Avertir le modérateur

17/08/2010

Vous avez dit Abou Ghraib ? Pas de vacances pour la désinformation… P.I.Lurçat

"Scandale de type Abou Ghraib en Israël", titre le site France 2, citant Ha'aretz. France 24 est plus explicite " "Une officier israélienne se met en scène aux côtés de prisonniers palestiniens"… En fait de mise en scène, la soldate en question, Eden Abergel, s'est contentée de se faire photographier devant des prisonniers palestiniens – assis sur des parpaings les yeux bandés – et de publier les photos sur son profil Facebook. Quel rapport avec Abou Ghraib ?

 

Comme le rappelle justement le site Rue89, l'affaire Abergel est "beaucoup moins choquante" que celle de la soldate américaine Lyndie England, qui avait posé en compagnie de détenus torturés dans la prison américaine d'Abou Ghraib. A Abou Ghraib, il s'agissait effectivement de sévices et d'humiliations (ah… la fameuse humiliation arabe !) et de photos obscènes, prises par des soldats aux tendances sadiques.

 

Rien de tout cela dans "l'affaire Abergel" : Eden Abergel est simplement une soldate israélienne qui, dans un moment de désœuvrement, a pris des photos où elle pose devant des prisonniers palestiniens, qui ne sont ni torturés ni humiliés et qui ont l'air aussi bien portants qu'un Gazaoui ventripotent en période de "siege"… Le seul 'crime' d'Eden Abergel est d'avoir posté ses photos sur Facebook, qui est – comme chacun sait – un endroit public où tout est partagé.

Ce qui est choquant dans ce "petit Abou Ghraib" [selon Rue89], c'est l'empressement avec lequel les journalistes occidentaux accusent Israël de tous les maux et établissent des comparaisons injustifiées, sans même prendre la peine de vérifier les faits, uniquement pour le 'plaisir' de critiquer l'Etat juif. Rue89 écrit à ce sujet, citant un bloggeur, qu'Eden Abergel, comme Lyndie England, est devenue un visage pour la "banalité du mal" (allusion au nazisme, reprenant une expression fameuse de la philosophe juive allemande Hannah Arendt). Voila le fin mot de l'histoire : comment une banale affaire de photos innocentes postées sur Facebook devient un acte d'accusation contre Israël, émule des Nazis…

 LIRE LA SUITE SUR UPJF.ORG

http://www.upjf.org/actualitees-upjf/article-18750-114-2-...

Commentaires

Le directeur du Comité israélien contre la torture, Yishaï Menuchim, avait pour sa part stigmatisé dans un communiqué le comportement de la soldate, estimant qu'il "illustre une attitude qui est devenue une norme consistant à traiter les Palestiniens comme des objets et non des êtres humains".

Un porte-parole de l'Autorité palestinienne Ghassan Khatib a également affirmé que ces images démontrent que l'occupation corrompt les Israéliens.

"Cela reflète la mentalité de l'occupant, la fierté d'humilier les Palestiniens", a affirmé le porte-parole dans un communiqué. "Il n'y a rien au monde qui puisse justifier ce type d'humiliation qui s'inscrit dans les pratiques quotidiennes de l'occupation israélienne", a-t-il ajouté.

Photos innocentes, mais Facebook n'est pas un outil innocent.

Dans un passé récent, le Hezbollah aurait utilisé un faux profil Facebook pour soutirer des informations à des militaires israéliens. Deux cent soldats étaient amis avec la mystérieuse Reut Zuckerman.

http://www.mysay.co.il/#Slide1

Pendant longtemps, on pouvait penser que la société future serait celle du "meilleur des mondes" d'Aldous Huxley.

Mais aujourd'hui, il semble que nous nous rapprochons de plus en plus de ce qu'avait imaginé George Orwell dans "1984", un régime totalitaire, ultra-répressif, et où tout le monde est sous la surveillance électronique de "Big Brother" qui vous épie en permanence, jusque dans votre appartement...

Ne faut-il pas considérer le monde hyper-branché des réseaux sociaux comme une nouvelle espèce d’aliénation ?Et si ces connections, présentées comme une forme ultime de la liberté, riche en potentialités, n’était en réalité que nouvel opium du peuple : un loisir vide, une aliénation ? Et si cette appartenance au club des cyber-happy few, dont les jeunes s’enorgueillissent, faisait surtout d’eux des cibles marketing faciles, des " temps de cerveau disponible " dont -en plus - les annonceurs savent désormais tout, ou à peu près ? Un océan de données qualifiées où les data miners de toutes les marques globales viennent puiser les ferments de leur stratégie marketing et/ou propagandiste.

À chacun de prendre ses responsabilités. L'image de Tsahal n'avait pas besoin de celà.

Écrit par : Gilles-Michel DEHARBE | 23/08/2010

Which Islam Will Prevail in America?

http://www.nationalreview.com/articles/244349/which-islam-will-prevail-america-andrew-c-mccarthy

That is the real question at hand in the Ground Zero mosque debate.

Écrit par : Gilles-Michel DEHARBE | 24/08/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu