Avertir le modérateur

24/07/2009

Obama, Hitler et le Mufti de Jerusalem

Quel est le point commun entre Obama, le Mufti Al-Husseini et Hitler? On pourrait dire que tous les trois s'opposent, ou se sont opposés à la présence juive à Jérusalem... Mais la réponse exacte tient en un nom, celui du fameux hôtel Shepherd que le président américain (et les sous-fifres de Paris, Berne ou Berlin) ont placé au coeur de l'actualité internationale. en prétendant refuser à Israel le droit de construire dans ce "quartier" situé à l'Est de notre capitale. Il est dommage que le texte publié par l'ambassade d'Israel, que je reproduis ci-dessous, ne soit pas plus explicite sur le sujet important des relations entre le fondateur du mouvement national palestinien et le dirigeant du Troisieme Reich. Pour plus de précisions, je vous invite à consulter l'excellent site AVAL 31, mine d'informations sur le Mufti et ses relations avec Hitler, ou encore le livre de P. Landau, Le Sabre et le Coran, dont un chapitre (reproduit ici) traite de ce sujet important. P.I.L

mufti hitler.jpg
Le fondateur du mouvement national palestinien etait un fervent admirateur d'Hitler
Hôtel Shepherd : précisions de la municipalité de Jérusalem
22 juillet 2009
(Cliquez pour agrandir)
Hôtel Shepherd

Le bâtiment a vu le jour sur décision du Mufti de Jérusalem, Haj Amin Al-Huseini avant son exil par les Britanniques. A l’issue de la guerre des Six Jours, il est devenu propriété de l’Etat d’Israël et a été revendu en 1985 à une société privée qui a reçu une autorisation de construire sur la propriété en novembre 2008.


Le Comité Local de Planification de la municipalité de Jérusalem agit selon des critères d’équité pour toute autorisation de permis de construire, sans distinction de race, foi, sexe, religion, identité nationale du résident ou du propriétaire. L’acquisition du terrain, comme celle de l’Hôtel Shepherd s’est déroulée en toute légalité et a reçu toutes les autorisations quant aux travaux de rénovation qui s’avèrent indispensables.

hotel shepherd.jpg
Le Comité municipal ne s’intéresse qu’aux aspects légaux et de planification urbaine. Selon la Cour Suprême de l’Etat d’Israël, aussi bien les Juifs, les Musulmans que les Chrétiens peuvent acquérir un terrain dans n’importe quel quartier de la ville de Jérusalem. Ainsi par exemple, il y a des résidents arabes à French Hill.


La municipalité agit en toute transparence et a présenté les plans tant aux représentants du Consulat britannique qu’à ceux des Etats-Unis à Jérusalem. Non seulement ils ont donné leur accord pour la construction de 20 appartements mais ils ont approuvé certaines conditions, dont notamment la préservation de sa structure historique telle que proposée par le Comité. Naftali Levi, Directeur adjoint du Département Construction de la municipalité de Jérusalem a porté à la connaissance du public les informations suivantes :

 L'HOTEL SHEPHERD

• Histoire : le Mufti de Jérusalem a dirigé le Mouvement palestinien de 1920 à 1930 - à l’initiative de 3 vagues d’émeutes durant cette période. Lorsque le gouvernement instauré sous Mandat britannique l’a expulsé, le bâtiment construit pour lui en 1930 fut réquisitionné et transformé en poste d’observation militaire par l’armée britannique. A la fin de la période du Mandat, il fut transféré à la propriété du Royaume Hachémite de Jordanie, qui agrandit la structure d’origine sans y toucher, et c’est alors que le bâtiment devint l’Hôtel Shepherd.

 

 A l’issue de la Guerre des Six Jours, l’hôtel devint propriété de l’Etat d’Israël qui l’affecta au Ministère de la Justice et à une Cour régionale.  Le 5 novembre 1985, la C&M (compagnie de biens immobiliers) en fit l’acquisition ainsi que du terrain environnant. Au début de la première Intifada en 1987, la Police des Frontières loua le bâtiment pour s’y installer durant 15 ans avant de déménager le long de l’autoroute n°1. Depuis et jusqu’à ce jour, la propriété est restée abandonnée.

"sur tes remparts j'ai place des gardiens"

(PHOTO P.I.LURCAT)

DSCN3432.JPG
• Environnement juridique : l’utilisation de ce bâtiment fait partie du Plan 2591 approuvé en 1982 par le District de Jérusalem du ministère de l’Intérieur et a institué une nouvelle planification de tout le quartier de Shiek Jarah (soit environ 310 000m2).

 

Elle comprenait des quartiers résidentiels, des aires de récréation, des bâtiments officiels, des institutions publiques et des routes. Au vu du zonage de ce Plan, lors de la demande de permis de construction le 6 novembre 2008 par les propriétaires C&M, l’utilisation du terrain en propriété – notamment l’Hôtel Shepherd- a été désignée à usage résidentiel uniquement. Le 2 juillet 2009, le Comité Local de planification de la municipalité de Jérusalem a approuvé la demande, incluant la destruction des bâtiments sur cette propriété à l’exception de la structure historique désignée à la préservation, et autorisé l’établissement de 2 immeubles résidentiels comprenant 20 appartements. Le projet prévoit un parking souterrain, des appartements sur 2 étages avec toit plat. La propriété ne peut être bâtie sur plus de 4 étages. Le plan de l’immeuble s’élève à 9 mètres au-dessus du sol. La zone de construction s’étend sur 3.604., 19 m2 et l’étendue souterraine à 5.769 m2.

 

Il faut souligner la condition suivante liée à l’autorisation de construire : le propriétaire doit remplir plusieurs critères décidés par le Comité Local. Avant de réceptionner son permis, le propriétaire ne peut engager aucune construction sur place.

Commentaires

Les sionistes ont fondé le quartier de Shimon Hatzadik en 1891, grâce à l'achat de terres aux Arabes.

Interdire les constructions dans Jérusalem-Est, c'est à terme, accepter de les interdire dans tout l'Etat d'Israël.

Kouchner et Obama pensent-ils que construire, constitue un crime contre l'humanité ?

Écrit par : Gilles-Michel DEHARBE | 27/07/2009

Construire dans les territoires occupes,expulser des familles palestiniennes de jerusalem est pour y loger des colons,comment peut on appeler ca?

Écrit par : Olivier | 10/08/2009

Désinformation sur l'expulsion d'Arabes par des Juifs de Jérusalem.

http://philosemitismeblog.blogspot.com/

Ou si tu préfères, plus prosaïquement, ce sont des travaux de voirie ... demandes à Mme Michu, elle en connaît un rayon.
C'est une spécialiste de l'éthique dans les travaux publics.

Écrit par : Gilles-Michel DEHARBE | 10/08/2009

trop fort,mais j y crois pas, les mechants squatteurs que l on delogent un siecle apres,Serieux ca evoque certains souvenirs pas tres glorieux.

Écrit par : olivier | 12/08/2009

Tu n'as vraiment rien compris.

Si tes seules sources sont Reuters, l'AFP, ou mieux encore FR2, tu n'as pas fini de verser des larmichettes.

Quand aux souvenirs peu glorieux, j'aimerais bien que tu pécises !

D'ailleurs, vu la tonalité de ta réponse, et sa brièveté, je crois que tu n'en a rien à faire ... de ces squatteurs, qui par définition n'ont aucune légitimité.

Un conseil pour te déculpabiliser : héberge-les chez toi.

Écrit par : Gilles-Michel DEHARBE | 13/08/2009

ola ola,on se tutois,c est toi qui n a rien compris,tes liens ou ta presse sioniste je n y crois pas,un ramassis de mensonges et de haine,et si je suis bref c est parce que il ne sert a rien de discuter avec vous,je te balance juste des verites autres que les tiennes lus sur d autres sites mais qui sont surement antisemite.Continuer votre politique guerriere,haineusse et arrogante,l histoire s en souviendra et vous devrais payer cela un jour ou l autre.Heueusement qu il existe des Juifs pour denoncer le sionisme,en 1975 l ONU ne s etait pas tromper.

Écrit par : olivier | 13/08/2009

L'ONU ne se trompe jamais !

16 ans plus tard, l’ONU reviendra sur sa décision au moyen d’une autre résolution. La première résolution était accompagnée de motivations, et la deuxième non.

Bizarre !

Le vouvoiement est une forme de respect, qui me touche, venant de votre part; j'y vois une raison : celle de ne pas me donner tort, à défaut de me donner honteusement raison.

Écrit par : Gilles-Michel DEHARBE | 14/08/2009

La fameuse recherche de "dialogue " de ce cher Olivier qui se bat à coup de vérités éternelles ,piochées deci delà dans la presse alter-mondialiste ....

L'injure et le mépris finissent toujours par poindre dans son discours .
A défaut d'arguments.

Écrit par : joel | 14/08/2009

A vous deux vous pourriais faire un numero de clowns sionistes.Des arguments j en manque pas,du mepris envers vous,oui ca deborde,du respect aucun pour les rascistes.La roue tourne messieurs,viendra le jour ou il faudra justifier vos paroles et vos actes,

Écrit par : olivier | 14/08/2009

M. Olivier, apprenez l'orthographe avant de nous donner des lecons d'histoire... Sur les blogs de vos amis arabes on peut sans doute ecrire en charabia mais ici je n'accepte que les commentaires ecrits en bon francais.
A bon entendeur chalom!

Écrit par : itshak | 14/08/2009

Desole pour mon orthographe,l escentiel est compris apparement par vos comperes,quand a mes amis arabes,ils ecrivent beaucoup mieux que moi,et peut etre que vous. Pourquoi etes vous injurieux,Vos reponses ne font que renforcer la pietre opinions que je me fait de votre ideal sioniste rasciste,haineux,mensonges...chalom(je rigole)

Écrit par : olivier | 14/08/2009

Mr DEHARBE comment allez vous?

J'étais absent pour un bon moment;

Écrit par : Rachid | 18/08/2009

avez-vous vu l'émission de mercredi soir sur arte sur cette ordure de mufti ? j'ai l'impression que jusqu'à lui, Juifs et Arabes vivaient en bonne intelligence, comme en Andalousie, comme au Maghreb, et dans tous les pays arabes pendant des décennies, des siècles. Il a suffit d'un crétin ..

Écrit par : dan | 11/12/2009

C'est ma première visite sur votre site et je voulais vous féliciter pour chacun de vos post et vos précieux conseils et recommandations. Je ne manquerai pas de revenir surfer sur votre blog.

Écrit par : locations paris | 26/10/2010

Would you know what to do if your colleague keeled over at work? What if the person sat next to you on the bus started having a fit, would you be able to help them? You would if you had taken part in First aid training delivered through a leading provider of first aid courses. Do you fancy a challenge? Want to learn beneficial skills that could make a massive difference in your work place? Ask your employer to send you on a First aid training course, or better still, ask them to run an in-house course, so a number of employees could benefit by the training. You could become the dedicated first aid officer in your workplace after undergoing the First Aid training.

Écrit par : First aid training | 11/11/2010

vola ola,on se tutois,c est toi qui n a rien compris,tes liens ou ta presse sioniste je n y crois pas,un ramassis de mensonges et de haine,et si je suis bref c est parce que il ne sert a rien de discuter avec vous,je te balance juste des verites autres que les tiennes lus sur d autres sites mais qui sont surement antisemite.Continuer votre politique guerriere,haineusse et arrogante,l histoire s en souviendra et vous devrais payer cela un jour ou l autre.Heueusement qu il existe des Juifs pour denoncer le sionisme,en 1975 l ONU ne s etait pas tromper.

Écrit par : richard | 07/04/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu