Avertir le modérateur

02/04/2008

Patrick Klugman, le courtisan obséquieux

"Courtisan obséquieux" : c'est ainsi que Me Goldnadel décrit l'ex-président de l'UEJF - Sos racailles racisme Patrick Klugman, qui vient de se présenter aux élections municipales dans le 17e arrondissement de Paris, sur la liste socialiste.

Le post ci-dessous, reproduit du blog de Me Goldnadel, montre comment KLUGMAN s'est excusé aupres d'Edwy PLENEL (alors directeur de la rédaction du Monde) dans l'affaire de l'article antisémite d'Edgar MORIN, dans l'espoir de se ménager le quotidien en vue de sa future carriere politique... Edifiant!

54bb383b99a59cd19dcbffdf2ce20888.jpg

L'ancien président de l'Union des Etudiants Juifs de France (U.E.J .F.) s'est vu reprocher par beaucoup, d'utiliser, de manière sélective, l'antisémitisme et ses différentes fonctions au sein de la « communauté » pour se faire une petite place au Parti Socialiste.

C'est son affaire, et il ne sera, hélas, pas le premier.

Pour tenter de se disculper de ses dernières espiègleries, et, surtout de s'être désisté dans le cadre d'une procédure qu'il m'avait prié de diligenter contre Edgar Morin et  Le Monde pour un article désormais célèbre pour son caractère aussi stupide qu'haineux, Klugman a commis un gros et vilain mensonge en prétendant qu'il ne m'avait jamais rien demandé...

Comme si j'avais l'habitude de représenter des parties sans leur accord, et alors même que je bénéficiais des couleurs de France-Israël et d’Avocats Sans Frontières et que je n'avais donc nul besoin de son organisation pour réclamer justice pour l'un des articles les plus infâmes de l'après-guerre.

Sans vouloir m'abaisser à polémiquer avec Klugman, je me contenterai, pour l'illustration définitive du personnage, à reproduire ci-après un succulent passage de la lettre de désistement et d'excuses que celui-ci a adressée à Edwy Plenel, alors responsable du journal vespéral, et qui constituera à tout jamais le modèle indépassable de la courtisane obséquiosité à employer pour tenter de se concilier les bonnes grâces des puissants de ce Monde : « Sans vouloir porter de jugement sur l’article incriminé, sachez que je reste plus que tout attaché à la richesse, la qualité et la pluralité du débat animé chaque jour dans les pages du Monde auquel j’ai eu l’honneur d’apporter ma modeste contribution  ».

J'ajouterai, pour finir, que ladite lettre de désistement à été utilisée avec profit par Edgar Morin et ses amis tout au long de la procédure.

17:01 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu