Avertir le modérateur

27/02/2009

Bush, Chirac, Gog et Magog et la guerre en Irak

L'extrait du livre qu'on lira ci-dessous, publie par L'Express cette semaine, est révélateur. On y apprend comment George W. Bush a voulu convaincre Chirac de se joindre à la coalition américaine dans la guerre contre l'Irak, et comment il a cité à ce propos les prophéties sur la guerre de Gog et Magog. On y apprend comment Chirac a été interloqué et affolé, appelant au secours un professeur suisse pour tenter d'y comprendre quelque chose...

"Gog et Magog?" Cela ne dit pas grand chose pour un président français dont la culture générale ne va pas beaucoup plus loin que les pyramides et les lutteurs de Sumo...

chirac_sumo.jpg

Bien entendu, pour le journaliste de L'Express et sans doute aussi, pour beaucoup de lecteurs français, cette anecdote témoigne surtout de la bigoterie du président américain, qui part en guerre contre l'Irak au nom d'une prophétie d'Ezechiel. J'en tire personnellement deux conclusions opposées. La premiere, c'est que pour combattre un islam conquérant et dominateur, il faut des leaders armés de convictions morales et religieuses. La seconde, c'est que Bush était sans doute un des présidents américains les plus pro-israéliens, tandis que Chirac était un des plus pro-arabes. Entre une Amérique voulant anéantir les ennemis d'Israel et un islam voulant anéantir Israel, le président français avait vite fait de choisir son camp...

president-bush-052603-005.jpg

[...] Jacques Chirac l'a appris, le mois précédent, de la bouche même de Bush Jr. Une révélation reçue d'abord avec étonnement, puis, renseignement pris, avec effroi. Lors de cette conversation téléphonique visant à convaincre son homologue français de se joindre à la coalition, George Bush Jr. a utilisé un argument singulier, affirmant que... «Gog et Magog sont à l'oeuvre au Proche-Orient» et que «les prophéties bibliques sont sur le point de s'accomplir». Sur le moment, Jacques Chirac, stupéfait, ne réagit pas. Il sait Bush religieux, mais il a du mal à comprendre que le président de la première puissance du monde soit à ce point fondu des Ecritures qu'il batte le rappel des duettistes Gog et Magog pour justifier son combat! Chirac s'en ouvre à ses conseillers, d'abord portés à sourire. Il les charge de l'éclairer plus précisément sur Gog et Magog.

Un jour plus tard, George Bush récidive, prononçant ces deux noms mystérieux lors d'une conférence de presse sur l' «axe du mal». L'Elysée consulte d'urgence un spécialiste. Pas en France, mais en Suisse, pour éviter d'éventuelles fuites. C'est Thomas Römer, professeur de théologie à l'université de Lausanne, qui est mis à contribution. Son rapport a de quoi glacer le sang. Gog, prince de Magog, c'est l'apocalypse. Ce personnage apparaît dans la Genèse, et surtout dans deux des plus obscurs chapitres du Livre d'Ezéchiel, prophétie d'une armée mondiale livrant la bataille finale à Israël. Un conflit voulu par Dieu qui doit, terrassant Gog et Magog, anéantir à jamais les ennemis du peuple élu avant que naisse un monde nouveau.

Pour un esprit français, l'évocation de Gog et Magog pouvait prêter à rire. Chirac, lui, ne rit pas. Cette parabole d'une apocalypse annoncée pour réaliser une prophétie l'inquiète et le tourmente. Il s'interroge aussi sur l'inculture religieuse à l'heure où les soubassements religieux sont beaucoup plus déterminants qu'on ne veut le croire dans les décisions politiques et militaires. [...]

Extrait de Si vous le répétez, je démentirai
Jean-Claude Maurice -
éd. PLON, 300 pages, 18,9 €

Emouna45.jpg
EMOUNAH IMMOBILIER
L'AGENCE SPECIALISTE DES QUARTIERS SUD DE JERUSALEM
APPELEZ REBECCA LURCAT (972) 54 807 63 00

Commentaires

il a raison de chercher les ya gog et magog .
Lisez autrement gog exemple:g puis o puis g .
Et vous aurez le nom georges en anglais. D'où en arabe
yajoje et majoje. ya étant le père et ma le fils vous aurez alors le père georges et le fils georges.
LA GUERRE DU PERE GEORGES ET DU FILS GEORGES.
YAGOG BUSH ET MA GOG WORKER BUSH./.

Écrit par : malika mrabet | 28/02/2009

Au-delà de ce propos, il convient de re-judaïser le contexte actuel et les défis auxquels Israël est "réellement" confronté.

La puissance destructrice terrifiante des engins nucléaires provoquera l'effondrement de la civilisation matérialiste et technique. Ce n'est qu'après ce jugement que Jérusalem sera reconstruite pour devenir la ville sainte. Une glorieuse royauté sera érigée en Israël sous le sceptre du Messie de la maison de David (Extrait de " Vers l'harmonie " Rabbin E. Munk).

Il y a deux SCENARIOS possibles pour l'Epoque Messianique:

Soit la techouva et par ce fait on court-circuite les périodes négatives car D' précipite alors la guéoula ……ou bien la guéoula viendra en son temps après une spirale de violence qui éduquera le peuple d'une autre façon comme cela fut en Egypte.

L'IRAN ne serait alors qu'un instrument de cette fin des temps. On lit dans le traité YOMA (page 10) que dans cette deuxième configuration, ROMI se propagera pendant 9 mois sur le monde entier.

On lit dans le traité du Talmud Yoma : Rabbi Yéhouda ben R. Ilaï dit : Romi tombera un jour aux mains des perses (Iran). Mais c’est peut-être la Perse qui tombera aux mains de Romi.

Rav Yehouda dit: Le fils de DAVID (MACHIAH) ne viendra pas que lorsque l’empire de Romi criminelle se sera étendue sur le monde entier pendant 9 mois. . . . pendant le temps qu’il faut à une femme pour mettre au monde son enfant (douleurs de l’enfantement de la venue du MACHIAH)

Qui est Romi ? Etats-Unis ? Russie ? Selon Rabbi Saadia Gaon, Romi est descendant des Grecs et par transitivité serait RUSSE. Seul l’avenir pourra nous apporter réponse.

Nous voyons aujourd'hui l'IRAN se mettre en obstacle sur le chemin des Etats Unis. L'année où vient le Machiah , les peuples seront en guerre les uns contre les autres , l'IRAN mène des actions de subversions dans le monde et après une action imprévisle on risque de voir un affrontement direct entre ISMAEL et ESSAV.

Quand à Ézéchiel, la tradition retient que sa tombe serait située dans un village des environs de la ville irakienne de Hilla. (!)

Hilla fut déjà la scène d'affrontements relativement violents lors de la troisième Guerre du Golfe, essentiellement autour du 1er avril 2003.

Qui a le plus de chance de comprendre ? Celui qui accepte de ne pas comprendre ou celui qui refuse de ne pas comprendre ? Celui qui refuse de ne pas comprendre développe en lui le complexe de l'ignorance et plus il mettra de temps à comprendre, plus il aura du mal à accéder à la connaissance. Par contre celui qui accepte de ne pas comprendre par son acceptation a enrayé son angoisse de ne pas comprendre et ainsi ouvre l'accès à la connaissance.

Différents procédés sont possibles pour entrer en relation avec Essav, les ennemis du Peuple Juif à travers les âges. Ces approches doivent être utilisées aux différentes époques de notre longue histoire pour assurer notre survie.

Écrit par : Gilles-Michel DEHARBE | 01/03/2009

la destruction ou le déclin de l'empire de ya gog bush et magog w. bush arrivera comme le prédit ézéchiel aprés que gog ait visité et mis pied à jérusalem de 9mois et le déclin de bush a commencé après sa visite de jérusalem entre le 9 et le 11 janvier 2008 de 9 mois soit entre le 9 et 11 octobre 2008 par la crise économique .
Et seuls ceux qui ne veulent pas voir restent aveugles éternellement et trouveront des prétextes pour çà. Tandisque la guéoula est arrivée pour ceux qui voient encore...

Écrit par : malika mrabet | 03/03/2009

pour le fait de tout rejudaiser: l'on ne manque comment on a rejudaisé la palestine et gaza tout récemment ça vouera toujours à l'échec et les vrais juifs sérieux deviendront musulmans et leurs cousins tétus iront avec gog bush en enfer et l'oubli de l'histoire et du temps...
Cependant un espoir restera pour ceux quile cherchent dans le fait que Jésus le sauveur et mehdi le pieux viendront justement en 2009 quand l'ange michel aura détruit la plupart de la planète terre par l'eau...

Écrit par : malika mrabet | 03/03/2009

Les vrais Juifs sérieux resteront Juifs ... CQFD.


Jésus est déclaré prophète (nabî ; 19, 30) et apôtre (rasûl ; 4, 171 ; 5, 75) envoyé aux Fils d’Israël (3, 49). Il prêche le monothéisme pur (43, 57 – 64) ; confirme la Torah mais atténue ses prescriptions légales (3, 50), ce qui permet au Coran de proclamer l’islam la religion du milieu : l’équilibre dicté par Dieu à son Prophète se situe entre le judaïsme qui abuse de la loi et le christianisme qui a négligé la loi apportée par Jésus (2, 143) – Ibn Kathîr interprète le terme wasat, « éloigné des extrêmes », comme signifiant « la meilleure ». Par-dessus tout, le Jésus coranique est l’annonciateur de Mahomet (Ahmad) et sa caution vis-à-vis des chrétiens (7, 157 ; 61, 6). Il s’efface devant le sceau des prophètes et s’en fait le garant, mais tient le second rang après lui (2, 253).

Dans la série, « j’aime les Anges », je voudrais l’Ange Michel : le protecteur d’Israël, devenu défenseur de son épouse, la sainte Eglise dans le Nouveau Testament, celui qui a fait chuter Satan sur Terre (merci du cadeau !)

Merci pour vos prophéties !!!

Avant la "conversion", je vous propose un petit détour par le
Judaïsme:

Le prophète est un individu choisi par Dieu, souvent contre sa volonté, pour révéler les intentions et les plans de Dieu au peuple. Dieu a l'entière initiative (Exode, XV, 20 ; 1er Livre des Rois, XVIII, 22 ; Prophète Jérémie, I, 5-6 ; Ézéchiel, III, 14 ; Isaïe, VI, 5). Dieu domine la personne du prophète (Prophète Amos, III, 8). Les prophètes sont animés par l'Esprit de Dieu (Isaïe, XI, 3; Zacharie, VII, 12). Il a existé une véritable tradition prophétique qui se perpétua grâce aux disciples. L'Esprit se communiquait comme dans le cas de Moïse (livre des Nombres, XI, 17 ; Isaïe, L, 4).

En tant que porteur de la révélation divine, le prophète fut souvent soumis à l'omniprésence de Dieu et reçut la force de communiquer aux autres ce que Dieu avait dit, même si cela pouvait conduire le prophète à être persécuté, à souffrir et à mourir. Les auteurs bibliques des livres prophétiques de l'Ancien Testament sont répartis entre trois prophètes majeurs : Isaïe, Jérémie et Ézéchiel, et douze prophètes mineurs qui ont écrit les livres les plus courts : Osée, Joël, Amos, Abdias, Jonas, Michée, Nahum, Habaquq, Sophonie, Aggée, Zacharie et Malachie.

Ézéchiel,

Livre d'Ézéchiel, principal livre prophétique de l'Ancien Testament, attribué au prophète Ézéchiel (597-571 av. J.-C.). Bien que le prophète soit à l'origine de la majeure partie du texte, le livre (notamment les chapitres XL à XLVIII) contient des indications de passages édités ou compilés ultérieurement par ses disciples.

La plupart des spécialistes datent le livre d'Ézéchiel de la première moitié du VIe siècle av. J.-C. Le prophète fit partie des captifs déportés à Babylone en 597 av. J.-C., onze ans avant la chute de Jérusalem. Son rôle, en tant que prophète et chef spirituel, date d'environ 592 av. J.-C. et sa connaissance des rites cultuels du Temple prouve qu'il était prêtre avant l'Exil. Le rôle d'Ézéchiel entre 597 et 586 av. J.-C. fut celui d'un prophète du malheur. Après la chute de Jérusalem devant Nabuchodonosor II de Babylone, il devint celui qui réconforte et encourage. Avec le rétablissement d'Israël, Ézéchiel se fit législateur, codificateur et concepteur de la forme et de la structure du culte hébreu. L'islam assimile Ézéchiel (Hizkil) au prophète Ohu-I-Kifl, cité par le Coran.

Le livre se divise en quatre parties. Dans la première partie (I-XXIV), Ézéchiel reproche au peuple son idolâtrie et de nombreux autres péchés. La nation s'étant en effet détournée de Dieu, il annonce la chute de Juda, la destruction de Jérusalem et la captivité du peuple hébreu comme châtiment pour quiconque romprait l'alliance avec Dieu. Dans la deuxième partie (XXV-XXXII), Ézéchiel annonce la destruction des peuples étrangers et celle des ennemis de Juda. Ici Dieu est révélé comme omnipotent et universel, il est le Seigneur de toutes les nations en tout lieu.

La deuxième partie développe donc un thème initialement exposé dans le chapitre Ier, à travers la vision du char de Yahvé. Dans la troisième partie (XXXIII-XXXIX), Ézéchiel apporte du réconfort aux exilés. Il annonce le rétablissement de Jérusalem et du Temple, ainsi que le retour de l'esprit de Dieu, ou de sa présence. La vision qu'a Ézéchiel de la vallée des ossements desséchés (XXXVII, 1-14) est l'une des plus célèbres de l'Ancien Testament et montre de manière vivante que la présence de Dieu fait la différence fondamentale entre ce qui est vivant et ce qui est mort. Dans la dernière partie (XL-XLVIII), Ézéchiel a une vision extrêmement détaillée de la future patrie théocratique des Juifs.

La nature apocalyptique de certaines parties du livre (par exemple, la défaite définitive de Gog (XXXVIII-XXXIX), la nouvelle Jérusalem décrite dans les neuf derniers chapitres) et l'expression « fils de l'homme » souvent répétée, ont eu une forte influence sur le christianisme et sur certains livres du Nouveau Testament (voir textes apocalyptiques, Messie, Apocalypse). Plusieurs thèmes importants du livre ont également profondément influencé le développement du judaïsme. L'idée d'Israël peuple sacré et élu est attribuée à Ézéchiel. C'est également lui qui a enraciné la croyance en la venue d'un Messie. Ézéchiel fut le premier des grands prophètes hébreux à envisager ce qui se passerait si Dieu retirait son esprit de son peuple élu. Il voit l'Exil et la destruction du Temple comme le châtiment inévitable de ceux qui désobéissent à Dieu, c'est pourquoi il insiste sur l'importance de la soumission à Dieu. Un autre de ses principaux thèmes est celui de Dieu régisseur de l'histoire. Pour insister sur cette idée, il emploie souvent la phrase « et ils sauront que je suis Yahvé » (ou une variante), assortie d'une prophétie contre Juda ou un ennemi de Juda. La vision de la vallée des ossements desséchés illustre un autre thème majeur : celui de l'esprit de Dieu en tant que force vitale faisant surgir la vie de ce qui est mort.

Ézéchiel était un styliste expressif et inventif, et son livre est un des chefs-d'œuvre de l'Ancien Testament. Mais le livre tire principalement son importance du rôle qu'il a joué dans l'évolution du judaïsme. Ézéchiel entreprit d'expliquer le fondement religieux de l'expérience historique des Juifs, à savoir leur Exil et, partant, aida les exilés à conserver leur héritage religieux en leur apportant l'espoir de la fondation d'une nation et d'un Temple. On lui attribue également une influence très importante sur l'évolution du Code lévitique, norme juridique et morale du judaïsme.

Écrit par : Gilles-Michel DEHARBE | 03/03/2009

Quel imbécile ce Bush! Quand un chef d'État mêle mythes religieux et gouvernance, c'est d'une infinie dangerosité pour les êtres humains. On est libre de croire ce que l'on veut, mais pas d'imposer ses vues à l'humanité.

Écrit par : Sagitelle | 17/03/2009

tous les prohetes s aiment et nous demande daimer meme son prochain mais chez l humain regne la haine covoitise orgeuil les vises du diable

Écrit par : ould kada | 24/05/2009

C'est amusant de voir comment l'administration Bush a marqué les esprits chez les français ne serait-ce par le nombre "d'anti-americain" et même encore aujourd'hui. En cause, la guerre en Irak et ce mensonge des armes de destruction massives mais aussi le système libéral qui n'est pas toujours très apprécié en France. Certainement jamais un président Américain n'a été plus détesté outre atlantique ...

Écrit par : Giochi auto | 30/09/2010

si bon que je me suis débarrassé de lui ...

Écrit par : jocuri cu printese | 15/12/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu