « Oui, c’est vrai, je me suis plus intéressé à la misère bosniaque qu’à la misère au coin de la rue. Je suis un peu sourd à la question sociale. Que voulez-vous, on écrit avec son intelligence et son inconscient. »

Publié le 06/02/2008 à 18:06 MEETING Naturalisons Ayaan Hirsi Ali !

Le 10 février, SOS Racisme co-organise une soirée autour d’Ayaan Hirsi Ali, pour demander sa protection et celle de tous les esprits libres DIMANCHE 10 FEVRIER à l’Ecole Normale Supérieure A 20 HEURES Ecole Normale Supérieure (annexe, amphi Jules-Ferry), 29, rue d’Ulm, Paris Vème (venir dès 19 heures en raison du dispositif de sécurité). La soirée est organisée par "Charlie Hebdo", "La Règle du Jeu", "Libération", la revue "Prochoix" et SOS Racisme. SERONT PRESENTS : Darina al-Joundi, Elisabeth Badinter, Pascal Bruckner, Monique, Canto-Sperber, Caroline Fourest, Benoît Hamon, Laurent Joffrin, Julia Kristeva, Bernard-Henri Lévy, Mohamed Sifaoui, Dominique Sopo, Philippe Val, Ségolène Royal, Rama Yade et, bien sûr Ayaan Hirsi Ali.

Déjà en janvier 2003, les motions anti-israéliennes se poursuivaient au sein de l’université française. Après Jussieu, c’est le conseil d’administration de l’Université Pierre Mendés France de Grenoble qui venait de voter cette motion sans que cette proposition ne figurât à l’ordre du jour. Comme à Jussieu, la motion jouait avec les mots et ne disait pas son nom. Sous le sempiternel prétexte des "Droits de l’Homme" il s’agissait de dénoncer la politique du gouvernement Sharon vis-à-vis des palestiniens, chaque votant jurant soutenir les israéliens luttant pour la paix. En fait, il s’agissait bien d’isoler les universités israéliennes en rompant les accords de jumelage et de partenariat signés avec ces dernières, et au-delà d’institutionnaliser un boycott d’Israël au niveau universitaire, voire plus. " La motion que nous avons votée ne visait pas à défendre nos collègues de Paris VI, injustement attaqués. Il s’agit simplement, au regard des désastres en Palestine, de demander que l’Union européenne veuille bien cesser de financer les universités israéliennes ". Puisque chacun sait que les universités israéliennes sont des nids de sionistes et de colonisateurs fanatiques ... L’argument est d’une bêtise, mais passons. Selon les instigateurs de ces motions, celles-ci étaient "spontanées" (sic !), en vérité il semble qu’une stratégie pilotée par le SNES-UP eût été en oeuvre et eût pour but toucher tous les conseils d’administration des facs françaises. Pour Grenoble, tout ce ramdam ridicule commença par une distribution de tracts SNES-UP distribués par une élue, Alda Del Forno, professeur d’économie. Le texte de la motion reprenant mot pour mot le contenu du tract sans que cela ne choque les autres syndicats étudiants ou enseignants, et encore moins les dirigeants de cette faculté. Sachant par ailleurs que cette motion contrevenait à la loi Savary du 26 janvier 1984, selon laquelle " le service public d’enseignement est indépendant de toute emprise politique, économique, religieuse ou idéologique ". Vœu pieux et loi gadget car l’université française comme l’Education Nationale est absolument verrouillée par le trop puissant SNES, (dont Claude Allègre tenta de discuter le leadership afin qu’enfin des réformes puissent se faire), syndicat qui bien que se réclamant de Gauche et progressiste et tolérant et vigilant n’est qu’une officine conservatrice soucieuse de la perpétuation de ses privilèges.

Cette affaire montre à nouveau combien, au fond, la Gauche française déteste Israël, et comment cette même Gauche, dans un conflit qui exige la nuance et la distance, s’est engagée à fond pour la cause palestinienne et pour l’impotent et sournois Arafat. - Qui se souvient aujourd’hui qu’Arafat et le terrorisme palestinien se nourrissait aux "Protocoles des Sages de Sion" et autres corpus idéologiques pour le moins douteux. - Il faut dire aussi que les rapports qu’entretient la Gauche, et surtout ses excroissances radicales, avec l’antisémitisme commencent à dater, ainsi Drumont, l’auteur de "La France Juive", paradait à la tribune, était acclamé par une foule en délire pendant les meetings socialistes aux côtés de Lafargue ("Le Droit à la paresse") et de Jules Guesde pendant que les militants, chauffés, criaient "Le Juif en Palestine", car le bon peuple francaoui n’en voulait plus ! Cela aussi est oublié par nos bonnes consciences qui ne veulent voir combien les autocollants pro-palestiniens du NPA et de leur petit facteur sont des appels à la haine anti-israélienne. Et quel silence, lorsque, il y a peu, des synagogues brûlaient en France non pas à cause du Front National ou de quelques groupuscules néo-nazis, mais bien par des apprentis pyromanes de zones suburbaines soudainement sensibilisés à la cause palestinienne. Qu’il est courageux de porter le keffieh à 3000 kilomètres de Ramallah !

Sur la haine rentrée, ils appliquent une bonne couche de Droits de l’Homme, un point de vue utile mais partial, car en cette matière, la violation des Droits de l’Homme, l’Autorité Palestinienne n’est pas en reste. De cela Madame Ada Del Forno et ses collègues du SNES se foutaient bien puisqu’il s’agisssait d’une action partisane et politique. On aimerait au moins que ces militants plutôt que de se déguiser en valets humanitaires, assument et affichent leur combat politique. Madame Ada Del Forno, et sa centrale syndicale, aurait mieux fait de s’interroger sur le fait que dans certaines banlieues françaises les profs d’Histoire-géographie n’enseignent plus la Shoah à cause des ricanements et des "Hitler avait raison" que profèrent leurs élèves.

La " Gauche, ce grand cadavre à la renverse " est un état de fait qui laisse la voie libre à l’extrême-gauche et représente un danger car il n’y a pas de démocratie sans une opposition crédible.

*** Danièle Mitterrand soutient la création d'un tribunal anti-Israël.

http://philosemitismeblog.blogspot.com/2010/10/daniele-mitterand-soutient-la-creation.html

LA PETITION MONDAINE, UNE ARME DIGNE POUR ATTAQUER ISRAËL

Écrit par : Gilles-Michel DEHARBE | 02/11/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu