Avertir le modérateur

28/10/2010

Le boycott culturel d'Israël : un nouveau "Statut des Juifs"?, Pierre Itshak Lurçat

 

JE REMETS EN LIGNE CET ARTICLE PARU IL Y A PLUSIEURS MOIS, EN GESTE DE SOUTIEN A L'ECRIVAIN YANN MOIX. P.I.L

A CINQ HEURES.jpgDisons-le d'emblée : l'affaire de la déprogrammation du film israélien "A cinq heures de Paris" par le réseau Utopia est l'expression de l'antisionisme le plus abject et le plus délirant, qui fleurit aujourd'hui en France et en Europe. La décision de ce réseau indépendant a été justifiée par sa directrice, Anne-Marie Faucon, comme un geste de "protestation contre l'agression israélienne contre des navires pacifistes" [sic]… Mais il s'agit en réalité d'un boycott culturel, qui rappelle le sinistre Statut des Juifs de 1940. (LETTRES D'ISRAEL)

 

Le plus affligeant dans cette affaire est que même ceux qui se sont élevés, à juste titre, contre ce boycott culturel du cinéma israélien, ont souvent cru bon d'ajouter que celui-ci était inutile puisque "les cineastes israéliens étaient majoritairement de gauche" (comme si cela changeait quelque chose…) et que leur protestation n'ôtait évidemment rien au caractère "criminel" du gouvernement israélien (terme employé par l'éditorial des Inrockuptibles). Les cinémas Utopia n'en sont pas à leur coup d'essai : ils avaient déjà défrayé la chronique cinématographique en publiant des textes virulents contre Israël, ce qui leur avait valu alors une réponse cinglante du critique Yann Moix, dont je reproduis un extrait.

"Ce sont les Brasillach d’aujourd’hui. Ils ne se déguisent plus en officiers allemands, avec des bottes et des insignes ; ils portent des sandalettes et se parfument au patchouli, aiment la poterie et les bougies bio. Ils sont très à gauche mais de la manière dont, dans les années quarante, on était très à droite. Ils ont la haine des juifs parce que les juifs représentent à leurs yeux la force impériale dark-vadorienne universelle. Croyant défendre la cause palestienne, ils exacerbent en réalité la haine des Israéliens ; dans leur misérable shaker intellectuel, où leurs idéologies ressemblent à leurs fromages qui puent, ces alter-bobos-mondialistes utopisés, inventent chaque jour, avec un vieux Tee-shirt « Sauvons le Larzac » très délavé, le visage nouveau de l’antisémitisme contemporain : celui des babas cools inoffensifs et intellos, cinéphiles et idiots, qui en voulant défendre des victimes réelles, définissent une manière inédite de vouloir, une fois encore et comme d’habitude, en finir avec tout ce qui est juif dans l’économie du monde".

Un film original et émouvant

Rien que pour cela, il faut aller voir A cinq heures de Paris. Vous ne serez pas déçus ! Ce film original et sans prétention du réalisateur Leonid Prudovsky est un petit bijou de cinéma populaire et de qualité. Il raconte une histoire d'amour impossible entre un chauffeur de taxi israélien, Igal (Dror Keren) et une professeur de musique d'origine russe, Lina (Helena Yaralova). Avec beaucoup de tact et de finesse, Prudovsky décrit la rencontre entre ces deux cœurs solitaires et l'éclosion de leur amour, jusqu'au dénouement, sur fond de musique française (car c'est un film francophile…). Ce film appartient à la vague contemporaine du cinéma israélien, qui montre un visage différent et très humain de la société israélienne, à mille lieues des films "engagés" (et souvent mauvais) des cinéastes favoris de la critique européenne, comme Amos Gitaï. Parmi les autres films récents de la même veine, citons "Sumo" de Sharon Maymon, ou encore "Tout commence à la mer", d'Eytan Green. Ces films ont en commun de raconter avec talent des histoires simples et de ne pas aborder les sujets politiques. Merci Leonid Prudovsky !

A cinq heures de Paris, film de Leonid Prudovsky avec Dorit Lev-Ari, Dror Keren, Vladimir Friedman. En salle en France le 23 juin.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu