Avertir le modérateur

21/03/2009

Plainte contre la CAPJPO pour boycott de produits israéliens dans les magasins "Carrefour"

Le BNVCA (Bureau National de Vigilance contre l'Antisemitisme) vient de porter plainte contre les instigateurs des operations de boycott anti-Israeliennes et anti-juives organisées ces dernieres semaines en région parisienne par l'association propalestinienne radicale CAPJPO, dirigée par la militante anti-israelienne Olivia Zemor. Fécilitations au BNVCA et a son président Sammy Ghozlan! Espérons que les autres organisations antiracistes et le CRIF se joindront au BNVCA pour mettre fin aux agissements illegaux de la CAPJPO.

Olivia_Zemor.jpg
Olivia ZEMOR, une militante radicale et fanatique

Le BNVCA porte plainte pour boycott de produits israéliens dans les magasins "Carrefour"

nicht_kaufen.jpg
Boycott antijuif : une tradition qui remonte au nazisme

Le BNVCA dépose plainte contre les organisateurs,instigateurs,auteurs, complices et autres qui,dans des MAGASINS CARREFOUR appellent et incitent au boycott de produits en provenance d'Israel ou fabriques par des marques en rapport avec cet Etat,.
Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme   a été alerté par des internautes, et de très nombreux autres citoyens indignés et ulcérés par la présence, sur le net, de vidéos en ligne montrant des personnes qui, devant les magasins  « CARREFOUR » de Saint-Denis, Gennevilliers et  Aulnay - sous -Bois, ou devant les rayons, appellent au boycott des produits fabriqués, ou venant d’Israël, et incitent les clients à boycotter ces articles.
Ces appels à boycott , organisés, constituant des délits prévus et réprimés par la loi, le BNVCA a décidé de déposer plainte contre les organisateurs, instigateurs,auteurs,complices de ces appels à boycott.
 Ce type de campagnes sont de nature  à inciter à la haine d’Israël qui, à court   ou moyen terme, poussent  à l’acte antijuif sur notre territoire : exemple : - «  les israéliens vendent des lingettes bébé, alors qu’ils tuent des enfants palestiniens etc.… »Les vidéos en question sont aussi proposées par le site EUROPALESTINE.COM  de l’Association  CAPJPO. Elles montrent des opérations commandos, organisées pour appeler au boycott. La première s’est déroulée le 14 février 2009 dans les magasins CARREFOUR  de SAINT-DENIS ( 93) La seconde s’est déroulée le 21 février  2009 dans les magasins CARREFOUR de GENEVILLIERS (92) La troisième s’est déroulée le 07 mars 2009 dans le magasin CARREFOUR  d’AULNAY (93).
L’Association du Secours Français Pour Israel, (SFSI) ainsi que le Conseil des Communautés Juives de Seine Saint Denis( CCJ 93) ont également déposé plainte auprès du Procureur de a République de Bobigny pour les même motifs.
Nous demandons aux dirigeants des magasins CARREFOUR  de ne pas se laisser intimider par ces délinquants, et continuer de proposer à leur clientèle les nombreux articles   en provenance d’Israel, sans discrimination.
.
 
                                                                Sammy GHOZLAN

************************************************************************************************
SOUTENEZ ISRAEL EN DEVENANT PROPRIETAIRE D'UN BIEN IMMOBILIER A JERUSALEM!
(CLIQUEZ POUR AGRANDIR)
Emouna45.jpg

 

Commentaires

Attention ! Il ne faut pas tout mélanger.
Ca n'est pas un boycott juif (et donc anti juif), mais un boycott d'Israel pour faiblir l'économie de cet état afin de montrer :
- nous sommes contre la colonisation sioniste (à ne pas confondre avec juif !)
- contre la légitime défense invoquée par Israel lors de la dernière guerre notamment, alors que la légitime défense est censée être proportionnelle à l'attaque subie d'après le droit international en vigueur (convention de Vienne). Or, les crimes perpétrés par Israel ont fait bien plus de morts et de blessés que n'en ont fait les roquettes du Hamas, rappelons-le.
- Enfin, en boycottant les produits d'Israel, cela pariticpera à plomber l'économie du pays, et fera moins d'argent à l'état israélien qui pourra profiter de cet argent pour acheter des armes et s'en servir contre les citoyens palestiniens...

Voilà. Encore une fois, ce boycott n'est pas un boycott juif (et il ne faut donc pas considérer que ce boycott est une action antisémitiste comme il y en a eu pendant la seconde guerre mondial, car ça n'est pas le cas. Ce boycott est un boycott d'Israel contre le gouvernement surtout...)

Écrit par : cantchow | 22/03/2009

[ Or, les crimes perpétrés par Israel ont fait bien plus de morts et de blessés que n'en ont fait les roquettes du Hamas, rappelons-le. ]


Rappelons donc que vous légitimer les tirs de roquettes ...

Écrit par : Gilles-Michel DEHARBE | 22/03/2009

Ne mélangeons pas tout.

J'ai dis que les crimes d'Israel étaient illégitimes, oui, dans le sens où du point de vue du droit international, une légitime défense doit être proportionnelle à l'attaque subie. Or, en l'espèce, ça n'est objectivement pas du tout proportionnel.

Cependant, ai-je dis que les tirs de roquettes sont justifiés ? Non, je ne crois pas avoir dis ça du tout. Je ne légitime pas ces tirs, tout simplement parce que je ne légitime aucune violence, quelle qu'elle soit.

Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit, le sujet est déjà assez compliqué et sensible sans que l'on en rajoute, S'il-vous-plaît...

Écrit par : cantchow | 23/03/2009

[ Attention ! Il ne faut pas tout mélanger.
Ca n'est pas un boycott juif (et donc anti juif), mais un boycott d'Israel pour faiblir l'économie de cet état afin de montrer : ]

Dois-je en déduire que vous reconnaissez Israël en tant qu'Etat ?

Pouvez-vous nous le réïtérer au nom de la CAPJPO, ce qui constituerait un point très positif, malgré cette action que je condamne.

Cela, ce n'est pas compliqué, à prioiri ...

Écrit par : Gilles-Michel DEHARBE | 23/03/2009

Bien sûr que je considère l'Israel comme un état... MAIS : je considère comme un état tel qu'il a été conçu en 1947, et non pas tel qu'il est aujourd'hui. Car je ne reconnais pas les frontières actuelles d'Israel issues d'un mouvement colonial.
Pour moi, l'Etat israélien existe, et le renier ne fera pas avancer les choses, bien au contraire... Mais l'Etat doit garder les frontières qu'il avait en 1947, et je ne le reconnais qu'avec ces frontières...

Écrit par : cantchow | 23/03/2009

Ce n’est pas Israël qui a choisi la guerre en 1947-48, en 1967, en 1973. Ce n’est pas Israël qui a perdu la guerre. Ce n’est pas et ce n’a jamais été Israël l’agresseur.

Écrit par : Gilles-Michel DEHARBE | 23/03/2009

Qui a "choisi" la guerre ?????
Parce que vous pensez réellement que des citoyens non armés aient "choisi" la guerre ? Soyons sérieux un minimum SVP...

De une, si on vous "volait" votre maison, je ne pense pas que vous accepteriez de vous laissez mettre à la porte sans réagir... Alors de ce point de vue, comprenez bien que les palestiniens refusent de se laisser chasser du territoire qui était le leur avant que les colons occidentaux de l'époque ne créent l'état d'Israel...

[Ce n'est pas Israel qui a perdu la guerre]

Certes, ça n'est pas elle : pourquoi ? Parce qu'elle est un pays bien plus riche, et que dans notre système capitaliste actuel, l'argent prend le pouvoir... Elle est riche, et elle a même le soutien de beaucoup de pays occidentaux, uniquement à cause de l'argent qu'elle a.

Israel n'est pas l'agresseur ? Ne peut-on pas considérer que forcer une population à quitter leurs maisons en instaurant un régime colonial sioniste (à ne pas confondre avec juif bien entendu), ne peut-on pas considérer que tout cela constitue une agression (= attaque violente contre une personne) dans le sens ou ces expulsions illégales ne se passent rarement sans violence de la part de l'armée israélienne ? (je n'invente rien, lisez les témoignages de certains militaires israéliens)...

Écrit par : cantchow | 23/03/2009

Cher Gilles Michel
pourquoi perdre votre temps a discuter avec cet antisioniste primaire
qui ne connait rien de notre histoire et deblatere avec ses arguments tires de l'Humanite ou de la presse arabe?

Écrit par : Itsik | 23/03/2009

Bonsoir Itsik.

Je constate donc que vous fermez le débat, et refusez de parler de cette question...

C'est bien dommage, car fermer les débats n'arrangera pas les choses, loin de là...

Écrit par : cantchow | 23/03/2009

Je tiens par ailleur à ajouter que je ne lis pas la presse arabe, tout simplement parce que je ne comprendrais rien du tout à ce qui est écrit... Quant à l'Humanité, je ne le lis pas non plus.

Soit dit-en passant, je ne vois pas non plus ce que vous reprochez à l'Humanité et à la presse arabe, peut-être pourriez-vous clarifier votre pensée ? A moins que vous ne décidiez de fermer définitivement le débat...

Écrit par : cantchow | 23/03/2009

Bonjour à tous

En me "baladant" sur le site, je suis tombé sur votre débat à tous, et j'avoues qu'après avoir lu vos commentaires, j'ai décidé d'y prendre part.

Tout d'abord, j'aimerais dire qu'il est bien que chacun s'exprime, même si la question apparait comme un dialogue de sourd. Pourquoi vouloir fermer le débat Itsik ? Certaines choses vous dérangent-elles ?
Sachez que fermer le dialogue n'est pas la meilleure solution, même si ce n'est pas nous qui allons stopper cette guerre qui dure et ne s'arrête jamais...
Bref je m'écarte un peu ... Ce que je voulais dire c'est qu'il est important de discuter car on peut parfois changer d'avis, développer notre esprit et s'ouvrir chaque jour un peu plus. C'est là le principe de la tolérance, et c'est peut être ce que n'ont pas compris les Palestiniens envers les Israéliens et les Israéliens envers les Palestiniens.

Attention, par ces mots je ne condamne pas l'Israël, et encore moins les Palestiniens.
Cependant, il serait bon que la population mondiale reconnaisse les torts des uns et des autres.
Tout d'abord la Palestine : il serait bon qu'elle reconnaisse l'état d'Israël, et même le Hamas (qui n'est pas au-dessus des lois). Car même si l'état a été crée dans des conditions qui ne sont pas très bonne (imaginons qu'on vous prenne un bout de votre terre natale pour créer un état et que l'on vous dise que ce n'est plus chez vous ?), les Israéliens sont là, des frontières ont été crées par certains comités internationals (je ne sais pas trop comment les distributions des frontières s'effectuent), et par conséquent, que l'on soit d'accord ou non les palestiniens doivent reconnaitre l'état israélien (avec les frontières de 1947 bien entendu).
En ce qui concerne les tirs de roquettes, je les condamne également. La violence n'est jamais bon, et elle ne résout d'ailleurs jamais rien. La preuve : où en est-on aujourd'hui ? Certains israéliens ont peur, et cela créent des pertes matérielles ou humaines, qu'elles soient moindres ou importantes.
Cependant, il est capital pour l'obtention de la paix que les personnes comprennent : L'état israélien, même en "instant de paix" maintient un blocus constant sur la palestine. Résultat : les vivres (nourriture et eau) arrivent difficilement dans la bande de gaza et les villes qui l'entourent, tout comme les soins (médicaments, bandages, etc ...) et les produits hygiéniques... Comment peut-on alors vivre dans ces conditions ? C'est pourquoi les tirs de roquettes affluent de la part du Hamas (est-ce la bonne solution ? Je n'en suis pas sûr car une fois de plus ce sont les civils qui trinquent, mais que peuvent-ils faire de plus pour se faire entendre ?). Le hamas, parlons-en justement ... Ce parti n'est peut être pas le meilleur qu'il soit (comme tout autre parti politique il a ses défauts, personne n'est parfait d'ailleurs), mais le fait est qu'il a été élu comme en démocratie, et que c'est le peuple palestinien qui a élu le Hamas en majorité. Or, pourquoi les israéliens (épaulés par la grande puissance internationale : les USA) refusent cette éligibilité ? Parce que la voix du peuple oppressé dérange ? Je n'en sais rien du tout ...

En revanche, ce dont je suis sûr est que le peuple palestinien vit depuis des années et des années dans la peur et la misère à cause d'une oppression qui a trop duré. Il faut que cela cesse !

Je tiens également à préciser que chacun détient une part de responsabilité dans ce conflit :
- les palestiniens qui devraient reconnaitre l'état d'israël un bonne fois pour toute.
- l'état d'israël qui doit arrêter toute forme de blocage (l'excuse des armes qui se font ammenées illégalement dans la bande de Gaza est mauvaise !).
- Les pays puissants (USA, certains pays européens) qui doivent aider à mettre fin à ce dialogue de sourds : ils doivent prendre la palestine au sérieux et arrêter de soutenir le blocus mené par l'état d'israël.
- Les pays arabes qui font les "lâches" (sauf la syrie je pense puisqu'elle a déjà prouvé mainte fois son désaccord, mais attention, je n'ai jamais dit que ce pays avait la patte blanche !)
- Il faut CREER un état Palestinien au même titre que l'état d'israël a été crée !!

Afin de revenir un peu plus au sujet de départ, je voudrais également rajouter que selon moi, le boycott des produits israëliens n'est pas la meilleure solution. Nous vivons dans une société de consommation, et le boycott n'est pas forcément la meilleure solution. En effet, si les produits israéliens sont boycottés, il est important également de boycotter les produits des USA puisque ces derniers aident beaucoup l'état d'israël ... Mais où va-t-on à ce compte ?!!!! STOP au boycott je le répète ce n'est pas LA solution.
Cependant, bien que je critique le boycott je n'ai pas d'autres solutions à apporter. C'est pourquoi je ne me permettrai pas de critiquer les boycotteurs, ni ceux qui sont contre le boycott ...

Pour finir mon long écrit, je voudrais dire à Itsik, Gilles-Michel et Cantchow que oui je suis plus pour la cause Palestinienne (je suis même allée à une manifestation, juste une). Cependant, je tiens à rappeler que je condamne les actions d'Israël, mais aussi celles de la Palestine. De plus, je tiens à préciser que NON, je ne suis pas une palestinienne, et que NON, je ne lis pas "l'Humanité", pas plus que la presse arabe. Je suis seulement une personne qui s'est forgée sa propre opinion sur le sujet, une personne qui a réalisé toute la détresse d'un pauvre peuple oppressé depuis la nuit des temps ...

Écrit par : Carine | 23/03/2009

Cher Itshak

J'aime bien prêcher dans le désert, car c'est bien ce que fut notre héritage en 47 : un tas de cailloux ... que tout le monde nous envie.

C'est pour cette raison qu'on assimile le sionisme au colonialisme, car nous sommes venu y exploiter les richesses d'autrui.

Ceci dit, c'est vrai que c'est du temps perdu, d'où l'expression précitée. Mais en revanche, nous n'avons pas perdu nôtre temps pour transformer ce désert : c'est peut-être là, le noeud cordal de la "X" ième humiliation subie par nos voisins.

Écrit par : Gilles-Michel DEHARBE | 23/03/2009

J'en conclut donc, chèr Gilles-Michel que vous admettez que vos terres se sont agrandit par des colonies (des guerres) et donc au détriment de peuple palestinien ?

Quant au tas de cailloux que vous avez reçu en 47, je pense que les israéliens devraient s'estimer heureux d'en avoir eu. Car imaginez un peu, si maintenant les témoins de Jeovah venaient s'installer en israêl, et que les puissances mondiales (Europe, Etats-Unis) créaient sur l'état d'israêl un pays nommés "Jeovah city", tout ceci en "supprimant" les frontières, l'état d'israêl, qu'elle serait votre réaction ?
C'est pourquoi je pense il serait bon que l'israêl annule toute colonisation et toute expansion, et garde le téritoire qu'elle avait acquis en 1947.

Je comprends bien les motivations en ce qui concerne la création de l'état d'israËL, mais je me demande s'il est légitime de créer un état dans un autre déjà existant auparavant, sans se soucier des conséquences, et surtout sur "simple" fait de persécution. Attention, je m'exprime peut être mal, je ne veux surtout pas dire que la deuxième guerre mondiale est correcte AU CONTRAIRE !!!!! Et je ne la renie pas (comme le fond certains évêques), je veus simplement dire que oui, les juifs ont été exterminés (et ce fut d'ailleurs un terrible drame), oui ils ont été chassés car ils avaient une religion différentes. Mais suite à cela, une terre leur a été donné (par pitié ou par justice ?) au détriment d'un autre peuple, je le rappel. Or, peut-on créer des frontières avec une religion ? Ce que je veux dire c'est que si l'on prenait l'exemple de l'état d'israêl (à la base, je ne parle pas de ce qu'elle est devenu maintenant), il faudrait dans ce cas "supprimer" tous les pays de la carte, et créer à la place les pays suivants :
- un pays pour les musulmans,
- un autre pour les juifs (bien qu'à la base c'est pour cela qu'israêl ait été créer. Dîtes-moi si je me trompe, je rappel que e suis très ouverte sur le sujet)
- un autre pour les chrétiens catholiques, puis un autre pour les protestants et un autre pour les orthodoxes,
- un pays pour les boudhistes,
- un pays pour ceux qui pratiquent l'indhouisme, etc ...
Et les athés dans ce cas ? Ceux qui sont sans religion, on en fait quoi ?

Enfin bref, je me suis un peu écarté du sujet, mais je voulais simplement vous expliquer mon point de vue sur l'état d'israêl. Maintenant, il est là et bien là, alors je souhaite qu'il le reste, mais qu'un état palestinien soit créer au même titre que celui d'israêl, et que cette dernière cesse son expansion et son blocus, sans quoi les choses ne s'arrangeront jamais entre les deux peuples. Or, mise à part les dirigeants pour qui tout est bénéfique, ce n'est pas ce que souhaite la population, si ?

Écrit par : Carine | 24/03/2009

Quand je parle de cailloux, Madame, je parle de cailloux :

L'agriculture de pointe: Un instrument de lutte contre la désertification.

http://www.mfa.gov.il/MFAFR/MFAArchive/1990_1999/1999/11/L-agriculture+de+pointe-+un+instrument+de+lutte+co.htm?DisplayMode=print

Une fois de plus, vous serez bien contente de nous trouver quand la guerre de l'eau viendra.

L’analyse de 1831 conflits transfrontaliers (pays ayant une frontière commune) intervenus dans le monde depuis 1950 est parlante : 1228 (conflits) se sont terminés par des accords de coopérations ; 507 furent sérieux mais 21 seulement ont donné lieu à des opérations militaires violentes. Au cours des cinquante dernières années, 1 831 actions (conflits et mesures de coopération confondus) ont été enregistrées. 7 différends ont donné lieu à des guerres, et 507 à des actions militaires de plus ou moins grande envergure et environ 200 traités ont été signés, soit un total de 1 228 mesures de coopération.

Le conflit entre l’homme et la nature précède le conflit entre les hommes.

"La seule vraie guerre de l’eau connue remonte à 4 500 ans. Elle a opposé deux cités mésopotamiennes dans le sud de l’Irak actuel. Mais on voit souvent des nations ennemies - comme l’Inde et le Pakistan ou Israël et les Palestiniens - régler leurs conflits sur l’eau même s’ils se déchirent pour d’autres raisons."

"Les accords d’Oslo entre Israéliens et Palestiniens sont nés d’entretiens privés entre responsables de l’eau de la région, à Zurich en 1990 si mes souvenirs sont bons. Ce sont eux qui ont amené leurs équivalent politiques à se rencontrer et initié le processus. Ce genre de réactions en chaîne est fréquent."

Écrit par : Gilles-Michel DEHARBE | 24/03/2009

Oui, je ne dis pas le contraire Gilles-Michèle je suis tout à fait d'accord : le conflit pour l'eau est bien réel. Bien sûr que les personnes seront bien contente de retrouver l'israël seulement pour l'eau (encore faut-il qu'elle veuille bien en donner). Mais pourquoi l'israël justement ? Parce qu'elle a annexé des territoires (le plateau du golan qui appartenait à la syrie par exemple ?) ! Et de quel droit ? Je vous le demande !

Enfin bref, le fait est que si nous en revenons à nos moutons, j'aimerais vous poser une question sérieuse : pourquoi avoir choisi de parler de l'eau ? Je ne comprend pas bien? Est-ce une dérivation pour changer de sujet ?

Maintenant, si tout le monde souhaite aborder ce sujet, j'acquièsce bien entendu, j'aime les débats, c'est là le fruit de la tolérance ...

En tout cas, je suis content que vous poursuiviez le débat Gilles-Michel et que vous ne faites pas comme notre ami "Itsik", car c'est bien dommage qu'il ait réagit ainsi.

Écrit par : carine | 24/03/2009

* Israël/ Le droit à la survie

http://michelgurfinkiel.com/articles/164-Isral-Le-droit-a-la-survie.html

* Le mythe de 1967

http://www.guysen.com/print.php?sid=7058

* La Syrie réclame la restitution du haut plateau qui surplombe le lac de Tibériade. Mais dans les kibboutzim de la région on n'a pas oublié que pendant 19 ans, depuis la guerre d’indépendance de 1948 jusqu’à la guerre des Six jours, les syriens n’ont pas cessé de tirer sur tout ce qui bougeait. Ce qui veut dire qu’un israélien né l’année de la fondation de l’État a du attendre 20 ans dans les abris souterrains avant de pouvoir dormir sous les étoiles.

* Chaque donation et non restitution de territoire, n’a fait qu’endurcir les cœurs des adversaires d’Israël. La donation de la bande de Gaza, a été récompensée par des attaques terroristes et des kassams en quantité, ce qui a obligé la majeure partie des israéliens de quitter Sderot ou de vivre dans la frayeur. Nous voyons aujourd’hui le résultat d’une politique terre contre paix. Les événements à Gaza sont la conséquence inévitable de la faiblesse des concessions et des retraits d’Israël.

* La Syrie a agressé Israel en 1967. Ils ont perdu. Il est tout à fait normal qu’Israel conserve le Golan. La France a-t-elle rendu l’Alsace-Lorraine après avoir vaincu l’Allemagne ? L'Histoire est plus complexe, mais ce n'est pas le sujet.

* TERRITOIRES CONTESTES- Quelques faits oublies sur la Rive occidentale et la bande de Gaza.

http://www.mfa.gov.il/MFAFR/MFAArchive/2000_2009/2003/2/TERRITOIRES+CONTESTES-+Quelques+faits+oublies+sur.htm

* Quand à "nôtre ami" Itshak ( je ne suis pas sûr que la formule lui plaise ), je pense qu'il a raison. Et comme disait Romain Gary:

"Il faut toujours connaître les limites du possible. Pas pour s'arrêter, mais pour tenter l'impossible dans les meilleures conditions."

"Il n'est que trop facile de prouver que la tolérance conduit parfois tout droit à l'intolérable et que sur ce chemin là on est trop souvent mené par le bout du nez".

Écrit par : Gilles-Michel DEHARBE | 25/03/2009

bonjour

ne pas confondre terrorisme et résistance
de gaulle et jean moulin n'était pas des terrorisme mais des résistants contre le nazisme

Écrit par : bruno | 07/04/2009

Bonjour Bruno

Pourrais-je savoir à qui s'adresse votre remarque, qui je pense est forte pertinente ?

Écrit par : Carine | 08/04/2009

Elle ne s'adresse à personne, parce que cette remarque n'a qu'un but, la tentation une fois de plus de faire passer Israël pour un Etat nazi.

Israël a 60 ans et n'a rien à prouver.

Toujours heureuse de débattre et de vous émouvoir devant les fruits de la tolérance: ce ne sont pas ceux que êtes en train de semer !

bé haba ...

Écrit par : Gilles-Michel DEHARBE | 08/04/2009

ce n'est pas parce qu'on n'a pas le même avis que vous qu'il faut nous faire passer pour des intolérants, bien au contraire. Personellement, j'ai des amis juifs qui ne sont pas du même avis que vous, j'ai aussi des amis chrétiens, musulmans et athés... Alors ne m'accusez pas d'intolérance...

Écrit par : cantchow | 09/04/2009

bonjour

ma remarque s'adresse à ces criminels de guerre du gouvernement israëlien qui extermine et viole les droits des pauvres palestiniens
il n'y aura pas de païx sans que ce terrorisme d'Etat cesse ses violations tant qu'il y aura la complicité des pays occidentaux et en particulier l'oncle sam il n'y aura jamais la païx au moyen orient,sam et son neuveu david veulent imposer leur dictat au moyen orient
les etats-unis sont un frein à la paix au proche orient..il faut juste voir à quelle vitesse son ambasadeur à l'onu léve sa main lorsqu'il s'agit de condamner le terrorisme de d'israel pour s'appercevoir de cette supércherie familiale
l'onu a encore une fois....appeler ce gouvernement terroriste a cesser la colonisation en Cisjordanie par la voie de son secretaire géneral ban ki mour
avec tout ce qu'a connu le peuple juif (nazisme) est-ce que ce peuple ne doit pas montrer l'exemple et arrêter de maltraiter les palestiniens sur leurs terres


bruno,le français basque qui n'aime pas l'injustice

Cordialement

Écrit par : bruno | 09/04/2009

La République est Une et Indivisible: tu es français, point !

Écrit par : Gilles-Michel DEHARBE | 09/04/2009

Oui, la république est une et indivisible, certes, c'est ce qui est dit dans l'article premier de la constitution, on le sait. Peux-tu me dire pourquoi il existe une citoyenneté calédonienne alors que la Nouvelle-Calédonie fait partie de la France ? Alors oui la république est une et indivisible, mais on peut aussi avoir une sorte de "sous-citoyenneté" dans le sens où certains peuvent se dire parisien et français...
De toute façon, là n'est pas la question, et tu t'écartes du sujet il me semble...

Écrit par : cantchow | 09/04/2009

Merci beaucoup Bruno de vouloir enfin rétablir la vérité.
Cependant il semblerait que Gilles-Michel soit assez têtu, ou "engrené dans quelque chose dont il ne peux plus se défaire, et ses idées s'en ressente.
Je ne veux pas paraître impoli ni hautaine, mais je pense qu'il vaut mieux laisser là les propos de Gilles-Michel qui ne semble pas prêt à entendre la vérité. Il a été, comme beaucoup de gens, berné par l'état d'israÊL ET les occidentaux : vive la propagande ...

Écrit par : Carine | 09/04/2009

Philo'vrac pour les surdoués !


Qu'est-ce que la Vérité ?

Car l'orgueil de posséder la vérité absolue représente le danger mortel pour la vérité au sein du monde.

Il n'y a d'ailleurs rien de tel que la vérité pour aider à mentir.

Je suis à priori contre tous ceux qui croient avoir absolument raison.

Est faux ce qui nous asservit, est vrai ce qui nous laisse à peu près libres - éternel imporvisateur de lui-même, l'homme ne doit se prosterner ni devant la vérité, ni devant l'erreur, mais seulement devant une certaine notion de sa propore fiabilité.

Rien n'est plus néfaste pour une nouvelle vérité qu'une ancienne erreur.

Celui qui est dans le vrai, qu'a t-il à gagner du dialogue ?

Suis-je berné par Israël et les occidentaux par voie de propagande ?

1. CQFD, vous n'êtes ni Israëliens, ni occidentaux vous-mêmes.

2. Si mes convictions me poussaient à ne jamais accepter que le drapeau de l'Etat Hébreu ne fusse en berne ... en "vérité" une chose n'est pas nécessairement vraie parce qu'un homme meurt pour elle. Regardez ces pauvres palestiniens, comme ils se sont fait berner, propagandiser par Arafat et les autres ...

Mais avec vous, La Vérité est en marche et nul doute que vous allez faire mieux ! Cela va être moins confortable que sur ce blog, j'en conviens, mais nous attendrons de vos nouvelles du front ! Ah ! jeunesse flamboyante et prometteuse !

http://www.desinfos.com/spip.php?page=article&id_article=1352

Écrit par : Gilles-Michel DEHARBE | 10/04/2009

Au revoir Bruno le basque
allez deverser votre propagande ailleurs!

Écrit par : Itsik | 10/04/2009

Justement Gilles-Michel. Vous parlez de vérité, et vous-même d'ailleurs êtes sûr de détenir la vérité. Finalement, la vérité ne signifie pas grand chose...

De plus, Carine n'a pas parlé de vérité absolue et n'a jamais prétendu l'avoir contrairement à ce que vous-même prétendez. Relisez bien son message, elle n'a parlé que de vérité.

Finalement, la vérité n'existe pas, mais seule la réalité existe. Et la colonisation sioniste est une réalité...

Écrit par : cantchow | 10/04/2009

Justement Gilles-Michel. Vous parlez de vérité absolue, mais Carine n'a pas parlé de vérité absolue mais seulement de vérité.

En même temps, vous, tout comme Carine, Itsik et Bruno, prétendez connaître la vérité. Chacun a sa propre vérité, celle-ci n'est alors que subjectif et n'existe donc pas réellement... (cela bien sûr si vous parlez philosophie).

Mais la réalité existe bel et bien. Or, la réalité actuelle est la colonisation sioniste, des milliers de civils tués par une soi-disante légitime défense qui n'en est pas une puisque le droit international n'a pas été respecté (à savoir la proportionnalité des attaques commises avec celles subies).
Il y a aussi une volonté d'humilier les citoyens palestiniens (des soldats israélien ont d'ailleurs témoigné en cette faveur), une volonté d'exterminer ce peuple.
De plus, si l'on considère que le hamas sont des terroristes parce qu'ils emploient des méthodes illégales et qu'ils terrorisent la population israélienne avec des roquettes, il est dès lors légitime de penser que le tsahal est aussi un terroriste dans le sens où il terrorise la population palestinienne avec des armes illégales comme le phosphore et qu'il torture le peuple palestinien. Alors oui le peuple palestinien est terrorisé, humilié, etc, et l'armée israélienne, bien que légale, est aussi terroriste.

Ça c'est la réalité, et non pas la vérité puisque vous n'y croyez apparemment pas. Mais la réalité elle, est objective...

Écrit par : cantchow | 10/04/2009

T'as raison, ma poule, tout comme le pays basque et la Nouvelle-Calédonie sont des colonies françaises.

Tu réfléchis trop, le phosphore va te griller les neurones !

D'ailleurs, pourquoi t'acharnes-tu, à répondre à un pauvre type comme moi ?

Écrit par : Gilles-Michel DEHARBE | 10/04/2009

T'as raison, ma poule, tout comme le pays basque et la Nouvelle-Calédonie sont des colonies françaises.

Tu réfléchis trop, le phosphore va te griller les neurones !

D'ailleurs, pourquoi t'acharnes-tu, à répondre à un pauvre type comme moi ?

Écrit par : Gilles-Michel DEHARBE | 10/04/2009

Pourquoi les messages se mettent en deux fois ? Enfin bref.

Je suis tout à fait d'accord avec Cantchow ... Excusez-moi de détourner un peu le sujet, mais Gilles-Michel me fait un peu de peine tout de même. En effet, pourquoi se dévaloriser à ce point mon bon monsieur ?

Écrit par : Carine | 10/04/2009

non. Ce ne sont aujourd'hui plus des colonies françaises.
Il suffit de voir la Constitution, la nouvelle-calédonie est aujourd'hui un pays d'outre-mer (titre XIII de la constitution française), et elle sera amenée dans quelques années à se prononcer sur son indépendance. Les colonies, elles, n'ont pas le choix de leur indépendance puisqu'elles sont des colonies contre leur volonté. C'est d'ailleurs le cas pour l'Israel, nous ne pouvons donc pas comparer ces deux entités territoriales.

Non je ne réfléchis pas trop, je dis seulement ce qui me semble juste. Et d'ailleurs, il me semble que j'ai sans doute dit juste, puisque même toi tu as du mal à répondre, et la preuve est que tu commences à ne plus argumenter mais à dire plutôt n'importe quoi, et tu commences même à me manquer de respect en m'appelant "ma poule". On est loin d'être ami, alors garde tes distances.

Ensuite, je m'acharne à répondre parce que je crois en cette réalité que j'ai précédemment exposé. Et aussi parce que bien que tu n'aies pas les mêmes idées que moi, je ne te considère pas comme un pauvre type, comme tu as dit...

Écrit par : cantchow | 10/04/2009

Et PAF ... Hum, veuillez excuser mon anthousiasme ...

En tout cas, je crois que Cantchow a bien raison, je suis tout à fait d'accord sur les colonies !

Si Gilles-Michèle a d'autres arguments je suis tout ouïe. Moi de mon côté, je n'en ai pas, je crois que Cantchow a parfaitement bien résumé les choses !

Écrit par : Carine | 10/04/2009

LE SIONISME EST-IL UN PHENOMÈNE COLONIALISTE ?

Les adversaires du sionisme, dès ses débuts jusqu’à nos jours, en passant par les débats de l’ONU en 1947, ont mis en avant deux thèses principales pour contester son statut de mouvement national, visant à l’indépendance du peuple juif.

Selon la première, le sionisme ne serait pas un mouvement national légitime, mais un phénomène colonialiste; d’après la seconde, la continuité du peuple juif serait un « mythe ».

Poser que le sionisme a été d’emblée une forme de colonialisme porté sur les fonds baptismaux par l’impérialisme britannique, est effectivement un argument de choc!

Il n’est pas besoin d’insister sur le stigmate d’illégitimité qui frappe l’étiquette colonialiste dans le monde moderne.

L’accusation a de plus l’avantage de suggérer que le sionisme, comme les autres formes de colonisations dans le Tiers Monde, est appelé à « disparaître » !

Si l’on infère du fait que les Juifs venaient pour la plupart des Etats européens pour étayer la qualification de « colonialisme », on se demandera quelle pouvait bien être la mère patrie envoyant - pour son bien - ses citoyens juifs en Palestine, afin d’en exploiter les ressources et asseoir son autorité sur cette région.

Les colons sionistes auraient été le long bras colonisateur de la Russie tsariste, œuvré pour la cause de la République polonaise, et enfin dans les années 30 (?), accompli leur mission pour le compte de l’Allemagne nazie !!

Face à ces absurdités, peut-on trouver une explication convaincante du sionisme comme phénomène historique ?

L’appui que l’impérialisme britannique a consenti au mouvement sioniste fait souvent office de preuve: les délégués arabes aux débats de l’ONU en 1947 y ont eu recours.

Au-delà de la Déclaration Balfour (1917), on ne peut passer sous silence, qu’avec le temps, la Grande-Bretagne s’est convaincue que la politique du foyer national portait atteinte sérieusement à ses propres i intérêts.

Tirant la leçon de cette constatation, elle a retiré progressivement son soutien au sionisme en adoptant, avec le « Livre Blanc » de 1939, une politique qui conduisait tout droit à la création d’un Etat arabe et par conséquent à l’extinction du foyer national juif.

C’est ainsi qu’apparurent une série de mesures accumulant les obstacles à l’immigration juive pendant la Shoah, puis à celle des rescapés , après la fin de la seconde guerre mondiale.
C’est l’Union soviétique de Staline qui est venue à la rescousse, accordant à la cause sioniste un support inestimable, non seulement dans l’enceinte de l’ONU, en fustigeant l’hostilité britannique et l’hésitation américaine; mais encore au moyen de livraisons d’armes via la Tchécoslovaquie, dans une phase décisive de la Guerre d’Indépendance.

POUR LES DENONCIATEURS D’APARTHEID

Quid de l’Afrique du Sud ?

Les ancêtres des Afrikaners disposaient dans la Hollande à la fois d’une mère patrie et d’une importante puissance coloniale, pilotée par la Compagnie des Indes, à qui l’on doit les premiers comptoirs dans la région du cap de Bonne Espérance.

A la fin du XVIII° siècle, les Britanniques s’emparèrent de la région, que la Hollande leur céda officiellement en 1814.

En Eretz Israël, il n’y avait ni or, ni diamants. Ce qui n’empêcha pas le délégué du Haut Comité arabe palestinien à la Commission ad hoc de déclarer le 18 octobre 1947 que: «  L’amour des sionistes pour la Palestine devait plus à l’amour des richesses de la mer Morte qu’à la Terre promise » !!!

L’argument ne fût pas retenu, même par les opposants les plus sévères du sionisme.

Au XIX° et jusqu’au début du XX°, rien n’était plus naturel, que de définir toute installation sur une terre -même hors contexte colonialiste, même sans conflit à la clé et même quand cela avait lieu à l’intérieur d’un Etat - comme une colonisation. C’est le cas de l’installation des Juifs en Argentine organisée par la « Jewish Colonisation Association » , financée par le baron Maurice de Hirsh; le gouvernement argentin lui avait donné sa bénédiction et seuls quelques antisémites voulurent voir un phénomène colonialiste.

CONTINUITE HISTORIQUE

Par rapport aux peuples qui occupaient leur territoire à l’époque où ils se constituèrent en nations modernes - sans qu’il soit besoin d’ « inventer » le lien entre eux et leur patrie - le cas du peuple juif se présente différemment.

La formule « nos ancêtres les Gaulois », qui est loin de faire entièrement justice à la génétique, a été imperturbablement inculquée à des générations d’écoliers de la République et fait partie de la tradition nationale.

Aucun groupe de musulmans n’a jamais caressé la vision, lointaine ou proche, d’un « retour » massif vers la Mecque avec l’ambition d’y établir un royaume dans la Péninsule arabe.

Le sionisme est un phénomène moins exceptionnel que le supposent ses détracteurs.

Les communautés diasporiques (juive, arménienne et grecque) ont bénéficié de leur autonomie ethno religieuse.

Elles ont partagé le souvenir des catastrophes historiques ( la chute de Constantinople pour les Grecs orthodoxes), les persécutions et les massacres survenus en diaspora.


LOI DU RETOUR, ET PROBLÈME DES REFUGIES

La règle de l’égalité des droits nationaux est bien évidemment pertinente dans la question de la Loi du retour, qui est au cœur de la polémique sur le caractère juif d’Israël.

Si il y a ici déni d’égalité, c’est non pas dans le fait qu’il existe un Etat disposé à accueillir les membres de la diaspora juive et à les naturaliser, mais bien parce qu’il n’existe pas d’Etat pour en faire autant avec la diaspora palestinienne.

Le chercheur israëlien Chaïm Ganaz estime que du point de vue des valeurs libérales, les Etats sont en droit d’exercer une préférence en faveur de l’immigration de groupes nationaux dont les origines et la patrie se situent sur leur territoire, et que cette règle peut s’appliquer à l’immigration juive.

Israël n’a pas été le seul héritier de la Palestine mandataire et s’il on accepte la formule « deux Etats pour deux peuples », et qu’ils ont chacun leur diaspora, il va de soi que ces Etats peuvent pratiquer leur politique d’immigration qui ne sera pas neutre du point de vue national.

Il va de soi que « l’injustice » qu’on nous présente n’est pas imputable à la Loi du retour mais à l’absence de solution au conflit.

Rappelons que la Loi du retour a été édictée en 1950, soit bien avant que la Cisjordanie et la Bande de Gaza ne tombent aux mains des Israëliens. Depuis la création de l’Etat juif, il n’y a jamais eu de corrélation entre l’immigration juive et les conquêtes israéliennes, pas plus qu’avec le peu d’empressement à les évacuer, qui nous est constamment reproché.

* L’immigration massive de la décennie 1950 n’a entraîné aucune expansion territoriale !
* La Guerre des Six Jours a eu lieu dans une période de chute de l’immigration !
* La grande vague d’immigrés en provenance de l’ex-URSS est très antérieure aux Accords d’Oslo !


Comme disait Woody Allen, l'avantage d'être intelligent c'est qu'on peut toujours faire l'imbécile, alors que l'inverse est totalement impossible.

Écrit par : Gilles-Michel DEHARBE | 10/04/2009

Où est le problème, aux Etats-Unis, les lobbies sont institutionnalisés, officiels et assumés, et sont un moyen très utilisé par les Américains pour faire entendre leurs opinions.


http://fr.truveo.com/LUPJF-est-lAIPAC-fran%C3%A7ais/id/425783919

Oui au lobby et ovdime bichevil hasbara o'de yotère h'ézaka

Écrit par : Gilles-Michel DEHARBE | 11/04/2009

La vie n'est pas un complot, mais un combat.

L'idéologie du complot, c'est l'opium des vaincus. Les vaincus de l'Histoire expliquent pourquoi ils ont perdu, comment l' " Ordre Naturel " a été remplacé par la domination du Mal. C'est une idéologie du ressentiment. C'est aussi ce par quoi les perdants compensent leur amertume : ils sont malgré tout des " initiés " ; ils savent, eux. La formation d'une contre-conspiration d'initiés les valorise. Valorisation illusoire, qui ne change rien à la situation, mais qui leur met du baume au coeur. Que les nostalgiques du stalinisme dénoncent les complots de la Nouvelle Droite, cela ne rétablira pas le Mur de Berlin ni n'effacera les catastrophes et les massacres engendrés par le "socialisme réel".

L'idéologie du complot, c'est le refus du tragique, le rêve d'un monde définitivement pacifié, d'une " solution finale " au problème de l'Histoire. A la figure transcendante du Mal, essence intemporelle dont les maçons, les juifs et les sorciers ne sont que les visages contingents, doit s'opposer celle tout aussi transcendante du Bien. Le Bien, ce sera le retour à l'Ordre, la Morale, l'Egalité. Cette eschatologie qui ne dit pas non nom doit s'imposer (pas question de libre choix), sans être trop regardante sur les moyens, qu'il s'agisse des bûchers ou des camps de concentration. Le Mal agit dans l'ombre, de manière déloyale ; le Bien a donc tous les droits : " Pas de liberté pour les ennemis de la Liberté ". On ne combat pas l'ennemi, on l'extermine. Si tout conflit est moral, alors il faut terrasser définitivement les suppôts de Satan, ceux qui s'opposent au déploiement de l'ordre naturel comme fin de l'Histoire et triomphe du Bien. Le Mal doit être éliminé pour faire place au Bien (le Reich de Mille Ans, la société communiste, le Nouvel Ordre Mondial). Il ne s'agit rien de moins que de légitimer un " contre-complot " autoritaire.

L'idéologie du complot repose en Occident sur une vision du monde bien précise, celle véhiculée par un christianisme oublieux de son héritage européen, païen et plurivocal, et fasciné par la tentation d'une transcendance absolue, incarnée par un dieu unique, tout-puissant et hors du monde. Dans cette vision, comme dans la caverne de Platon, le monde n'a pas de consistance. Il n'est que le théâtre de l'affrontement du Bien et du Mal. Dès lors, il ne s'agit pas de s'ouvrir au monde, de le comprendre. Il faut au contraire en déceler le sens caché, qui est donné a priori. On ne cherche jamais ce que l'on sait déjà. Il faut trouver les traces, les indices du complot. Il s'agit bien d'une vision à la fois policière et morale du monde, où la pensée est bel et bien abolie, où les coupables sont désignés par avance. Il n'y a plus qu'à les démasquer. Derrière le monde, il faut dénicher l'arrière-monde, où se tient la vérité. La vie n'est plus une quête, une écoute, un étonnement. L'oubli de l'Etre laisse la place aux hallucinés des arrière-mondes.

L'idéologie du complot, c'est le degré zéro de l'intelligence.

A cette tentation de l'Absolu Moral, à cette paranoïa toujours à la recherche des traces de soufre laissées par la présence du Mal, à ce refus de comprendre, il faut opposer un retour au Tragique. Le Tragique, c'est l'approbation du monde, c'est l'idée que la vie est un combat, qu'à la nuit succède l'Aurore, que l'Histoire n'a pas de fin. Il n'y a pas de Main Cachée, ni de chef d'orchestre clandestin. Il y a des volontés qui s'unissent ou qui s'opposent. Il y a la vie. " L'avenir, dit un des personnages de Montherlant, est dans les volontés, non dans les prophéties ". Il en sera toujours ainsi.

Ce n’est pas le lobby juif qui empêche de régler la question palestinienne : le Hamas veut une théocratie, Israël reste une démocratie.

Écrit par : Gilles-Michel DEHARBE | 12/04/2009

Merci Gilles_michel pour vos interventions.
A lire sur la theorie du complot dans le disours islamiste,
http://www.reichstadt.info/complotisme/mc/index.php?action=article&numero=235

Bruno le basque est parti ailleurs trainer ses basques et ses theories du complot...

Écrit par : Itshak | 13/04/2009

"L'une des actions de Jésus quand il reviendra sur terre au Jour du Jugement sera de tuer tous les porcs, et c'est là la preuve qu'ils descendent des Juifs"

.......Représentant du Ministre des Cultes Egyptiens.... (enfin comme en Egypte comme dans les 22 pays arabes, il n' y a qu'un culte autorisé....je ne sais pas trop à quoi sert le "s".)

Ah, en fait, les "resistants" palestiniens ne parlent pas de tuer des isrraeliens, mais bien des juifs, c'est même ecrit dans leur charte....

Alors l'antisioniste, c'est un peu de la branlette vu de la-bas, du moment que l'on puisse faire du mal à un juif... d'ailleurs, il faudra exterminer les juifs meme ceux cachés derrier un rocher ou un arbre.... (extrait de la charte du Hamas.)

Imaginez vous un seul instant que dans la constitution francaise, on y indique qu'un jour, il faudra tuer tous les corses meme dans le ventre de leur mère....( ile occupée depuis fort longtemps qui reclame la fin de la colonisation francaise...)

Je pense que la communauté internationale nous traiterez de barbares, non ?

Écrit par : armantine | 04/06/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu