Avertir le modérateur

08/08/2008

Haaretz, le journal des élites israéliennes post-sionistes

Pierre Itshak Lurçat

En mars 2008, alors que plusieurs pays arabes appelaient vainement au boycott du Salon du Livre de Paris - dont Israël était l'invité d'honneur - ils reçurent un soutien inattendu : celui du rédacteur en chef du supplément littéraire du quotidien israélien de gauche réputé, Haaretz, qui se vanta publiquement d'avoir été « le premier à lancer la pétition demandant le boycott du Salon du Livre »... Cet appel étonnant en apparence ne surprit pas les lecteurs réguliers du journal israélien. Il avait été précédé, quelques semaines auparavant, d'une déclaration tout aussi polémique, du rédacteur en chef de Haaretz, David Landau, qui avait déclaré à la Secrétaire d'Etat américaine Condoleeza Rice, lors d'un dîner privé en décembre 2007, que l'Etat juif « voulait être violé par les Etats-Unis » - manière élégante de dire qu'il appelait à une intervention plus vigoureuse des Etats-Unis pour contraindre Israël à faire des concessions à ses ennemis arabes…

Ces deux déclarations de responsables du journal Haaretz avaient elles-mêmes été précédées, depuis de nombreuses années, d'articles très virulents condamnant la politique israélienne, et attirant l'attention des lecteurs sur les « souffrances » des Palestiniens - thème devenu la spécialité de deux journalistes de Haaretz en particulier, Gidéon Lévi et Amira Hass, cette dernière résidant à Gaza. En réalité, comme nous le verrons, Haaretz est devenu dans une certaine mesure, depuis le début de la « deuxième Intifada », et sans doute déjà auparavant, un redoutable outil de propagande propalestinienne, dont des articles innombrables sont repris, dès leur parution, sur des sites d'organisations et de groupes politiques propalestiniens, et traduits en anglais, en français, en italien et en d'autres langues, par des traducteurs militants, sur des sites tels que ceux d'Europalestine, France Palestine ou Palestine solidarité...

158669399.jpg
Amira Hass, qui porte bien son nom...

 

En quoi cette évolution est-elle significative de celle des élites israéliennes - dont Haaretz est le journal de référence et le « pain quotidien » (au même titre que Le Monde pour les élites françaises) - et de l'état actuel de l'intelligentsia israélienne ? S'agit-il d'une tendance marginale ou minoritaire au sein du journal et des élites d'Israël, ou bien du reflet plus ou moins fidèle d'un état d'esprit généralisé au sein des élites intellectuelles, universitaires et politiques de l'Etat juif, qui vient de célébrer son soixantième anniversaire?

 

I. Haaretz , un journal israélien antérieur à l’Etat : 1919 - 1948

 

Les origines : une feuille d’information de l’armée anglaise

Haaretz a été fondé en 1918, pendant la période du Mandat britannique, ce qui en fait le quotidien le plus ancien d'Israël. A ses origines, il s'agissait d'une feuille d'information hebdomadaire publiée en anglais, en hébreu et en arabe, sous le titre News from the Holy Land. L'édition en hébreu était distribuée aux soldats juifs de l'armée britannique en Palestine mandataire, et aussi au sein de la population du Yishouv à Jérusalem et Jaffa. Par la suite, le mouvement sioniste devint partie prenante du journal, d'abord en le subventionnant, puis en le rachetant à l'armée anglaise. C'est un mécène juif russe, Isaac Leib Godlberg, qui apporta les fonds et devint le nouveau propriétaire du journal, dont le nom fut raccourci de Hadashot Haaretz (Les nouvelles du pays) en Haaretz (Le pays).

 

Un des collaborateurs actifs du journal, qui fut à l'origine de son rachat au bénéfice de la Commission sioniste, n'était autre que le dirigeant sioniste révisionniste Vladimir Jabotinsky, qui participait régulièrement aux éditions hébraïque et anglaise du journal. A cette époque en effet, Haaretz n'avait pas de ligne politique bien définie, et Jabotinsky pouvait y écrire librement sur les sujets qui lui tenaient à coeur 1.

 

Le rachat d’Haaretz par la famille Schocken

 

Le second tournant dans l'histoire du journal fut son rachat en 1937 par la famille Schocken, qui possède le journal jusqu'à aujourd'hui. Salman Schocken, homme d'affaires né en 1877 en Pologne dans une famille modeste, avait fait fortune en créant une chaîne de grands magasins en Allemagne, qui comptait des succursales dans une vingtaine de villes. En 1926, Salman Schocken créa aussi une maison d'édition, Schocken Verlag, qui publia plusieurs auteurs juifs allemands célèbres, comme Martin Buber, Franz Kafka ou Franz Rosenzweig, avant d'être transférée aux Etats-Unis lors de l'arrivée au pouvoir des nazis.

1695914179.jpg
Salman SCHOCKEN

 

Outre son activité d'homme d'affaires prospère, Salman Schocken était un bibliophile et un mécène avisé. C'est lui qui découvrit le talent littéraire du jeune Samuel Joseph Agnon, alors qu'il séjournait en Palestine, et qui l'encouragea et l'aida financièrement pour lui permettre de consacrer son temps à l'écriture. Dans sa monumentale biographie d'Agnon, Dan Laor qualifie sa rencontre avec Schocken d'événement déterminant dans la vie du jeune écrivain, futur Prix Nobel de littérature 2.

 

Schocken, qui était autodidacte, était également très impliqué dans la vie culturelle juive et sioniste en Allemagne. Au cours de son séjour en Palestine mandataire (1935-1942), il se rapprocha du mouvement pacifiste « Brith Shalom », constitué d'intellectuels juifs allemands, partisans d'un Etat binational et hostiles au sionisme politique. Après le rachat du journal Haaretz, il désigna son fils, Gustav Schocken, à la tête de la rédaction. Gustav Schocken fut l'éditeur et le rédacteur en chef du journal de 1939 jusqu'à son décès, en 1990. C'est lui qui fit de Haaretz un quotidien moderne, abordant tous les aspects de l'actualité et notamment les questions économiques et culturelles, et doté d'une page éditoriale influente.

 

Le journal des élites bourgeoises libérales

 

Au cours des années antérieures à la fondation de l’Etat et jusque dans les années 1960, la presse écrite israélienne était dominée par les journaux appartenant – ou étroitement liés – à des partis politiques. Parmi les plus influents, citons Davar, quotidien publié par la confédération syndicale Histadrout, entre 1925 et 1994 (dont le rédacteur en chef était Berl Katznelson, dirigeant et idéologue du parti travailliste) ; Haboker (sionistes généraux) ; Al-Hamishmar (Mapam, extrême gauche) et les organes des partis religieux : Hatsofé (sioniste religieux) et Hamodia (Agoudat Israël).

 

Dans ce paysage médiatique très idéologique, Haaretz constituait une voix différente, indépendante de tout parti politique et au ton beaucoup plus libre. L’orientation générale du journal, qui est restée sensiblement la même jusqu’à aujourd’hui, était celle d’un quotidien de la bourgeoisie libérale. Alors que les journaux idéologiques liés aux grands partis politiques représentaient les différentes tendances du mouvement sioniste (travailliste, révisionniste, religieux), Haaretz avait pour lectorat le public des classes moyennes de la cinquième alyah, constitué principalement d’universitaires, d’artistes, de médecins et membres des professions libérales, d’origine allemande en majorité, qui s’installèrent dans les villes et notamment à Tel Aviv.

 

Curieusement, malgré les transformations nombreuses de la société israélienne depuis les années 1930, on peut affirmer que c’est toujours ce même groupe qui constitue le coeur du lectorat d’Haaretz : celui que l’on pourrait définir sociologiquement comme les élites urbaines (par opposition aux élites rurales du mouvement kibboutzique). Et, ce qui est encore plus étonnant, c’est que c'est précisément cette population – dont les membres étaient arrivés en Israël non pas par idéal sioniste, à la différence des membres des mouvements haloutziques de la troisième et quatrième alyah, mais fuyant le nazisme, et contre leur gré – qui a le plus contribué à la constitution des élites intellectuelles israéliennes, notamment autour de l’université hébraïque de Jérusalem.

 

 1621104113.jpg

II. De 1948 à nos jours : comment Haaretz s’est détaché du consensus sioniste

 

 

Au cours des vingt premières années de l'Etat d'Israël, Haaretz défendit ainsi tout naturellement des positions opposées à la politique économique des gouvernements, d'orientation sioniste socialiste, et se fit le défenseur de la libéralisation de l'économie. La ligne politique épousée par le journal après la création de l'Etat fut celle d'un quotidien indépendant promouvant une économie libérale. C'est seulement après 1967 qu'Haaretz s'engagea plus activement sur le thème des « territoires » - en soutenant des concessions territoriales en faveur des Etats arabes - et sur la question des rapports entre l'Etat et la religion - en se faisant l'avocat d'une laïcisation de l'Etat et de la société.

 

C'est sans doute dans le domaine économique qu'Haaretz fit preuve de la plus grande constance, depuis les années 1930 et jusqu'à aujourd'hui. En matière de politique par contre, son évolution a été beaucoup plus marquée, d'un sionisme modéré à ses débuts, à l'ethos post-sioniste depuis les années 1990. Un article de 1949, signé de Gershon (Gustav) Schocken, atteste de l'évolution suivie par le journal au cours des 50 dernières années : dans cet éditorial, intitulé « Les Allemands et nous », le rédacteur en chef réclamait la promulgation par la Knesset d'une loi interdisant à tout citoyen israélien de s'installer, ou même de séjourner en Allemagne 3. (Un demi-siècle plus tard, en 2006, un groupe de presse allemand, Dumont-Schauberg, a acquis 25% des parts de Haaretz, qui est devenu le premier journal israélien détenu en partie par un groupe allemand - dont le père de l'actuel dirigeant, qui plus est, était membre du parti nazi...)

 

Haaretz contre le « primitivisme » des Juifs orientaux

 

A cet égard, Haaretz était aligné sur l'ensemble de la presse israélienne à l'époque, le Yediot Aharonot appelant de son côté à « inculquer la haine de l'Allemagne aux enfants d'Israël ». Sur un autre élément du débat social et politique dans les années 1950, celui de la vague d’émigration en provenance des pays arabo-musulmans, on pouvait trouver dans Haaretz des articles au ton tout aussi virulent, comme en témoigne cet extrait d’un article d’Aryeh Gelblum paru le 22 avril 1949 :

 

Il paraît que les Tripolitains et les Tunisiens sont « mieux » que les Marocains et les Algériens, mais ils posent tous le même problème… Le primitivisme de ces gens est insupportable. Ils n’ont pour ainsi dire aucune éducation, et pire encore, ils sont parfaitement incapables de comprendre le moindre raisonnement intellectuel. D’une manière générale, ils ne sont guère plus évolués que les Arabes, les nègres et les berbères de leur pays.

 

Cet extrait en dit long sur l’état d’esprit de certaines élites israéliennes ashkénazes dans les premières années de l’Etat, dont Haaretz était représentatif. Tom Segev, qui cite cet article, observe qu’il était encore mentionné 30 ans après sa parution lors de débats sur les relations intercommunautaires. Bien entendu, la publication d’un tel article serait aujourd’hui impensable dans les colonnes de Haaretz (ce qui n’empêche pas que des articles tout aussi provocateurs soient publiés, prenant pour cible non plus les Juifs orientaux, mais les religieux ou les habitants des « territoires »).

 

Un journal post-sioniste avant l’heure

 

A quel moment Haaretz a-t-il commencé à se détacher du consensus sioniste ? La question est d'autant plus délicate, qu'il n'est pas évident de définir une ligne bien établie au sein de la rédaction du quotidien, qui a toujours - comme la plupart des journaux non affiliés à un parti politique - abrité en son sein plusieurs tendances. Deux journalistes de Haaretz, Amira Hass et Gideon Levi, ont contribué à faire du journal des élites israéliennes un instrument de la propagande propalestinienne en Europe. Le journaliste Tom Segev (lui-même collaborateur de Haaretz) relève une « innovation » due à la plume de son confrère Uri Avneri : l’emploi du terme « sionisme » pour désigner la vaine grandiloquence…

 

Cette innovation significative ne date pas, comme on pourrait le croire, des années 1990, ni même de l’après 1967, mais de 1949 ! Segev cite plusieurs articles de la même période, qui illustrent bien la vision du monde (et du pays) du journal Haaretz, que Segev oppose à celle du quotidien de la Histadrout Davar :

 

Contrairement au quotidien du syndicat Histadrout Davar, qui était imprégné d’une foi naïve, solennelle presque, piégé dans une rhétorique visionnaire, Haaretz affichait un scepticisme morose non dénué d’une mesquinerie et d’une arrogance qui sombraient aisément dans les ornières de la critique sans fondement…4

 

Pour illustrer ce scepticisme et cette arrogance, Segev cite également un article du rédacteur en chef de Haaretz à l’époque, Gershom Schocken, demandant que l’Etat juif nouvellement créé change de symbole et abandonne la menorah – chandelier à sept branches – qu’il jugeait d’une « esthétique abominable incarnant le manque de goût, de culture et de sens esthétique du gouvernement israélien ». Cet extrait est révélateur – et presque prémonitoire – dans la mesure où il concerne un des symboles de l’Etat juif. Quatre décennies plus tard, en effet, le même Haaretz allait réclamer la modification du drapeau et de l’hymne national, coupables à ses yeux cette fois-ci, non plus de manque de goût, mais d’exclure la minorité arabe israélienne…

 

Notes

1. Voir J. Schetchtman, Rebel and Statesman, T. Yoselof 1956, p.308.

2. Dan Laor, Hayyé Agnon, Schocken 1998, p.105.

3. Cité par Tom Segev, Les Premiers Israéliens, Calmann-Lévy 1998, p. 327.

4. Tom Segev, Les Premiers Israéliens, p. 14.

 

Article publié dans France-Israël Information

Commentaires

Pierre LURCAT explique de manière particulièrement rigoureuse et documentée, l'état aussi désespéré que désespérant de ce quotidien.
Nous les francophones, nous devons appeler cet organe de propagande antijuif, "l'immonde en ivrit", en référence à son homologue antijuif français. Comme ce dernier, la lie gauchiste interlope israélaste a fait de "l'immonde en ivrit" son papier peu hygiénique de référence.

Les collaborateurs de "l'immonde en ivrit" méritent le mépris des Juifs. Mais, pour paraphraser une phrase devenue célèbre dans l'histoire de la propagande en français ils méritent aussi "nos crachats et be bons coups de bates de baseball". S'il est très incertain que ce traitement redresse leur esprit tordu, au moins cela les ramenera à la réalité de leur nuisance.

Écrit par : Ariel ABECASSIS | 10/08/2008

j'ai l'impression que les articles sont écrits par des nazis, le vocabulaire utilisé, la haine qui transpire à chaque ligne, l'absence de tout esprit critique. C'est déplorable surtout que ceux qui écrivent le font soit disant sous l'autorité morale des morts de la shoah
C'est exactement la même rhétorique que les antisémites et intégristes de tous poils

Écrit par : hachkar | 10/08/2008

je pense que pierre lurçat a bien dit sur ce journal gauchiste qui defend les interets de la cause palestinienne en israel comme à l'etranger , mais un gouvernement normal israelien de droite aurait du tout faire pour les casser , les briser et leur interdire tout ce qui attrait à la propagande pro palestinienne ..
moi j'ai écrit souvent dans leur édition internet en anglais en les attaquant sur leurs politiques pro arabes et bien ils m'ont mis mes articles prouvant leur démocratie et accepter qu 'il y a beaucoup de juifs et d'israeliens qui ne sont pas comme eux "pro arabes "et plutot grand israel comme moi et d'autres ..
déjà un journal qui defend les interets de nos ennemis ..palestiniens ou syriens ...etc., devrait étre sanctionné par un gouvernement normal qui defend les interets d'eretz israel , mais ces rigolos de gouvernement ex likud "olmert/livni"-barak/chass au lieu de s'attaquer à ces gauchistes d'haaretz font le jeu de ces gauchistes ..
je pense que les israeliens en majorité sont de droite , je reviens d'israel ou j'ai fait un sondage partout ou je suis allé et tous sont contre ces gauchistes et ces margoullins d'olmert/livni qui veulent qu'israel fasse une autre politique nationaliste , annule les accords d'oslo et réoccupe toutes les zones confiés à l'Ap d'abou mazen qui est protégé par les usa et l'europe , mais israel devrait avoir à dire son dernier mot là dedans et dire au monde qu'israel en a marre des palestiniens et qu'israel appartient au peuple juif et non à un peuple inventé palestinien qui sont defendus par les gauchistes d'haaretz ..yédiot.. et méme maariv qui a tourné sa veste ..
je suis pour des sanctions de boycott contre ces haaretz etc.. qui defendent plutot les interets des palestiniens que du peuple juif sur sa terre ..
am israel hay

Écrit par : cayam2 | 10/08/2008

Hello! I'm Crystal. I am almost 16. :)
I guess vudejerusalem.20minutes-blogs.fr - nice name for this site! ;)
It is so interestingly here, especially in this category.
I was surfed about 3 hours before found this site. I think i'll be here for a long time! :-*

Écrit par : AMistyCrissy | 10/10/2008

esque le peuple juif na toujour pas comprie quilfais le jeux des bondes dassassins de mahomet lescros il ny a u jamais de revelation a ce voyou qui es mahomet la repence ce trouve dans sons livre enfin ceselecubrationslorsquil fesaisle clowne en prettendant avoir enttendu lange gabriel oui dans tout sans livreil ne fais queconfirmer la bible il ny a rien de divin dans ces dires a lui noublions pas quil a tout apris lors de sesmultiples voyages en tent que caravanier oui il ete durant ces voyages heberger chez les cures et rabin et ces dans les veillers quil a apris lexistance du dieu dabraham et il ces mis alesracontees a ces compatriotes les arabes du desert qui ete des gentsidolatre veul et sanguinaire vivant de rasiat et de piages bref jafirme et je maintient que mahometet un hableur menteure et desequilibres sexsuel na til pas epousee une fillette de 9ans que dir de ca na til pas asssassinee des inocents pour prendre leurs femmescelui qui dit que lislame et une religion passifique et dans lerreure absolue il na jamais ete dit ni toleres dans les ecrits du livre de mahomet la libre expressin des idees ni le doute ou la confrantationdavec la bible dailleur il et strictement interditau musulmans de lire ou de faire referance a la bible ou levangile alor que tout ce qui er ecrit dans sans livre ses la retranscription de la bible pour maintenire ces compatriotes sous sa coupe il a instorerles priere s5 par jourpour eviter tout reflection de lespris contadictoire les musulmans non aucune valeur humaine le musulman et lache fourbe naime pas la contradiction meme sil a tort mahomet a soumis cescontemporainspar lepee et lacceptation de la misere et la soumission en compenssationdune viemeilleur apres la mort chose que les gouvernants arabes exploite pourecrasees leures peuples et les maintenires dansla soumission totale que celui qui ditque mahomet et lenvoyer de dieu nous montre un infime miracle il et un sanguinaire psycopatheavec un penchant imoderes pourle sexe sans livre parle du debut a la finque deviolencede chatiment a ceux qui ne veulle pas ce soumetre a lui une fois encor liser son livre il ny a riende nouveau tout a ete prie de la bible a part ces quelques paragrafes ou il justifies cescrimespour sacaparer les femmes dautuit ou leurs biens sans livre et monssangesil a prie les ecrits de la bible pour son compte bon je demonde au journal de preserver mon annonymatet de me permertre de quiter lalgerie afin que je puisse defiees les musulmans dans unpays democratiquejai asser de preuvesconcrette pour demontresla supercherie de mahomet

Écrit par : telaidj lakhdar | 11/01/2009

je tien pour responssable le journal pour les persecutions du pouvoire algerien a mon encontre suite a mon article je demonde aux intelectuel democrate de bienvouloir prendre ma defence car les fanatique ne vans pas me laisser libre je demande simplement ma convertion a la religionjuive la vrais solidaritees entre peuple ce trouve chez les israilites je prefert fair la monche aupres des israilite que de continuer a mourire a petit feu aupres des pretendus musulmans ci jai pris cet decision dune part je nai jamais ete convaincu par les ecris musulmans et le plus grave ces la dictature politico-religieuse oui esquelon peu vivre avec une retraite de 25euro par mois avec 5perssonnes a charge et le comble de tous cela javais un garcon de 25ans qui qui l fesais des boulots desclave pour nous fairesurvivre il est decede dans un accident de la circulation et savez vous a combien le pouvoir religieu politique a evaluee sans capital decee a 300euros pour lamour du dieu dabraham qurl etre humain peucotionner ces choses dite le moi bouteflika et szs freres et sa clic delapidedes millier de milliard de dollar et moi et mre enfants creuvant de fain savez vous que nous vivons de pain rasi et de lait la viande ces un luxe inabordable pour moi je lance unappel de secour au juif fils dabraham de maider a sortirede ce pays et de maccepter dansvotrereligion aidees moi merci a vous tous

Écrit par : telaidj lakhdar | 12/01/2009

Monsieur "Telaidje Lakhdar"

vous etes posté içi par une hasbara juive dont la bêtise n'a d'égale que la maladresse

il faut croire que à Sétif votre français est parfait ainsi que votre orthographe

et lorsqu'on est capable de parler de "psychopathe avec un penchant immodéré pour le sexe" on comprend vite que ces fautes d'orthographe volontaires que vous faites sont tout simplement ... puériles et grotesques!!

la vraie Hasbara pour notre Israel bien aimé est un peu plus subtile..heureusement

Écrit par : YEHOUDI | 12/01/2009

jai 59ans etres malade ainssi que toute ma famille nous avons de gravesproblemes dijestif due a une alimentation tres desequilibres et voici une partie de mon calver lor de laccident mortelle de mes deux garcon lun et mort parcequelembulancierde lhopitale de oued athmania distant du centre hospitalier de constantine na pas voulu evacueer mes enfants parsquil suivais un matche de phootballe a la tele il a falue lui donner unbakchiche pourqui les evacues une fois au chu de constantine je devais dabord maquiter des frais de consultation une fois les frais payer deja le cas de mon fils ces tres agraver le chef de service ma fais comprendre quepour que chururgien examine mes enfantsje doit donner queques choses jai donner tous ce que javais mais cetais trop tard mon enfant et mot dans mes brasfaute netre pas soigner a temp il mes rester le second garcon avec le frand fracasseret je navais plus dargent a donner en nous a mis dehor sans soin ni rien jai attendu le matin pour aller demonder lomone dans la rue et les cafees pour pouvoir donner le bakchiche apres cela en ma dit et ces un autre chef de service quil ny a plus de place pour mon fils et que je doitdonner pour quil passe des radios et unscaner le scaner fais le chirurgien ma demonder de prendre rendez vous dans la clinique privee ou il travail apres sans cervice a lhopital comme je ne pouvais plus rien et apres avoir passer moi et monfils blesser 10jours dehort a la belle etoile nous somme rentree a setif en stop et pour ramener le cops de monfils jai duevendreune tele une armoire 2 boucles doreille de ma fille une fois mon fils enterre jai contrcacter un pret avec interet aupret dun frere musulman pour faire admetre mon fils ainee dans une clinique privee a setif je fais appel au humaniste aux juif aux chretien aider moi a quiter ce pays je renis la nationnaliterla religion aider moi a demonderau tribunal internatinnal mes droit detre humain je nai pas peur de la mort je suis mort deja mon seul desire et de voir mon fils ainer et ces soeur soigner et monger a leur faim vous qui me liser juif et chertienaider moi au nom disrael et de jesus nous somme a bout acceiller nous au nom de dieu dabraham en veus juste vivre nous somme pret moi et ma famille a faire tout les traveaux domestique et autres ny a til pas dames charitable qui veus bien apaiser un peu soit til nos soufrance quand endure avec ses monstres ces dictateures ces assassins jappel les pacifistes et les hommes epries de justice et dhumanisme au secour venez voir de vos yeux ce que jendure vous ette tous au courantdes agisment des dirigents arabes pourquoi ne pas leurs demonder des comptes au nom des droits humanitaires avez vous vue ou trouver un etat islamique arabe democratique respectueus des droits de ces citoyens a ceus qui blame letat disrael detre agressife oui sais vrais il fais le jeux des islamistesces derrnier ne veul pas la paix non ils veulent tout simplement le pouvoir pour senrichire ils ce foutedu peuple palestinien comme harafat et sa bande non til pas delapiderles fonds interrnationneaux destiner a la reconstruction de leur jeune etat ces toujour la cupiditer des dirigent palestineun qui et la cause du conflitqui perdure alimenter par lesislamistes qui on lememe objectif le pouvoireet largent la seul victime dans ce conflis ces le peuple palestineun messieurs les democrates et humaniste ma destinee et entre vos main je garde lespoir detre aider merci a vous tous ci je doit etre assassiner je vous conjure sauver mes enfants jhabite a setif une ville dalgerie

Écrit par : telaidj lakhdar | 12/01/2009

mosieur yahoudi ci je me suis adressera votre journalsais pour demonder haimblement une aide loin de moi la polemique steril monsieur ces biena vous de fairelapologie du grand israellequel je respecte beaucoup mais ce qui me desoleces votrenacisisme vous vous moquer de mon francaismoi jen suis fiert jai apris le francais lor de loccupation francaise et vous maccuser de fair des faute expre t dans quelbut je fais des fautepourvous induire danslerreurenon monsieurvous ete a mille lieu de la verites vous me laisser croire quevous ete du meme moule des uxtremiste musulmans je madresse au gents de coeuret humain qui on de la compatient mensieur enecrivant a votre journaljai mis ma vie et celle de ma famille endanger mais cela ne vous importe guer bien sur unefamille arabe en moinca vous reconforte eesque le malheur des autresvous procure la paix de lame ci ses oui vous navais rien des fils disrael aime ton prochaindieu taimera vous me citer hasbara je ne sais meme pas cequecela ve direayer un peu de modestie pour ce qui et du psychopate sachez monsieur quil a exterminer toute une tribue pour saproprier la femme dun juif monsieur je vous en conjure laisser moi tranquille madouleur me sufit nenrajouter pas plus je nais rien contrevous ni vos compatriotes jai demonder une aide ne seraiceque morale votre hironie garder la ces lesintegriste qui sons le maheur des innocents

Écrit par : telaidj lakhdar | 12/01/2009

je pense que les sionistes ne fond plus attention pour avancer et ce non respect du droit humain malgré les inquiétudes va permettre au sionistes de reculer des années pour avoir la paix avec les palestiniens .

Écrit par : ben yacoube | 13/01/2009

merci de votre conprehention mr ben yacoube oui les sionistes laisse penser quils non auquin humanisme alor que le souvenir des sufrances quils en endurees sous le nazizme ne les ent en rien ebranlees pour ce dire quil et temp pour le peuple juive de montres au monde quils en de lamour et la compatient aux ettres humains victimes dopretions phisique et montale de trouver aupres deuaides et soutiens mr ben yacoube je vous prie de bien vouloir demonder au grand rabin de jerusalem de lire mes ecris et de maider atravers les amis disrael dans le mond a quiter ce pays et me permetre demigree partout dans le monde sauf les pays arabo_musulmans une fois encor jen appel a votres aides messieurs les intelectuels apris de justice et damours entres les hetres humains merci a tous ceux quils veulent maidees que dieux vous benisses

Écrit par : telaidj lakhdar | 16/01/2009

Il est donc clairement question de critiquer le choix de cet « Invité d’honneur » et non d’empêcher les auteurs israéliens de s’exprimer ni même de débattre avec eux ! La propagande mensongère s’est alors mise en marche : il s’agirait d’une démarche antisémite ! Un refus de la liberté d’expression ! Ou encore « un boycottage des écrivains israéliens ».

Écrit par : Elliot - Hoteles En Londres | 27/03/2009

* Amira Hass, lauréate du prix RSF.

"Reporters Sans Frontières" a décerné son prix à Amira Hass, journaliste depuis plusieurs années à Ha’Aretz.

Ce prix récompense un journaliste pour son indépendance et sa liberté d’expression", rapporte non sans fierté le quotidien israélien. Amira Hass a été consacrée "journaliste de l’année 2009", notamment pour sa couverture de l’opération militaire israélienne dans la bande de Gaza en décembre 2008 et janvier 2009. Courrier international a publié plusieurs de ses reportages, notamment l'article "A Gaza, les plaies sont encore ouvertes" en mai dernier. "Amira Hass qui a vécu dans les Territoires palestiniens, à Gaza et en Cisjordanie, a déjà été récompensée plus d’une fois pour son travail de journaliste. En octobre 2009, elle a reçu de l’International Women's Media Foundation (IWMF) le Lifetime Achievement Award", ajoute le journal.

http://www.courrierinternational.com/breve/2009/12/04/amira-hass-laureate-du-prix-rsf

N'est-ce pas une bonne nouvelle, cher Pierre ???

Écrit par : Gilles-Michel DEHARBE | 07/12/2009

et c'est ainsi qu'il m'est donc permis de parler sur ce site du journal Haaretz..
La peste est une joie, comparee a ce quotidien de m.....
La gauche en Israel est pire que la gauche francaise.
Il sont anti-sioniste, et pro- a 100 % a la laicit. etre anti-sioniste c'est oublier de la cuisse de qui nous sommes sortis.
Nous sommes sortis, abrutis d'Haaretz de la cuisse de la religion pure et dure...la religion est notre histoire.
Un pays a une histoire, une terre et une langue..Pour les deux derniers, merci c'est fait. Pour l'histoire, la notre, abrutis d'Aaretz, ne commence pas en 1948.
Notre peuple, le peuple juif n'est pas descendant de la generation spontanee.
Notre histoire est bercee par les rouleaux de la thora...et croyez moi bien, je ne suis pas un ultra...Notre histoire ne commence pas par la lutte pour la creation d'un etat "juif" en 48...Elle commence bien plus tot, depuis plus de 3000 ans...Peut etre, bien sur ne savez vous pas lire, quand il faut vraiment lire, mais lire vos c........il faut vraiment etre demeure.
De toute facon, vous tirez a 70000, mais c'est 70000 trous dans l'eau que vous faites, et si l'europe vous fait un grand sourire....dans la presse, c'est pour vous demander de faire comme elle...transformer la France en dictature en matiere de presse ecrite, parlee.
Pas un seul journal ecrit francais, par un seul journal parle francais, n'a crie au scandale de Mohamed Al Dura. vous , non plus....
mais vous, vous etes des rats...et les rats on leur fait la chasse sans pitie....
c'est mon nouveau job...Vous faire la chasse jusqu'a vous faire taire.Je ne suis ni a droite ni a gauche...mais au coeur d'Israel et du peuple juif....car etre juif, c'est d'abord aimer ses enfants, ses soldats.....et vous, vous ne les aimez pas....donc, ouste...dehors !

Écrit par : David | 09/04/2010

+1, c'est effectivement pas mal. Quelle va être la suite?

Écrit par : bafa | 18/04/2011

I have read some of this post proper here and discovered the idea fascinating and it tends to make numerous sense. As properly as i adore your theme proper here. Thumbs up! Maintain on sharing!

Écrit par : tinnitus miracle review | 11/05/2011

Contrairement au quotidien du syndicat Histadrout Davar, qui était imprégné d’une foi naïve, solennelle presque, piégé dans une rhétorique visionnaire, Haaretz affichait un scepticisme morose non dénué d’une mesquinerie et d’une arrogance qui sombraient aisément dans les ornières de la critique sans fondement…
Pour comprendre tout cela, je pense qu´il est important d´avoir un minimum de formation dans ce domaine. On ne peut pas prendre partie facilement sans formation en amont.

Écrit par : formation bafa | 25/05/2011

Ça c'est vraiment de l'article de qualité. C'est long à lire mais ça vaut vraiment le coup. Merci de faire partager un tel contenu et bonne continuation.

Écrit par : Guest Blogging | 01/08/2011

Quel article intelligent et pertinent! Merci, la lecture fut instructive et intéressante, et pourtant l'article est long. C'est triste de voir combien les intégristes de tous bords ralentissent le processus de paix, avec leur haine de l'autre et leur bêtise...
Une femme laïque de France

Écrit par : yona | 23/08/2011

mon ex femme israelienne etait d origine allemande comme sa mere et sa grande mere et son grand pere maternel venait de berlin et ils etaient de tendance de droite sa mere etait membre du likud et meme son autre cousin aron mozes qui a un passeport allemand sont de droite !
je pense que cela commence a changer a israel car de plusen plus d intellos deviennent de droite , meme des gens comme yuval steinitz "actuel min des fin d israel et proche de bibi " etait danssa jeunesse et gauchiste mais apres il a evolué en venant au likud en etant nationaliste !!
quand meme je pense que le likud a peur par exemple de s attaquer aux ong gauchistes ou changer la cour supreme proche des milieux gauchistes d israel " en refusant de faire une loi pour controler ces ong de gauche qui ont pourri la ste israelienne et en ayant de la compassion plus pour les palestiniens ou les arabes que pour leurs freres mitnahalims !

je pense que bibi est un peureux et un faible pour refuser de s attaquer a tous ces bastions gauchistes comme "chalom achav , bethselem , yesh'vul , yesh'din , dor shalom de uri avnery (etait dans sa jeunesse proche du etzel nationaliste et est devenu gauchiste dans les annees 80)
en refusant de voter pour la loi que voulait inspirer l parti "israel beitenou "et l aile droite du likud de danny danon " eh bien bibi a joint sa voix avec l aile gauche du likud avec tsippi livni et kadimah (qui sont en majorité issus du likud et ont trahi leur ideologie )!
voila ce qu est bibi et c est pas avec un type comme ca qu israel ira loin "il a peur de reoccuper gaza comme il aura peur de reagir durement contre abou mazen s il declare son etat palos en sept 2011 "bibi devrait reagir en annexant toute la judee samarie et en arretant d aider economiquement les zones controlés par le fatah en judee samarie , voila ce que j aurais fait si j etais BIBI !!

Écrit par : SPORTICH MARCO | 24/08/2011

L'article est long mais intéressant, à lire jusqu'au bout !

Écrit par : jeux concours | 29/11/2011

abou mazen a voulu demander son etat a l onu et heureusement que les usa l ont bloqué , par contre la majorité musulmane et arabe qui controle l unesco ont admis cette etat fantoche terroriste du fatah d abou mazen et bibi comme d habitude n a pas reagi en annexant la judee samarie comme bibi laisse faire le hamas continuer a bombarder le sud d israel par des missiles grad et kassams proche de gaza sans reagir , et je n ai jamais vu un tel pays comme israel ne pas reagir et se laisser bombarder , comme bibi laisse faire les medias gauchistes comme haaretz et la gauche d oslo salir israel et aider les pro-palestiniens du monde a salir israel et comme d habitude bibi et le likud laisse faire tous ces gauchistes salir israel et bibi ne merite plus la confiance des citoyens qui ont voté likud et que bibi a trahi les desseins nationalistes des israeliens qui veulent qu israel fasse une politique de droite et qu israel bloque toute tentative qui profite aux palestiniens de ramallah qu aux citoyens israeliens habitant la judee samarie !
moi j aurais bloqué les delocalisations de firmes high tech d israel vers ramallah , ces palos je les ferais crever en les enclerclant economiquement parlant et les forcer a s exiler en d autres cieux arabes mais bibi na rien fait de tel !
et je persiste a dire que bibi a trahi le likud comme tsippi livni ,tsachi hanegbi et tous les ex likuds passés à kadimah ont trahi l ideologie du likud !
am israel chai

Écrit par : marc sportich | 03/12/2011

c est une belle histoire mais il y des pont vous la vie cacher ............les juifs (Pologne) qu se que il avent fais en (Pologne ) en 1933-1946 et leur journaux

Écrit par : irathni | 10/01/2012

Que de crétineries dans la réaction de ces lecteurs. Ont-ils une seule fois lus ce journal; Encore eusses t-il fallut qu'ils comprennent l'hébreu.
Haaretz est un journal libéral et ouvert à toutes les tendances respectables de la société israëlienne. Que Hass et Levy y publient n'en fait pas un journal propalestinien. Au pire çà a le mérite de ne pas pouvoir dire après que l'on ne savait pas, même si on peut parfaitement ne pas être d'accord.
Ce journal s'adresse à des lecteurs critiques capables de prendre du recule, avec une faculté d'étonnement.
Que ce soit dans ce journal ou un autre, lire ne veut pas dire être d'accord et ce journal est suffisamment pluraliste pour y trouver des articles de tendances contraires. Ce qui n'est pas le cas des journaux partisans dans lesquels tous les articles suivent la même ligne rédactionnelle tels que Israël Hayom ou Yated Néeman, ce qui ne les empêche pas de parfois avoir de bons articles de fond.

Allons messieurs un peu d'élévation d'esprit.
Et quand bien même Haaretz serait post sioniste, ce n'est pas lui qui a créé le débat, c'est toute une partie de la société israëlienne qui en discute et c'est bon pour la démocratie. C'est toute la différence avec les pays limitrophes, et même au-delà souvent.

Écrit par : Barzel | 25/02/2012

je ne suis pas d accord avec le nommé barzel "qu en savez vous cher mr barzel " car moi je dis que ce journal haaretz devrait étre interdit pour collusion avec l ennemi palestinien , ce journal defend tellment de ce peuple inventé comme le dit " newt gingrich"que le soi disant palestinien est un peuple inventé "alors que la gauche israelienne d oslo de meretz au maarkh en passant par kadimah qui sont des ex militants likuds passés a l ennemi de gauche !
cher mr barzel si bibi avait des couilles il ferait fermer ce journal pro palos "haaretz " comme bibi aurait du interdire ces ong gauchistes israeliennes qui touchent des subventions de le urope pour destabiliser israel et je n arrive pas a comprendre pourquoi bibi a joint son vote a ceux de kadimah parce que danny dannon "l aile droite du likud " et israel betenou " voulait legiferer contre ces ong gauchistes pour mieux les controler en regardant leurs comptes de pres pour mieux les fermer mais cet imbecile de bibi avec ces hommes de l aile gauche du likud ont joint leurs votes a kadimah aux voix arabes et gauchistes de la knesset pour contrer cette loi anti ong et depuis je n ai plus confiance en bibi qui a trahi les votes de son electorat qui voulait une politique plutit a droite et en faveur des implantations de judee samarie !et je me demande encore pourquoi bibi a t il pris ehud barak ce rigolo qui a été pris a donner 100 % de yesha a arafat en 2000 pour en faire son min de la defense qui s en prend mechamment contre nos freres heros de judee samarie en allant cassé leurs maisons et brisé leurs familles " donc je me demande donc a quoi sert ce likud qui trahi chaque fois qu il gagne les elections et son leader "ici BIBI " s en moque des yichouvims de yesha " car s il été vraiment de droite BIBI aurait ait passer une loi d annulation des accords d oslo a la knesset surtout apres l antifada 2 declenché par le fatah et arafat en 2000 !
depuis je pense que BIBI n est plus credible et que les israeliens qui votent a droite devraient voter plutot pour ""IHOUD LEUMI HATIKWA PARTY"" amen amen qu ils gagnent les prochaines elections !
deja arik sharon a trahi la droite en expulsant les juifs qu il avait lui meme installé en 1969/70 et on se demande comment des Pm soi disant de droite font la politique pro arabe de la gauche d oslo !

sincerement j ai remarqué chaque fois qu il y a eu un PM de droite likud "ce PM a pris une tournure moins nationaliste "exemple ""pourquoi une fois menachem bégin "nommé PM
en 1977 en battant golda meir qui voulait tout garder le sinai pour en faire partie integral d eretz israel "par contre bégin a donné facilement le sinai a sadate via jimmy carter aux accords de camp david "et depuis j ai detesté bégin qui n a jamais appliqué l ideologie du grand israel " jusqu a maintenant " pour appliquer une politique pro gauche israelienne " et je me demande si ce likud ne sont pas aux ordres de cette gauche qui veut ceder a nos ennemis tout le benefice de la guerre eclair du 6 juin 1967 pour mettre en danger israel et le benefice strategique des terres juives reconquises aux arabes en juin 1967 !
am israel chai
marc sportich

Écrit par : marc sportich | 25/02/2012

Alors voilà un superbe post!
C'est la première fois que je lis cet excellent blog : je suis déjà une de tes lectrices !
Tu as d'autres lectures à préconiser sur ce sujet (peut-être d'autres billets) ?

En tout cas encore félicitations !

Écrit par : Cma Avocats | 13/05/2013

Je suis scandalisé par ce que j'ai lu, ci-dessus comment peut on être juif et penser qu'il y a plusieurs types de juifs, ashkenas et sepharades c'est pareil
Les juifs d'Afrique du nord n'ont jamais demandé à se trouver dans cette zone géographique après l'exode. Alors ce qui ont eu la chance de se retrouver dans des pays européens et donc avoir reçu une soit disant bonne éducation devraient bénir le seigneur et être moins pretencieux
Alors blanc, noir, d'Afrique, d'Asie ou d'ailleurs, un juif est un juif un point c'est tout
Pensez messieurs les askhenas qu'en distinguant un juif d'un autre juif, vous faites de l'antisémitisme et vous faites le jeu des extrêmes 'droite et gauche' ( les juifs du monde entier n'ont ils pas assez souffert et subi des persécutions pour que vous continuiez à faire de la discrimination??) signature : un juif d Afrique du Nord et fier de ses origines.....

Écrit par : Dray | 05/01/2014

Les Juifs constituent la communauté haïe. Les menteurs, les calomniateurs, les traîtres, les rusés, utilisateurs de stratagèmes, les tueurs de prophètes, les consommateurs de l’usure et du fruit de la corruption ; la communauté dont la conscience est la pire et le caractère le plus mauvais. Ils sont les plus éloignés de la pitié, les plus prompts à la vengeance ; ils ont l’habitude de perpétuer la haine et d’entretenir l’inimitié et l’hostilité. Ils constituent le bastion de la magie, du mensonge et de la ruse ; ils ne reconnaissent aucun droit au respect à celui qui se démarque de leur infidélité et du démenti qu’ils opposent aux prophètes. Ils n’observent aucun engagement les liant à un croyant. Celui qui conclut un accord avec eux ne bénéficie ni d’un droit ni de la compassion. Leur associé ne jouit ni de justice ni d’équité. Celui qui cohabite avec eux ne connaît ni quiétude ni sécurité. Ils ne font preuve d’aucune loyauté à l’égard de leur employeur. Pire le plus intelligent d’entre eux est le plus malin, le plus habile, le moins honnête. L’intègre chez eux – il ne peut pas y avoir d’intègre parmi eux – n’est pas un vrai juif. Les Juifs sont les plus intolérants, ceux dont les foyers sont les plus obscurs, les cours sont les plus nauséabondes et le caractère le plus grossier. Les saluer entraîne damnation. Les rencontrer augure du mal. Leur devise est : colère et leur tenue vestimentaire : le dépit »

Écrit par : Ça c la vérité | 13/07/2014

Ceci n’est qu’une infime partie de leurs aberrations dans le domaine des croyances et celui qui pousse un peu plus loin la recherche découvrira d’autres aspects de leur infidélité, de leur débauche et découvrira aussi un grand nombre de leurs pratiques honteuse .

Écrit par : Ça c la vérité | 13/07/2014

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu