Avertir le modérateur

31/12/2008

Guerre au Hamas : nous n'avons pas à nous excuser de vaincre

Israël a fort heureusement rejeté aujourd'hui les offres de "trêve" faites par la France (tout comme le Hamas, d'ailleurs, ce qui semble avoir échappé aux médias français). En déclarant que "la priorité", est "la fin des hostilités et le retour de la trêve", la diplomatie française montre bien de quel côté elle se situe dans le conflit entre Israël et le Hamas. Il semble que le quai d'Orsay ait adopté le vocabulaire du Hamas, qualifiant de "trêve" la situation dans laquelle les Arabes bombardent nos villes et nos soldats s'abstiennent de riposter...

 

gaza_hamas_demonstration.jpg
Une "trêve" avec le Hamas?

 

Sarkozy, l'ami d'Israël... ou du Hamas ?

 

L'association France-Israël regrette que le président français ait qualifiée l'intervention israélienne de "disproportionnée" et ait "renvoyé dos-à-dos une nation démocratique agressée et un agresseur islamiste"... Michel Gurfinkiel, de son côté, explique cette attitude par l'influence des conseillers de Sarkozy et par celle de la communauté musulmane de France, dont le poids électoral est de plus en plus important. Et la communauté juive ? Elle se fait remarquer jusqu'à présent surtout par le silence et les balbutiements de ses dirigeants. Le CRIF a déploré les "victimes civiles" palestiniennes, et l'ex-grand rabbin de France, Joseph Sitruk, entonne quasiment le même refrain en affirmant que "nous ne sommes jamais heureux de voir le sang couler, fût-il celui de nos ennemis".

 

tsahal.jpg

 

Certes, les Juifs ne boivent pas le sang de leurs ennemis, comme le font les islamistes (qui pratiquent toujours les sacrifices humains, comme le rappelle Laurent Murawiec dans son dernier livre, The Mind of Jihad). Mais cela ne veut pas dire que nous soyons tristes de voir leur sang couler ! Il semble que certains dirigeants juifs de France confondent notre Torah et le "Nouveau testament". L'immense majorité des Israéliens s'est réjouie en apprenant, à l'issue du shabbat de Hannoukah, que notre aviation avait enfin bombardé Gaza et qu'elle y avait fait beaucoup de victimes parmi nos ennemis. Nous n'avons pas à nous excuser de vaincre, et d'ailleurs cela ne nous rendra pas plus sympathiques aux yeux de nos ennemis ou des goyim en général, amis ou ennemis. Souhaitons que nos frères juifs de France retrouvent eux aussi l'esprit de Guevoura des Makkabim et manifestent avec fierté leur attachement à Israël et à son armée dans les rues de Paris.

Pierre Itshak Lurçat

tanks.jpg

 

EMOUNAH IMMOBILIER

L'agence spécialiste des quartiers Sud de Jérusalem

Contactez Rebecca LURCAT

 

17:42 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : sarkozy, hamas, gaza

Commentaires

La politique arabe de la France présente une particularité qui suffit à démontrer son caractère exceptionnel : elle est l'une des plus vieilles constantes historiques de la politique française. Cette politique ne date pas d'aujourd'hui. Le général de Gaulle rappelait que le monde arabe est une région pour laquelle la France a toujours manifesté un intérêt particulier. C'est pourquoi, il s'était fixé comme priorité, dès son retour aux affaires en 1958, de " rétablir notre position dans une région où depuis toujours la France fut présente et active".

On pourrait situer l'acte de naissance des relations franco-arabes au VIIIè siècle, avec l'alliance conclue entre le roi des Francs, Pépin, et le Calife de Bagdad, al Mansour. Autour de l'an 800, le roi Charles le Grand (Charlemagne) et le Calife Haroun al Rachid échangèrent des ambassadeurs, s'adressèrent des présents et signèrent un traité d'amitié afin de faire face à l'empire byzantin.

Quand Sarkozy déclare qu‘il « Il ne peut y avoir de paix sans la reconnaissance de Jérusalem comme capitale de deux peuples » rappelons que Jérusalem n’a jamais été la capitale d’un Etat arabe ; n’a jamais été la capitale d’un Etat musulman ; et n’est pas mentionnée une seule fois dans le Coran.

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/international/20080623.OBS9676/sarkozy__jerusalem_a_vocation_a_devenir_capitale_des_de.html

Quand Sarkozy déclare que « Juifs et musulmans, Israéliens et Palestiniens, au fond vous partagez la même souffrance et la même douleur pour vos enfants » il met sur le même plan les Juifs israéliens civils exterminés par les terroristes musulmans "palestiniens", et les Arabes "palestiniens" terroristes éliminés par l’armée israélienne lors d’opérations antiterroristes menées pour protéger la population israélienne.

Que n’a-t-on entendu également sur le blocus de Gaza !!!

« La restriction de la fourniture de biens dans un environnement de guerre ne constitue pas une "punition collective" selon la loi internationale. Le terme "punition collective" se réfère à l’imposition de peines criminelles et ne se réfère pas à l’acte légal de rétorsion (par ex. : sanctions, blocus). En fait, selon l’article 23 de la Convention de Genève (qui établit les normes pour la fourniture d’une aide humanitaire limitée), Israël n’a aucune obligation de fournir des biens, même des fournitures humanitaires de base, s’il est convaincu que ces biens seront détournés ou que la fourniture de ces biens aidera le Hamas dans son effort de guerre. Comme de nombreuses sources crédibles l’ont rapporté, le Hamas a détourné des fournitures destinées à la population de Gaza » (NGO-Monitor, 16 juin 2008).

http://www.ngo-monitor.org/article.php?viewall=yes&id=1962

On pourrait ainsi continuer à énumérer les discours et gestes symboliques, comme lorsque Mme Alliot-Marie a déposé une gerbe sur la tombe d’Arafat.

Il faudrait que M. Sarkozy ait toujours sur lui un « pense-bête » lui rappelant que l’article 7 de la Charte du Hamas prône le génocide mondial des Juifs !!!!

Depuis toujours, la vision que la France se fait du monde préconise un ordre international équilibré et respectueux du droit des peuples à rester eux-mêmes et à choisir librement leur propre destin. La clé de voûte de la politique française depuis plus de 2 000 ans est le refus des empires dominateurs et la recherche de l’équilibre entre les nations. Aux hégémonies et aux rêves impérialistes, elle oppose le respect de la liberté des nations et de la dignité des Etats. C'est pourquoi, la France a toujours été solidaire des nations qui avaient besoin de son appui. Comme le disait le général de Gaulle, il existe "un pacte vingt fois séculaire entre la politique de la France et la liberté du monde."

Dont acte, Israël n’a pas besoin de la France.
Israël ne demande qu’à être reconnu comme un Etat « digne » de ce nom, par la France elle-même, par le Hamas, et par bien d’autres ….

Écrit par : Gilles-Michel DEHARBE | 02/01/2009

Encore une fois, bravo.
Après avoir caché sa kippa, il va falloir maintenant pleurer sur les 'victimes civiles' arabes. Et pourquoi pas un jeun ?

Écrit par : Jean | 08/01/2009

Waw, excellent article, grand merci à vous pour vos idées, et notez que je partage entièrement ce point de vue. Permettez-moi d'insister, oui votre blog est très bon, j'aime votre style d'écriture. Bonne continuation et longue vie à votre blog !

Écrit par : Joachim | 27/05/2010

Merci pour votre article, je découvre votre blog et je tiens à vous féliciter pour votre travail remarquable

Écrit par : Agences locations appartement | 06/07/2010

Ouah, excellente analyse ;)

Merci beaucoup

Écrit par : Grattage | 05/12/2010

Super article, bravo

Écrit par : tchatche | 30/04/2011

Achat de bijoux en or en Suisse. Prix de l'or au kilo.

Écrit par : achat d'or | 26/11/2011

Je suis 100% d'accord, très enrichissant de vous lire.

Écrit par : gagner de l'argent sur internet | 30/11/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu