Avertir le modérateur

23/03/2008

Le sous-prefet Guigue va retrouver ses charentaises...

L'affaire Bruno Guigue est révélatrice du nouveau visage de l'antisionisme/antisémitisme francais: celui d'un énarque normalien, auteur de textes virulents contre Israel publiés sur le site islamiste Oumma.com. La réaction énergique de Mme Alliot-Marie permettra a M. Guigue de consacrer ses loisirs a la peche aux écrevisses, ou de danser la gigue...

 fd34dc01a56e50c3466ab1cfc09f68c4.jpg

La ministre de l'Intérieur Michèle Alliot-Marie a reproché à Bruno Guigue de ne pas avoir respecté son devoir de réserve.

L'affaire commence par la publication d'une tribune du sous-préfet Bruno Guigue parue sur le site oumma.com, un site dédié à l'actualité de l'islam francophone. Dans cet article, le fonctionnaire basé à Saintes voulait répondre à une tribune du Monde rédigée par des intellectuels jugés pro-israéliens par le sous-préfet.

Mais les propos de l'énarque dérapent. Dans sa longue publication, l'auteur lance plusieurs frondes à l'égard d'Israël. « A propos de terrorisme, l'Etat d'Israël, qui plus est, peut se targuer d'un palmarès hors compétition. Les odieux attentats du 11 septembre 2001 ont fait dix fois moins de victimes que le siège de Beyrouh par Tsahal en 1982 » explique Bruno Guigue avant d'ironiser sur « les geôles israéliennes où, grâce à la loi religieuse, on s'interrompt de torturer durant le shabbat », cite à tire d'exemple France Info qui révèle l'information.

Une telle diatribe n'a pas été du goût du ministère de l'Intérieur qui a limogé le sous-préfet lui reprochant de ne pas avoir respecté son devoir de réserve. Michèle Alliot-Marie, « a été mise au courant mercredi du contenu de cette tribune et a immédiatement décidé de mettre fin aux fonctions » du cadre administratif, a-t-on expliqué au ministère de l'Intérieur.

Au nom du droit de réserve

 

«C'est le principe même du respect du devoir de réserve qui était enfreint. Toute la fonction publique repose sur un devoir de réserve, une obligation de neutralité, qui correspond à l'égalité de traitement de tous les citoyens, quelle que soit leur sensibilité ou leur préférence», a rappelé Jacques Reiller, le préfet de Charente-Maritime. «Même s'il voulait publier un ouvrage sur les vases Ming, il devrait en référer, c'est la seule règle», a-t-il continué, estimant que «plus on occupe des responsabilités élevées, plus on doit appliquer rigoureusement ce principe».

Normalien et réputé comme étant un spécialiste du Proche-Orient, Bruno Guigue n'aura fait qu'une courte carrière dans l'administration préfectorale. Il avait été nommé à ce poste en septembre dernier.V.F. (lefigaro.fr) avec France Info

21:46 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (12)

Commentaires

En tant que fonctionnaire, maître de conférences en sciences de l'information et de la communication à l'Université, je tiens à saluer le courage de Bruno Guigue qui n'a pas hésité à braver la lâcheté ambiante à l'égard d'Israël pour critiquer les actes criminels de cet Etat contre les opprimés de Palestine.
Dans de telles circonstances, le devoir de résistance prime sur le devoir de réserve et les hommes courageux ne craignent pas les sanctions.
Honneur au courage, à la vérité, à l'esprit de résistance à l'oppression !
Jacques Marlaud

Écrit par : Jacques Marlaud | 23/03/2008

JE SALUE TON COURAGE CE NEST QUE LE DEBUT DU COMMBAT ON EST AVEC TOI

Écrit par : MESSAOUDI | 24/03/2008

le droit de reserve ?
et rien pour les propos du prefet claude goasguen ???
qui dit en parlant du peuple palestinien "peuple sauvage de terroristes épouvantables" bizare non ?

Écrit par : moudj | 24/03/2008

M.Jacques Marlaud, fervent soutien de Bruno Guigue a un pedigree intéressant:http://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_Marlaud
le serpent se mort la queue: quand les antisionistes/antisémites d'extrême droite et d'extrême gauche se rencontrent cela fait du rouge-brun, une couleur pas très ragoutante...

Écrit par : hiram | 24/03/2008

une preuve supplémentaire de l'absece de liberté d'expression en France

Écrit par : lucide | 24/03/2008

Merci Hiram pour le lien,
effectivement fort instructif...
Anciens du GRECE, neo-fachos "paiens", islamistes, tous unis pour la "liberte d'expression" des fonctionnaires antisemites!

Écrit par : pierre | 24/03/2008

Tant mieux si le Sous-Préfet Bruno GUIGUE a été viré, parce que je remarque que chaque fois que Palestiniens et Israëlien entament des pourparlers de paix, des démolisseurs dans son genre prennent la parole pour attiser la haine.

J'adresse un grand merci au Président SARKOZY ainsi qu'à Mme ALLIOT-Marie d'avoir réagi vigoureusement pour clouer le bec à cet individu qui ne mérite aucune confiance.

Et malheur à tous ceux qui cherche à diviser Juifs et Arables qui sont des peuples frères descendants du prophète d'ABRAHAM.

Écrit par : DANY-du-VAR | 24/03/2008

En réponse à Hiram, je dirai qu'il est trop facile d'employer l'argument "ce n'est pas ce qui est dit mais qui le dit..."
Je n'ai aucune honte de mon "pedigree" et j'assume pleinement mes combats pour la vérité, mais ce n'est pas de cela dont il s'agit.
La question est bien celle de savoir combien de temps Israël survivra en bafouant les conventions internationales (l'ONU) et surtout en affamant, en opprimant et en massacrant les Palestiniens.
De nombreux pacifistes juifs (p. ex. ceux de Capjo-europalestine en France) reconnaissent que l'enjeu est bien là : soit l'Etat hébreu renonce à la solution purement militaire et policière, détruit son mur de la honte, abolit son apartheid, restitue tous leurs droits aux Palestiniens dans leur patrie originelle et normalise ses relations avec le monde arabo-musulman... soit il continue d'oeuvrer en direction d'une Apocalypse qui finira par le détruire.
Et les Sarkozy, Merkel et autres Bush tomberont avec ce Fort Chabrol s'ils persistent à soutenir cette cause perdue...
Jacques Marlaud

Écrit par : Jacques Marlaud | 25/03/2008

Je salue également le courage du Mr GUIGUE.

Écrit par : Brigitte | 28/03/2008

Je suis professeur de littérature française et je trouve que la France d'aujourd'hui s'éloigne de jour en jour des Lumières qui furent siennes pour se rapprocher des pratiques qui prévalaient sous le Second Empire. C'est le genre du comportement de Michèle Alliot-Marie qui poussa Victor Hugo à fuir la France pendant 20 ans. Monsieur Guigue( dont je salue la probité et le courage)pourrait bien reprendre l'auteur des Misérables en disant:"je reviendrai en France quand la liberté y reviendra." Car décidément si Victor Hugo pouvait voir la France d'aujourd'hui, il verrait bien que ses compatrites sont encore et toujours plus misérables que jamais puisqu'il y avait peut-être plus de courage ,d'audace et de bon sens dans la France du XIXème siècle que dans celle du vingt et unième.J'enseigne la littérature française à des élèves de lycée au Maroc et je trouve que je leur mens puisque la France illuminée dont parlent les livres ne correspond aucunement aux ténèbres moyennageuses où elle est plongée aujourd'hui.

Écrit par : Ahmed | 29/03/2008

Cher Ahmed, il me semble que vous confondez Victor Hugo et Brasillach... Vous invoquez les Lumieres, mais le comportement de M. Guigue ressemble plutot a celui des sous-prefets du regime de Vichy. Relisez vos classiques, Ahmed!

Écrit par : pierre | 29/03/2008

Monsieur Pierre
Que vous voyiez encore et toujours le régime de Vichy partout, cela peut être compréhensible.Mais vous ne faites pas la part des choses puisque vous avez pris le soin de ne pas qualifier le comportement du ministre de l'intérieur. Très sincèrement monsieur Pierre( et je m'adresse à votre coeur) est-ce que le comportement de madame Michèle Alliot-Marie aurait été le même si monsieur Guigue avait critiqué l'autorité palestinienne, le Hamas, l'Iran ou les élections au Zimbabwé? Que vous l'accéptiez ou non Israel et sa politique constituent le point faible des politiciens et des intellectuels français c'est leur tabou en quelque sorte.Chaque fois qu'il est question des cet Etat les français font preuve, sinon de complicité, du moins de beaucoup d'hypocrisie et c'est navrantque cette "lâcheté" provienne de la part des compatriotes de Voltaire.

Écrit par : Ahmed | 06/04/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu