Avertir le modérateur

28/10/2009

Jacques Attali ou la "preuve par le moi"

Un nouveau cas de solipsisme juif

 

Itshak Lurçat

 

Ces dix dernières années, Israël s’est mis à prendre ses désirs pour des réalités, à savoir, que la situation en France est désastreuse et que les gens émigrent en Israël. C’est une propagande très dangereuse que de faire croire que la situation en France est terrible. C’est ridicule ! Je suis un exemple du fait que ce n’est pas vrai. Je suis parti de rien et j’ai prospéré dans le monde entier et aussi en France.

 

(J. Attali interviewé dans Ha'aretz, traduction de Menahem Macina)

 

 

La récente interview de Jacques Attali dans Ha'aretz a soulevé une émotion légitime dans la communauté juive francophone. L'écrivain juif à succès y affirme, avec une véhémence confinant parfois à la vulgarité, qu'il n'y a pas d'antisémitisme en France aujourd'hui, et que seule la « propagande » israélienne veut faire croire le contraire... Le thème n'est en réalité pas nouveau. Rappelons, pour mémoire, les déclarations tonitruantes de Théo Klein dans les colonnes du Monde, ou encore le pamphlet écrit par deux mauvais journalistes, Cécilia Gabizon et Johan Weisz, pour démontrer que l'antisémitisme serait exagéré et exploité par Israël pour renforcer l'alyah.

 

attali.jpgIl est surprenant, à première vue, de voir un Jacques Attali joindre sa voix au chœur des négateurs de l'antisémitisme en France. Son propos ressemble en effet, de manière atténuée, à celui d'un José Bové, qui voyait la main du Mossad derrière les incendies de synagogues. En niant l'existence de l'antisémitisme, Attali insulte toutes ses victimes, qui subissent presque quotidiennement injures ou agressions (et aussi les victimes de cette variante encore plus généralisée de l'antisémitisme qu'est le racisme antiblanc ou antifrançais). On pourrait mettre ses propos excessifs sur le compte d'un désir de publicité – il fait actuellement la promotion de ses deux derniers livres – ou encore d'un énervement passager, provoqué par les questions insistantes du Ha'aretz, journal des élites postionistes israéliennes qui avait déjà créé la polémique il y a quelques années en interviewant Alain Finkielkraut.

 

Mais l'attitude d'Attali tient à mon avis à des raisons plus profondes, que j'avais analysées il y a quelques années dans un article sur l'historienne Esther Benbassa (publié dans le numéro spécial de la revue Controverses, consacré aux « Alterjuifs »). Benbassa, tout comme Attali, s'employait à nier l'existence de l'antisémitisme – au moment même où les synagogues brûlaient – avec une mauvaise foi évidente et un discours idéologique très proche de celui d'Attali. Tout comme celui-ci, elle utilisait, pour « démontrer » l'inexistence de l'antisémitisme, un exemple concret, tiré de son expérience personnelle :

 

Pensons à ces jeunes musulmans de France qui ont mis le feu à des synagogues, au début de la seconde Intifada, à l'automne 2000. Doit-on parler, comme on l'a fait, d'agressions antisémites ? Ces jeunes gens se sont identifiés à la cause palestinienne, aux lanceurs de pierres palestiniens, à une souffrance qui n'était pas directement la leur...

Ceci dit, pas de panique excessive : au moment même où tout cela se passait, j'allais faire mes achats dans le XVII e arrondissement, et mes commerçants arabes et musulmans n'ont pas oublié de me souhaiter un bon Nouvel An juif.

 

[photo : Esther Benbassa]

EstherrrrBenbassaGGG.jpgDes synagogues ont brûlé, aux Ulis, à Trappes, à Bondy ? Des juifs ont été agressés, insultés, pris à partie, tabassés et roués de coups ? Soit. Mais au même moment, Madame Benbassa faisait ses courses dans le XVIII e arrondissement, et ses commerçants arabes et musulmans lui souhaitaient la bonne année.  Pas de panique, donc… Ce raisonnement s'apparente à une forme de solipsisme : seule mon expérience personnelle compte. Peu importe ce que subissent les Juifs dans le fond de leur banlieue, dans le « 9-3 » et ailleurs, puisque je peux moi, Esther Benbassa, continuer à faire mes courses tranquillement et à être saluée par mes commerçants arabes… Cette « preuve par le moi » a été utilisée par d'autres sophistes juifs, régulièrement invités par les médias pour témoigner de l'absence d'agressions antisémites. L'avocat Théo Klein - qui use et abuse de son titre d'ancien président du CRIF - apporta lui aussi son témoignage de Juif des beaux quartiers (son cabinet est situé sur les Champs-Elysées), jurant que premièrement, il n'y a pas d'antisémitisme en France, et que deuxièmement et par ailleurs, les agresseurs des Juifs sont eux-mêmes des « victimes de l'exclusion »…

 

L'attitude de Jacques Attali est similaire à celle d'Esther Benbassa ou de Théo Klein. Il pratique lui-aussi le solipsisme juif, en affirmant envers et contre tout que l'antisémitisme n'existe pas... La preuve ? Sa carrière exemplaire, de Juif « parti de rien qui a prospéré dans le monde entier » [sic]. Cette dernière citation, pour ridicule qu'elle soit, est riche d'enseignements. Attali, auteur de best-sellers qui se flatte d'avoir 21 manuscrits en cours dans son ordinateur, refuse de voir l'antisémitisme, parce que ce dernier pourrait nuire à son statut et à sa vision du monde. L'antisémitisme, les synagogues incendiées dans les banlieues françaises, l'assassinat d'Ilan Halimi, le djihad mondial : tout cela importune Attali, occupé à des tâches tellement plus importantes, comme celle d'expliquer au monde entier comment « sortir de la crise » ou de relater l'histoire du Mahatma Gandhi ou de François Mitterrand...

mitterrand-attali.jpg

 

Pour ce faux prophète juif (émule de Nostradamus bien plus que de nos Prophètes), mégalomane autoproclamé qui est classé 89e sur la liste des « intellectuels les plus influents du monde », le judaïsme est pure abstraction, sujet de livres bien plus que condition vécue – souvent difficilement – par ses coreligionnaires, au destin desquels il est totalement indifférent. Il ne sort de sa tour d'ivoire ou de son appartement des beaux quartiers (encore épargnés par l'antisémitisme) que pour aller sur les plateaux de télévision, ou pour rencontrer les grands de ce monde. Il n'est pas étonnant que son « Dictionnaire amoureux du judaïsme » ne parle pas d'Israël, ce petit Etat qui emm... la planète tout entière avec ses guerres perpétuelles et sa prétention à vivre libre. Car Attali n'a que faire d'Israël, de son armée et de sa « propagande ». Il ne veut surtout pas être dérangé par la mère d'Ilan Halimi ou par la menace iranienne, et préfére offrir au monde entier ses leçons pour sortir de la crise. Ne lui parlez pas d'Ahmadinejad ou de Dieudonné... Il est trop occupé à écrire l'histoire de l'avenir.

 

Commentaires

bien d accord avec votre tres pertinente analyse j y ajoute qu attali se trompe regulierement dans ses fumeuses analyses des scenaris de sortie de crise lui le soit disant brillant intellectuel...non ce qui le preocuppe c est l equilibre et la croissance exponentielle de ses placements financiers un point c est tout!

Écrit par : assouly leon | 28/10/2009

Merci pour cette analyse brillante.
Attali, a réussi un coup de maître : celui de se mettre à dos une bonne partie de la communauté même par ceux qui se délectaient de ses livres.
Cet individu prétentieux, imbu de lui-même et méprisant ne doit pas en revenir de faire à ce point l'unanimité contre lui. Un orgueil qui aveugle, un mépris affiché, une indifférence monumentale et un ego démesuré.
Le "roi" Attali est démasqué et détrôné ...du moins je l'espère !

Écrit par : Charly | 28/10/2009

ignorez cette canaille de renegat ne lui faite aucune publicité et qu il creve dans sa trahisant de juif vendu

Écrit par : salomon | 28/10/2009

On connaissait déjà « Der jüdische Selbsthass » (« la Haine de soi juive »), ouvrage de Theodor Lessing paru en 1930, dans lequel on expliquait que le Juif moderne, celui qui cherche avant tout à s’assimiler, à s’intégrer dans sa société d’accueil, se sent souvent doublement coupable : coupable d’avoir trahi son être juif, et coupable ne pas avoir pu l’effacer aux yeux des autres.

Après Théo KLEIN, Esther BENBASSA et autres Avraham BURG, voici que Jacques ATTALI rejoint à son tour ces Juifs honteux qui pratiquent cette haine de soi...

Écrit par : Jacques KOHN | 28/10/2009

LES KLEIN,BENBASSA ET ATTALI ....ET LES AUTRES RENEGATS SERONT

LES PREMIERES VICTIMES DE CE RACISME ET ANTISIONISME EUROPEEN .................................,TROP OCCUPES ,POUR L'INSTANT A FAIRE PARLER D' EUX ET GAGNER DU FRIC !!!!!!!

LORSQU'ILS PAIERONT L'ADDITION , ILS SE RETROUVERONT SEULS ,

FACE A LEUR CONSCIENCE ET LEURS ENNEMIS !!!

Écrit par : Elie | 28/10/2009

Sa plus belle et récente grosse escroquerie est sa pièce de théâtre " Du cristal à la fumée " où il promettait de révéler l’origine de la Shoah, document historique à l’appui. Un mensonge éhonté puisqu' Attali a fait dire au procès-verbal d’une réunion nazie (sur lequel il base sa pièce) organisée sous l’égide de Goering deux jours après le pogrom de la Nuit de Cristal (novembre 1938), ce qui n’y figure absolument pas (la décision de la solution finale).

Au passage, il montre le peu de cas qu’il fait de la mémoire des victimes. Prêt à n’importe quel mensonge pour exister, depuis l’antisémitisme jusqu’à la Shoah.

Toute la communauté scientifique s'accorde à situer la décision du génocide à la fin de l'année 1941.

Laisser entendre que la décision d'exterminer les juifs découle d'une question d'assurance implique un dangereux glissement .

" C'est à ce moi idéal que s'adresse maintenant l'amour de soi, dont jouissait dans l'enfance le moi réel ... " - Freud -

La preuve par le moi : P.I.L a mis en plein dans le mille !

Amitié.

Écrit par : Gilles-Michel DEHARBE | 29/10/2009

Je lance un appel aux dirigeants de la syna de la rue St Lazare à Paris ou Attali se rend quelquefois :

Cessez de lui accorder ces honneurs dont vous le couvrez chaque fois qu'il met les pieds a St Lazare ; Cessez de vanter ses livres lors du petit discours traditionnel, parce qu'il est présent ; cessez de lui accorder une place d'honneur tout près de l'hékhal ; cessez de le faire monter a la Thora chaque fois qu'il vient, comme si cela lui revenait de droit, comme si c'était un honneur pour la Thora ; cessez de lui accorder parfois la parole, comme vous l'avez deja fait une fois au moins, pour l'entendre condamner l'alya.

Apprenez a ce monsieur ce qu'est un juif de base et envoyez le s'assoir sur un banc quelconque de la synagogue, si toutefois son auguste personne peut supporter le voisinage de petits juifs.

Écrit par : Gerard Manvusa | 30/10/2009

LE POINT DE VUE D'ISRAËL
Si vous êtes Juif & Supporter des Palestiniens Vous vous haïssez vous-même , Vous Êtes " Antisémite "
Si vous êtes Non-Juif & Supporter des Palestiniens Vous haïssez les Juifs , Vous Êtes " Antisémite "
Si vous êtes Juif ou Non-Juif & Supporter de l'Oppression Sioniste Vous êtes une Personne Très Brave

Rhétorique de la Mère de Satan
de ses Admirateurs & de ses Défenseurs
ATTENTION : Insulte Ultime
" Antisémite "
fait partie des nouvelles armes de propagande massive pour diaboliser quiconque dérange.
Etiquette commode, encore faut-il vérifier le contenu du flacon !


Le théorème BHL anticapitalisme=antiaméricanisme=antisémitisme


***Parmi ceux qui participent (souvent consciemment) à la propagande israélienne,
certains croient faire œuvre de philosémitisme en voulant interdire toute critique d’Israël
ou en assimilant antisémitisme et antisionisme (voir Philippe Val, Alain Finkielkraut, BHL …).
C’est tout aussi stupide que de croire (pour prendre l’exemple français)
que pour soutenir les Pieds Noirs, il fallait soutenir l’OAS.
En soutenant une politique criminelle et en laissant ses instigateurs parler au nom du judaïsme,
on met en danger tous les Juifs et on fait acte d’antisémitisme***.

Les accusations d’antisémitisme sont l’outil utilisé pour réduire au silence toute personne qui critique la politique israélienne.
Mais une personne qui critiquerait la politique de l’Iran serait-elle accusée d’être antimusulmane ou anti-persane ?
Les critiques du gouvernement chinois sont-elles décrites comme antichinoises ?
Devient-on anti-arabe quand on condamne le gouvernement d’Arabie Saoudite ?
Devient-on antichrétien, anticatholique, antiprotestant lorsque l'on critique ces confessions ?
Les agressions, l’occupation militaire et les violations des droits humains et politiques ne devraient certainement pas échapper à la critique.


International Jewish Anti-Zionist Network - Réseau international juif anti-sioniste
http://bellaciao.org/fr/spip.php?article77752

L’instrumentalisation de l’antisémitisme

Le Crif semble agir davantage en parti politique qu’en un conseil représentatif se permettant de donner des leçons de " politiquement correct " aux partis politiques français et d’indiquer l’attitude à adopter afin de ne pas être suspecté d’antisémitisme. Le Crif pratique un amalgame condamnable entre Israël et les gens de culture ou de religion juive. Il renforce donc le communautarisme. En qualifiant d’antisémite tout opposant à la politique d’Israël, il développe un véritable terrorisme intellectuel et le débat au sein de la communauté française se trouve donc faussé.

Cette instrumentalisation est utilisée dans un objectif bien précis : défendre la politique de l’état d’Israël en maintenant un autre amalgame qu’on ne cesse d’entretenir volontairement entre toute critique de la politique Israélienne ou antisioniste et l’antisémitisme qui sont hélas responsables de la montée de l’hostilité envers les juifs de France. Cette hostilité apparaitrait plus nettement comme l’expression de l’antisionisme et non de l’antisémitisme. (Rappelons que le sionisme a déjà été assimilé jadis à une forme de racisme et de colonialisme par l’ONU et pas seulement par les jeunes des banlieues).

Écrit par : Ûrshalîm Filastīn | 31/10/2009

Le déni de la réalité et ses origines.

[A propos de l’article de J. Attali dans Haaretz], S. Trigano.


http://www.upjf.org/actualitees-upjf/article-17365-145-7-deni-realite-origines-propos-larticle-j-attali-haaretz-trigano.html

Écrit par : Gilles-Michel DEHARBE | 01/11/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu