Avertir le modérateur

03/08/2008

Enfin un Universitaire Israélien courageux par Shraga Blum

Pour contre-balancer mon dernier post... Tout n'est pas pourri dans l'Universite en Israel!


Une fois n’est pas coutume, un universitaire israélien s’est distingué par son courage en défendant Jérusalem lors d’une interview accordée à la chaîne… Al Jazeera.

Mordekh’aï Keidar est Professeur au Département des Etudes du Moyen-Orient à l’Université de Bar-Ilan.

A l’occasion de Yom Yeroushalaïm, les responsables de la chaîne du Qatar avaient décidé d’interviewer un spécialiste israélien sur la question de la construction de logements juifs à Jérusalem, “au-delà de la ligne verte”.

Mal leur en a pris, et Jamal Riyan, animateur principal de la chaîne n’oubliera jamais cette soirée.
La première question qu’il posa à l’universitaire israélien fut : “Ne croyez-vous pas que la décision de construire des logements juifs à Jérusalem-Est constitue un clou de plus planté dans le cercueil des négociations israélo-palestiniennes ?” La réponse qu’il obtient alors ne fut pas du tout celle qu’il escomptait d’un universitaire israélien “classique” :
- A vrai dire, je ne comprends pas tout à fait quel est le problème. Cela veut-il dire qu’Israël doive demander l’autorisation au monde entier pour habiter à Jérusalem ??! Jérusalem était déjà notre capitale alors que vos ancêtres buvaient encore du vin, enterraient leurs enfants vivants et adoraient des idoles en Arabie. Alors pourquoi cette question ? Cette ville est à nous pour l’éternité !”
Riyan insistait :
- Excusez-moi, M. Keidar, Si vous voulez parler Histoire, alors parlons du Coran. Vous ne pouvez pas nier la présence de Jérusalem dans le Coran. Je vous demande de ne pas exprimer des propos offensants pour les Arabes et les Musulmans. Restons-en à notre sujet…
- Jérusalem n’est pas citée une seul fois dans le Coran…
A ce moment, l’animateur excédé, cite une sourate qui ferait allusion à Jérusalem..
- Je le répète, insiste Keidar, Jérusalem n’apparaît pas une seule fois dans le Coran.
- Bon, parlons politique, est ce que cette décision du gouvernement israélien ne va pas à l’encontre de la Feuille de Route ?
- La Feuille de Route ne parle pas de Jérusalem. Jérusalem appartient aux Juifs. Point final. Il n’est pas question de parler de Jérusalem. Vous revenez sur cette question sans cesse. Mon ami, allez regarder la Feuille de Route…
- A ce rythme là, Jérusalem englobera bientôt toute la Rive Occidentale !!! s’énerve l’animateur..
- Ecoutez, Israël ne vient pas s’occuper de ce que le Qatar construit ou non chez lui, alors je ne vois pas en quoi cela vous-intéresse-t-il de savoir où nous construisons ! Jérusalem est notre capitale éternelle, et ni Al Jazeera ni personne d’autre n’a son mot à dire concernant cette ville. Elle appartient aux Juifs et à personne d’autre… !
L’interview s’est poursuivi durant encore quelques minutes sur le même ton, avant que Jamal Riyan n’y mette subitement fin sans prévenir, jurant sans doute qu’une prochaine fois, il inviterait plutôt Zeev Sternhell ou Avrom Burg…
Imaginons un instant que nos dirigeants aient le même courage et la même détermination que cet universitaire, lorsqu’ils se trouvent face aux négociateurs palestiniens…

21:55 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (14)

Commentaires

je ne trouve pas drole cette entrevenue, je trouve cela dangereux et voilà comment on peu allumer une meche dans la poudrière qu'est le moyen orient ou le proche orient.

Écrit par : Fred | 04/08/2008

je ne comprends plus rien. Le Qatar et israel sont amis. Il y a une lettre de shimon peres adressées au CIO recommandant le qatar pour les jeux asiatiques. L'universitaire n'est manifestement pas au courant de ce qui se passe derrière les murs. mauvais pour lui, parce que ce qu'il a dit à propos de jerusalem risque de coûter cher. Bien fait aussi pour al jazeera qui jour double ou triple jeu. l'interview entre parfaitement dans le cadre de sa ligne éditoriale qui cherche à enflammer les sensibilités arabes et musulmanes. Pourquoi? Eh bien, plus il y a de tension, plus le pétrole est cher. Understand?

Écrit par : fahim | 05/08/2008

intéressant votre blog francophone et israelien.je repasserais

Écrit par : romain blachier | 06/08/2008

De quel courage parlez-vous ? de celui qui nie tout ce que le monde entier sait : jérusalem est une ville sainte appartenant au judaisme, à l'islam et au christianisme. Au lieu de courage , je parlerai d'aveuglement.

Écrit par : Neji | 07/08/2008

c'est tout sauf du courage !el kods appartiens à trois religion ,courage les palestiniens

Écrit par : houari | 09/08/2008

interessant

Écrit par : M. Israel | 12/08/2008

Bravo à lui

Écrit par : Jerusalem | 24/10/2008

votre lecteur qui parle de Al Qds, "la sainte", semble ignorer manifestement que ce NOM arabo musulman constitue la simple reprise du qualificatif de la ville par ses bâtisseurs Hébreux : Irouchalaim ha qodèch, et le Saint des saints du temple était le "qodchéqodochim".

La ville comportait plus de 50% d'habitants juifs en 1840. Le recensement ottoman de l'époque en porte témoignage.

Ce lecteur confond le libre accès des croyants des religions, qui ont un pèlerinage à y faire et des lieux de cultes devant être respectés ainsi que la libre circulation dans des conditions de sécurité, avec les questions d'urbanisme.

Israël ne nie pas l'existence de la mosquée al aqsa. Elle existe.
Tandis que les hommes de religion du Waqf, au nom de leur religion, CONTESTENT l'existence de ce dont témoignent les archives babyloniennes et romaines. Ils nient l'existence de vestiges Hébreux/juifs; ils considèrent que l'archéologie à Jérusalem est un crime, qu'elle est une offense grave à l'islam et une menace physique pour ses lieux de culte.

Ils nient les 2 sièges de la ville par Rome.

Ils nient même que la cité soit le centre spirituel des Juifs locaux et de leur diaspora, et la capitale politique de l'état national des Juifs au moment du premier siège romain.
Flavius Josèphe aurait tout inventé, et les sculptures romaines- montrant à Rome des scènes de la victoire et du pillage du Temple- n'auraient aucun fondement historique...

Quant au Coran, il fait une allusion à une "mosquée lointaine", MAIS il ne la nomme pas.

La ville devint propriété musulmane par la conquête, puis chrétienne par la reconquête, puis musulmane par la reconquête. Ensuite, les chrétiens achèteront des propriétés pour bâtir des institutions pour les religieux et les pèlerins.
Les Juifs reviendront, de l'intérieur du pays et de la diaspora (généralement des tenants du hassidisme).
En 1806, Chateaubriand observe et décrit les Juifs, dans cette partie de la ville ou on les accuse aujourd'hui d'être des "colons" usurpateurs quand ils y vivent.

Jusqu'en 1948, la partie orientale de la cité, la ville entre les murailles, et sa couronne, ne sera pas peuplée majoritairement d'arabes appelés plus tard à devenir portion du peuple palestinien, mais de Juifs qui seront expulsés tous, par l'autorité jordanienne. Le vieux quartier juif de la vieille ville sera rasé.

Depuis 1967, la gestion du lieu du Temple (esplanade ou un Calife a bâti un mosquée, parce que Mahomet y serait venu miraculeusement de la Mecque, en une nuit, et d'où il se serait envolé sur son cheval pour s'élever au ciel pour y rencontrer Moïse et quelques autres Juifs célèbres; Juifs qui lui auraient donné leur investiture), le lieu est confiée au Waqf, une institution musulmane. C'est un signe évident de "colonialisme"...

Comme toute ville au monde, confrontée à l'urbanisation, Jérusalem doit loger ses habitants.
Mais non, la municipalité ne devrait pas loger les habitants.
Peut être que l'on devrait y construire des logements dans le ciel ?

Que ferait une municipalité si elle était palestinienne? Invoquerait -elle Mahomet, pour qu'il lui donne de précieux conseils à ce sujet ?
A moins que, suivant la logique du Hamas à Gaza quand il s'est occupé des habitations et des installations maraichères des Israéliens expulsés, pour en faire des terrains d'entraînement à la guérilla, elle laisse la ville péricliter et se dépeupler; retour au 17ème siècle ?

Alain Rubin

Écrit par : Alain.Rubin | 11/11/2008

o! je suius hereuuse d'etre derniere dans ce tour des commentaires. j'ai appris beaucoup de nouvelles idees pour reflichir. merci a tous et a l'auteur!

Écrit par : Harry - Cyprus Property For Sale | 08/12/2008

La question des négociations israélo-palestiniennes reste toujours ouverte et je pense que la presentation de cet interview c'est un des exemple. Ils commencent a parler des choses comme la construction et finit par la division de l'histoire, meme du coran. C'est stupide, n'est-ce pas?

Écrit par : Taylor - Happy Doctor | 12/12/2008

Je découvre par hasard cette discussion et ça me fait marrer ce genre de propos. Si toutes les références que vous trouvez ci-dessous tirées du Coran renvoient à autre chose que Jérusalem, c'est qu'il y a beaucoup d'ignorants qui rodent dans ce blog...pfffff!


Le statut de Jérusalem dans le Coran et la Sunnah

Par Dr Abd al-Fattah EI-Awaisi, conférencier dans l'université de Stirling en Angleterre. Article publié dans le Journal Of Islamic Jerusalem Studies, V1 N°2, 1981.

Jérusalem est considérée comme l'endroit distinct - sinon le plus distinct - sur la terre. .....

Une de ces vertus mentionnées dans le Saint Coran et la tradition du prophète Muhammad est qu'elle est considérée comme une terre bénie:

l. En ce qui concerne le prophète Abraham, le Saint Coran énonce: "Et Nous le sauvâmes, ainsi que Lot, vers une terre que Nous avions bénie pour tout l'univers". (21:71)

2. "Et (Nous avons soumis) à Salomon le vent impétueux qui, par son ordre, se dirigea vers la terre que Nous avions bénie. Et Nous avions en tout une bonne connaissance" (21:81)

3. "Et Nous avions placé entre eux et les cités que Nous avions bénies, d'autres cités proéminentes, et Nous avions évalué les étapes de voyage entre elles. Voyagez entre elles pendant des nuits et des jours, en toute sécurité." (34:18)

4. "Et les gens qui étaient opprimés, Nous les avons fait hériter les contrées orientales et occidentales de la terre que Nous avons bénies." (7:137)

5. "Gloire et Pureté à celui qui de nuit, fit voyager Son serviteur (Muhammad) de la Mosquée al-Haram à la Mosquée Al-Aqsa dont Nous avons béni l'alentour, afin de lui faire voir certaines de Nos merveilles." (17:l)

6. Il est rapporté que le prophète Muhammad (bénédiction et paix sur lui) a dit: "Dieu a béni ce qui se trouve entre Al-'Arish et l'Euphrate, et a rendu la Palestine particulièrement sainte."

Bonne lecture les bornés!

Écrit par : leila | 08/01/2009

merci leila
tu as bien dis : les bornés !! d'ailleur jérusalem se nomme elqods y'a pas de traduction pour ce temple divin des musulmans : elqods acharif

merci

with all my love for Palestine

Écrit par : NACERA | 20/01/2009

Le parallélisme entre La Mecque et Jérusalem fournit une base de solution, comme l'écrit avec sagesse le cheik Palazzi:

Les différentes directions des prières sont un moyen d'amoindrir les possibles rivalités dans la gestion des lieux saints. Pour ceux à qui Allah a fait don d'un esprit équilibré et du sens de la réconciliation, il ne devrait pas être bien difficile de conclure que, de même que personne ne conteste aux Musulmans une souveraineté absolue sur La Mecque, il n'existe, d'un point de vue islamique – et ce malgré les revendications propagandistes et sans fondement prétendant le contraire – aucune raison théologique valable de nier un droit équivalent aux Juifs sur Jérusalem.

Pour étayer cette thèse, Palazzi énonce plusieurs passages frappants, et souvent négligés, du Coran. L'un d'eux (5:22-23) cite Moïse enjoignant aux Juifs de «pénétrer sur la Terre Sainte (al-ard al-muqaddisa) que Dieu vous a attribuée».

Dans un autre verset (17:104), Dieu lui-même confirme ce point: «Nous dîmes aux fils d'Israël: ‹habitez cette terre en toute sécurité.›» Le verset 2:145 du Coran établit que les Juifs «ne sauraient utiliser ta qibla; et tu ne saurais utiliser leur qibla», reconnaissant ainsi le Mont du Temple comme la direction de la prière des Juifs. «Dieu lui-même dit que Jérusalem est aussi importante pour les Juifs que La Mecque pour les Musulmans», conclut Palazzi.

Son analyse conduit de manière claire et sensée au raisonnement suivant: de même que les Musulmans règnent sans partage sur La Mecque, les Juifs devraient jouir d'une entière souveraineté sur Jérusalem.

Merci à vous, les érudits !

Écrit par : Gilles-Michel DEHARBE | 21/01/2009

mon sieue je suis un jeune algerien jai 28 je suis maitre d'avocat, jai un master recherche en droit a université de perpignan en france je vous demande un poste de travaille comme un maitre d'assistant a votre université ces possible.merci bien

Écrit par : slimani djamal | 15/03/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu