Avertir le modérateur

27/07/2009

Actualité de Zeev Jabotinsky - P.Itshak LURCAT

"Qu'une main juive ne porte pas atteinte à notre droit !"

Actualité de Zeev Jabotinsky

 

zabotinski_big.jpg

 

Lors de la récente cérémonie du 69e anniversaire de la disparition de Vladimir Zeev Jabotinsky, le président de l'Etat Shimon Pérès a cru opportun de qualifier d'erreur grossière le rêve d'un Etat juif sur les "deux rives du Jourdain", cher au dirigeant sioniste révisionniste. L'actualité récente montre pourtant, comme lui a rétorqué le président de la Knesset, Reuven Rivlin, que les idées de Jabotinsky n'ont rien perdu de leur pertinence. En réalité, ce sont les idées du partage et des concessions territoriales – que Shimon Pérès incarne plus que tout autre homme politique actuel – qui se sont avérées tragiquement erronées et illusoires, comme nous en avons fait la cruelle expérience depuis l'époque d'Oslo.

 

Jabotinsky.jpgDans un discours enregistré en 1937, adressé aux Juifs d'Eretz Israël, depuis son exil américain (les autorités mandataires britanniques lui avaient fermé les portes de la Palestine), Jabotinsky écrivait ces lignes prémonitoires, intitulées "Trois remarques sur le plan de partage 1", qui n'ont rien perdu de leur actualité, n'en déplaise à M. Shimon Pérès, et à tous ceux qui ironisent sur l'idéal d'Eretz Israël s'étendant sur les deux rives du Jourdain.

 

"Ne dîtes pas, qu'est-ce que cela peut faire si nous renonçons, par des paroles ou par des écrits, à Hébron, Sichem et à l'autre rive du Jourdain, puisque cette renonciation n'est que vaines paroles, et que tous le comprennent ainsi. Non ! Ne négligez pas la force de la renonciation. Car comment s'est produit il y a vingt ans ce miracle 2, par lequel les nations du monde ont reconnu notre droit sur Eretz Israël, alors qu'elles ne savaient même pas que nous avions un droit de propriété réel sur cette terre... Tout ce qu'elles savaient, c'est que pendant deux mille ans, nous n'avions jamais renoncé, et c'est cela qui a fait pencher la balance. [...]

 

Notre droit l'emporte sur les nécessités de l'instant. Qu'une main étrangère ne porte pas atteinte à notre droit, mais avant tout, qu'une main juive ne porte pas atteinte à notre droit, qui est éternel, indivisible, et qui ne peut faire l'objet de renonciation. Il n'y a pas de raccourci vers Sion, et Sion est nôtre, tout entière".

 

semel.jpg
Les "deux rives du Jourdain" - symbole de l'Etsel (Irgoun Tsvayi Leoumi)

L'histoire des soixante-neuf années écoulées depuis la disparition du "Roch Bétar" montre que les concessions territoriales – qu'elles aient résulté de traités de paix, d'accord bilatéraux ou de décisions unilatérales (comme dans le cas du Goush Katif) – n'ont jamais apporté à Israël ni la paix, ni la sécurité, mais seulement plus de sang et de larmes, et ont toujours été interprétées par nos ennemis, comme le signe indubitable de notre faiblesse. Le destin a voulu que Jabotinsky disparaisse prématurément, et aucun des dirigeants qui se sont succédés depuis – ni dans le camp de ses opposants, ni même dans celui de ses héritiers – n'a atteint son niveau de clairvoyance et de lucidité. Binyamin Nétanyahou serait bien inspiré de relire les écrits de Jabotinsky, et de méditer, avant de négocier avec nos ennemis ou de renoncer – à D.ieu ne plaise – à nos droits sur Eretz Israël.

Pierre Itshak Lurçat

 

Notes

1. Il s'agit du plan de partage de la Commission Peel.

2. Allusion à la Déclaration Balfour, par laquelle l'Angleterre reconnaissait les droits nationaux du peuple Juif en Eretz-Israël et déclarait "envisager favorablement l'établissement en Palestine d'un foyer national pour le peuple juif".

OPERATION "UN LIVRE POUR ILAN A JERUSALEM"

REPRIS DU SITE JUIF.ORG [VOIR ICI]

A l’occasion de l’anniversaire des 3 ans de la mort d’Ilan Halimi, nous avons décidé de nous associer à la remarquable initiative de l’association « Torah Box » en commémorant la mémoire de notre frère, ce jeune juif français sauvagement assassiné par des barbares parce qu'il était juif.
ILAN HALIMI.jpg

C’est le cœur plein d’émotion que la rédaction Juif.org demande à chaque juif du monde entier de bien vouloir s’associer à la création de la première bibliothèque francophone au Kotel (Mur occidental à Jerusalem) dont l’intégralité des Livres de Prières et de Tehilim seront dédiés à l’élévation d’âme de Ilan ben Ruth Halimi.

Le Kotel, principal lieu de recueillement du Judaïsme est visité chaque année par des dizaines de milliers de français qui n’ont pas l’occasion de trouver un livre annoté dans leur langue natale.

« C’est l’occasion de donner un immense mérite pour l’élévation de l’âme de à notre cher frère et fils Ilan Halimi et que ce mérite constitue une protection de chacun des membres du peuple d’Israel pour que plus jamais, nous ne soyons touchés par de tels malheurs ».

Chaque donateur aura ce fabuleux mérite. Son nom sera béni et inscrit à l’intérieur du ou des livres qu’il aura offert :
Je dédie livre pour 8€

 

Reçu CERFA délivré sur demande ! Votre don est remboursable jusqu'à 66%* par les impôts.
Ex : pour un don de 100€, vous bénéficiez d'un crédit d'impôts de 66€, il reste réellement 34€ à votre charge !
* Pour plus d'informations consulter le site officiel Service Public.
Infos
  • Vous êtes un média, imprimeur, éditeur de livres ou avez les moyens de soutenir cette opération d’une autre façon ? Envoyez-nous un email à en cliquant-ici et vous serez recontacté.
  • La date de la cérémonie d’intronisation des livres au Kotel vous sera communiquée dès que la date sera fixée. Vous pourrez éventuellement la suivre en direct sur Juif.org !
  • Vous souhaitez faire un don spontané par chèque ? C’est à libeller à l’ordre de « TOV LI » et à envoyer à l’adresse : TOV LI - BP 42041 - 69603 Villeurbanne Cedex – France.
  • Webmaster, bloggueur ou internaute ? Vous pouvez informer votre entourage sur cette opération. Vous pourrez également accéder au groupe Facebook créé pour l'occasion en cliquant ici

26/07/2009

Deux bonnes nouvelles judiciaires pour les amis d'Israel en France!

Les bonnes nouvelles sont assez rares pour qu'on les diffuse le plus largement possible. Deux décisions de justice récentes montrent que tout n'est pas pourri au Royaume de France (et en Europe). La premiere, assez largement publiée, est celle de la Cour Européenne des Droits de l'Homme, condamnant le maire de Seclin qui avait appelé au boycott d'Israël dans sa commune (curieusement, les ennemis d'Israel qui invoquent constamment les droits de l'homme, à tort et à travers, protestent aujourd'hui contre la décision de la CEDH!).

WILLEM LE VILAIN BOYCOTTEUR.jpg
Le maire boycotteur condamné par la CEDH

La seconde, beaucoup moins diffusée, est celle de la cour de cassation dans la longue procédure intentée par le CBSP contre le Centre Wiesenthal, dans laquelle j'ai rempli un certain role. La plus haute instance judiciaire française a donc jugé qu'il n'était pas diffamatoire de dire que le CBSP était l'organe de collecte du Hamas en France... Il reste à se demander pourquoi cette association peut encore mener en toute impunité ses activités criminelles sur le sol français... (D'autant qu'on se rappelle que des documents du CBSP avaient été saisis au domicile de Youssouf FOFANA...)

CBSP.jpg
CBSP - L'organe de collecte du HAMAS en France

Ces deux décisions doivent inciter tous les amis d'Israël a poursuivre le combat - judiciaire notamment, mais pas seulement - pour mettre fin à l'impunité des "boycotteurs des supermarchés". La justice doit sanctionner les razzias antijuives de la CAPJPO! L'impunité de la CAPJPO est une invitation aux antisémites de tout poil à commettre d'autres crimes, comme celui du gang des Barbares. N'attendons pas une nouvelle affaire Halimi pour prendre conscience du danger que représentent ces appels à la haine d'Israël et des Juifs. P.I.L

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu