Avertir le modérateur

19/01/2009

Selon le CRIF, au moins un tiers des fonds du Hamas proviendrait de la France

SOURCE : http://www.crif.org/

Des associations sont soupçonnées d'apporter un soutien financier aux islamistes de Gaza, informe l’Express du jeudi 15 janvier 2009.
Chèques, promesses de dons, virements postaux... Le déclenchement de l'opération israélienne dans la bande de Gaza a eu, en France, un effet immédiat: le Comité de bienfaisance et de secours aux Palestiniens (CBSP) a vu sa collecte de fonds prospérer plus vite qu'à l'ordinaire.
Depuis au moins trois ans, l'association loi 1901, dont le siège est à Paris, réunit chaque année environ 5 millions d'euros. L'argent est ensuite transféré en Egypte, où une autre association s'occupe de l'affecter à des projets humanitaires à Gaza, ainsi que dans les camps palestiniens au Liban.
Selon Israël et les Etats-Unis, le CBSP serait en réalité un financier occulte du Hamas. George W. Bush lui-même a cité comme telle l'association installée en France dans un discours officiel en 2003. De ce côté-ci de l'Atlantique, le CBSP a aussi fait l'objet de soupçons. Mais ils n'ont jamais pu être confirmés. Fondé en 1990 à Nancy par deux étudiants palestiniens, le comité dispose de bureaux à Lille, à Lyon et à Marseille. En 2001, le Crédit lyonnais, qui était alors sa banque, avait signalé à deux reprises au service antiblanchiment du ministère de l'Economie et des Finances, des mouvements de fonds suspects.
L'intérêt porté par les services de renseignement français aux associations caritatives musulmanes d'aide aux Palestiniens s'est renforcé.
Selon Antoine Sfeir, directeur des Cahiers de l'Orient, « au lendemain de la guerre du Golfe, en 1993 et 1994, près de 30 % des fonds collectés par le Hamas provenaient déjà de France ».
 
Photo (logo de l’association CBSP) : D.R.

 

NE DITES PLUS "C'EST DE L'HÉBREU POUR MOI!"

 

CONFIEZ-MOI toutes vos TRADUCTIONS HÉBREU-FRANÇAIS !

Tous documents, lettres, contrats...

Traducteur professionnel, 10 ans d’expérience de la traduction.

Ttarifs concurrentiels et travail rapide et soigné.

 

08:10 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : hamas, france, crif

Commentaires

*/ Gaza : le Hamas revendique une victoire et exige que les dons et les fonds destinés à la reconstruction lui soient versés.

Depuis dimanche soir, le premier ministre démis, Ismaël Haniyeh, a revendiqué la victoire à Gaza, affirmant qu’il s’agissait d’une victoire populaire dans une tentative d’empêcher les autres factions palestiniennes, partenaires du Hamas, de lui disputer la victoire.

Mais ce faisant, Haniyeh offre la victoire au peuple palestinien, sans doute pour se faire pardonner. La population qui a servi de chair à canon ne semble pas comprendre la politique suicidaire du Hamas et a du mal à reconnaitre une victoire, elle qui a été saignée à blanc, avec près de 1300 morts, 5300 blessés et des pertes matérielles de plus de 1,6 milliard de dollars. Ainsi, Haniyeh, comme l’avait fait Hassan Nasrallah en 2006 après avoir provoqué la destruction du Liban, tente aujourd’hui de transformer son demi-succès en victoire.

Dans cette même optique, Mahmoud Ahmadinedjad, le président iranien, a adressé ses félicitations aux palestiniens et à sa résistance pour leur victoire face aux sionistes. Désormais, la guerre qui s’est arrêtée à Gaza, doit se poursuivre par médias interposés, chaque camp revendiquant sa victoire. Le Hamas, fort de sa résistance et de ses appuis syrien, iranien et qatari (et de sa réhabilitation à Doha), réclame déjà que les aides promises au sommet du Koweït (un milliard de dollars offerts par l’Arabie, et 500 millions par le Koweït), soient versés directement au gouvernement Haniyeh à Gaza, et non pas à travers un mécanisme international qui devrait être mis en place, impliquant la Banque Mondiale, les pays donateurs et l’Autorité palestinienne de Mahmoud Abbas. Le Hamas rejette cette perspective et tente d’imposer son propre point de vue, partant du fait que « celui qui détient l’argent détient le pouvoir ». Si la guerre s’arrête à ce stade, il ne fait pas de doute qu’elle est profitable au Hamas.

Chawki Freïha / http://www.mediarabe.info/spip.php?article1653

Écrit par : Gilles-Michel DEHARBE | 19/01/2009

* / A voir : http://cbsp.fr/index.php

* / A voir : http://www.dailymotion.com/group/cbsp


Notre mission : répondre à la détresse !

Au-delà des discours creux, il y a des actes forts. Autour d’un seul objectif, le CBSP met tout en œuvre pour apporter joie et réconfort à ceux qui vivent dans le besoin. Nos années d’efforts et de volonté renforcent cet engagement au service de la solidarité. L’aide vitale et ô combien précieuse que nous dispensons prouve, à plus d’un égard, que les valeurs basées sur la fraternité entre les peuples ne sont pas de vaines paroles. ( on aimerait qu'il en soit ainsi ? )

Nous œuvrons inlassablement en faveur des Palestiniens les plus nécessiteux. En effet, depuis 1990, le Comité de Bienfaisance et de Secours aux Palestiniens (CBSP) n’a ménagé aucun effort pour venir en aide à une population civile durement éprouvée. Nous sommes la première ONG française dont l’action humanitaire est exclusivement axée sur la Palestine. ( y' a pas photo ! )

Nos projets humanitaires couvrent différents domaines : nutrition, éducation, santé, développement ainsi que l’urgence. Ces derniers sont menés en étroite collaboration avec des partenaires locaux. Parallèlement, nous apportons un soutien financier et moral à des êtres fragiles et vulnérables à travers le parrainage regroupant les orphelins, les personnes handicapées de même que les familles démunies.

Nous sommes présents aussi bien à Gaza qu’en Cisjordanie. (!!!)

Nous intervenons également dans les camps de réfugiés palestiniens situés au Liban et en Jordanie. « la Passerelle de l’Espoir », telle est l’appellation qui définit le mieux notre vocation. Devant une situation dramatique, comment ne pas porter secours en pansant les plaies et en parsemant le bonheur ?

En un mot, le CBSP agit pour faire renaître l’espoir et pour préserver la dignité. Nous voulons être avant tout le lien solidaire entre, d’une part, un peuple qui souffre et, d’autre part, des femmes et des hommes épris de justice et sensible à la détresse humaine qui désirent agir concrètement. A ce jour, des dizaines de milliers de donateurs consolident notre mission par leur confiance et leur fidélité.

Fidélité à quels principes ?

Écrit par : Gilles-Michel DEHARBE | 19/01/2009

Un ancien conseiller de l’UNRWA accuse l’organisation d’aider des terroristes.

http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-3662945,00.html

Écrit par : Gilles-Michel DEHARBE | 28/01/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu